Plan national de lutte contre le dépérissement du vignoble

Viticulture
Vigne
Année de publication 2021
  (mis à jour le 05 mar 2021)
Source :  EcophytoPIC
Réferences : 
Plan national de lutte contre le dépérissement du vignoble
Plan national de lutte contre le dépérissement du vignoble

Un plan national de lutte contre le dépérissement du vignoble a été lancé en novembre 2016 dans le cadre d’un accord entre l’État (ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation), le Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d’origine et à indication géographique (CNIV) et FranceAgriMer.

L’institut français de la vigne et du vin (IFV) mobilisera également ses compétences pour la lutte contre le dépérissement du vignoble dans des actions de recherche et de développement. Dans le cadre de son programme annuel financé par le CASDAR, l’IFV réservera 600 000€/an à ces actions.

Les projets sélectionnés permettront d’enrichir la recherche contre le dépérissement du vignoble. Cet ambitieux programme de recherche et développement est mis en œuvre grâce à un fort engagement de l’Etat et de la profession viti-vinicole.

Edition 2019

Lancement : Novembre 2018

Sélection des projets lauréats : Mai 2019

Nombre de projets : 7 projets sélectionnés

Lauréats en lien avec la PIC : 7

  • Projet ATOMIVINE : Les marqueurs moléculaires du dépérissement du bois de vigne : identification, caractérisation et structuration à l'échelle atomique
  • Projet BOU(R)GEONS : Étude de l’effet de l’ébourgeonnage sur l’expression des symptômes de maladies du bois et le dépérissement
  • Projet DECIDEP : Aide à la DÉCIsion et DÉPérissement du vignoble : analyse technico-économique de l’impact des pratiques culturales pour faire face au dépérissement
  • Projet GPGV : État des lieux sur une virose émergente et les symptômes associés
  • Projet JASYMPT : Utilisation des JAchères et de la SYMPTomatologie pour améliorer la lutte contre le court noué
  • Projet MYCOVIR : Diversité et interactions des communautés virales et fongiques associées aux maladies du bois de la vigne
  • Projet SolAR : Fertilité des Sols et dépérissement de la vigne : relations entre cycle de l’Azote, fonctionnement de la vigne et élaboration de son Rendement
Edition 2018

Lancement : Novembre 2017

Sélection des projets lauréats : Juin 2018

Nombre de projets : 5 projets sélectionnés

Lauréats en lien avec la PIC : 5

  • Projet HOLOVITI : Vers un diagnostic sanitaire de l’Holobionte « vigne » : identification de bio-indicateurs le long du continuum sol-racines-parties aériennes dans un contexte de dépérissement.
  • Projet VITIRHIZOBIOME : rôle du microbiome de la rhizosphère sur le fonctionnement du jeune plant de Vigne dans un contexte de dépérissement du vignoble ;
  • Projet EPIDEP : contribution de la mémoire épigénétique au dépérissement de la vigne : de la description des paysages épigénétiques à la physiologie ;
  • Projet RISCA : plan de lutte contre la flavescence dorée : générer des connaissances nouvelles pour un meilleur pilotage ;
  • Projet EUTYPIOSE : évaluation au vignoble du test rapide (in vitro) de sensibilité à l'Eutypiose.
Edition 2017

Lancement : Novembre 2016

Sélection des projets lauréats : Juin 2017

Nombre de projets : 9 projets sélectionnés

Lauréats en lien avec la PIC : 9

  • Projet Physiopath : Identification des mécanismes sous-jacents au dépérissement de la vigne : de la physiologie à la pathologie.
  • Projet Origine : Comprendre les déterminants et améliorer la maîtrise de la production de plants de vigne de qualité, pour assurer la longévité des vignobles.
  • Projet Longvi : Longévité du vignoble : la comprendre pour l’améliorer.
  • Projet Co-Act : Les connaissances en action contre le dépérissement du vignoble. risques biologiques, sensibilités variétales et organisations de gestion de la flavescence dorée.
  • Projet TraDeVi : Déterminants, indicateurs et gestion technique des trajectoires de dépérissement des vignobles.
  • Projet Vaccivine : Intérêt de la prémunition en tant que méthode de biocontrôle du court-noué : identification de souches virales atténuées de Grapevine fanleaf virus potentiellement efficaces contre le court-noué par induction de l’ARN interférence chez Vitis vinifera.
  • Projet Vitimage : Suivi dynamique de la colonisation du bois par les pathogènes responsables des maladies du bois : utilisation des outils d’imagerie non destructive.
  • Projet ToléDé : Comprendre la tolérance de la vigne et l’agressivité des champignons pour limiter la contribution des maladies du bois au dépérissement du vignoble.
  • Projet Eureka : Développement de moyens de lutte curative et préventive contre les maladies du bois.