Septembre 2014

Année de publication 2014
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 

N°414

Réglementation : la lutte contre la chrysomèle du maïs évolue

Page 10

{Auteurs:} Jean-Baptiste Thibord ARVALIS – Institut du végétal

{Résumé:} Les mesures réglementaires visant l’éradication de la chrysomèle du maïs ne seront bientôt plus en vigueur. Des recommandations de lutte devront néanmoins être mises en œuvre pour limiter les populations et éviter l’apparition de dégâts dans le futur.

Lutte contre les limaces : priorité aux mesures agronomiques
Page 12
{Auteurs:} Pierre Taupin ARVALIS – Institut du végétal
{Résumé:} La simple utilisation de granulés anti-limaces ne peut suffire pour se protéger contre les limaces sous peine d’échec pouvant aboutir au retournement de la culture. Les applications doivent être combinées avec des pratiques culturales visant à réduire les populations de ces ravageurs.

Crucifères adventices du colza : les façons culturales prêtent main forte au désherbage
Page 24
{Auteurs:} Jean Lieven CETIOM
{Résumé:} Les déchaumages et faux-semis sont-ils efficaces pour gérer le stock semencier des crucifères adventices, dans le respect des règles de gestion de l’interculture instaurées par la directive nitrates ? Une étude menée par le CETIOM apporte des éléments de réponse.

Systèmes de culture avec légumineuses : des atouts observés en exploitations agricoles
Page 31
{Auteurs:} Mickaël Pourcelot - Guillaume Py - Meryll Pasquet InVivo AgroSolutions Anne Schneider UNIP-CETIOM
{Résumé:} Comment se comportent les systèmes de culture actuels avec légumineuses ? Une étude spécifique précise les performances agro-économiques et environnementales observées dans les assolements avec légumineuses.

Dossier désherbage - Gestion des populations résistantes  : utiliser l’ensemble des leviers disponibles
Page 44
{Auteurs:} Lise Gautellier Vizioz ARVALIS – Institut du végétal Franck Duroueix CETIOM
{Résumé:} La lutte contre les adventices ne peut se réduire à l’emploi d’herbicides, certes efficaces mais limités, notamment par des problèmes de résistance. La gestion plus complexe qui en découle est néanmoins incontournable pour continuer à maîtriser les populations de mauvaises herbes.

------------------------------------------------------------------------------------------
----

N°80

Un insecte parasitoïde pour lutter contre le frelon asiatique ?

Le frelon asiatique Vespa velutinananigrithorax, qui a été introduit accidentellement en France en 2004 avec des marchandises chinoises, a envahi le territoire français et celui des pays limitrophes. Ce redoutable prédateur s’attaque à de nombreux insectes notamment aux abeilles dont il peut entraîner dans certaines conditions la disparition des colonies. Il présente aussi un réel danger mortel pour l’homme. La lutte, basée que la destruction des nids en fin d’hiver est difficile et ne freine pas sa dissémination et sa prolifération, d’autant plus qu’on ne lui connait pas en Europe d’ennemi naturel parasite ou prédateur. Des chercheurs de l’Institut de recherche sur la biologie de l’insecte de Tours (CNRS-Université François Rabelais), qui étudient cet aspect ont découvert un insecte hyménoptère parasitoïde indigène Conopsvesicularis qui s’attaque aux reines du frelon asiatique entrainant ainsi la disparition de leurs nids. Les recherches se poursuivent afin de déterminer si ce parasitoïde peut être utilisé efficacement comme agent pour la lutte biologique contre le frelon.

Gérer le risque de pourriture racinaire du pois en évaluant le potentiel infectieux.

La pourriture racinaire du pois est une maladie très fréquente due à un pathogène présent et très persistant dans le sol: Aphanomyceseuteiches. La maladie est favorisée par une pluviométrie importante (les spores se déplacent dans l’eau libre du sol) et des températures douces (>16°C). Une attaque précoce, dans le mois suivant la levée, peut être à l’origine de dégâts très importants. Arvalis-Institut du végétal présente dans un article le test prédictif simple et fiable Aphanomyces, qui est indispensable pour évaluer le potentiel infectieux du sol et le risque d’attaque. La méthodologie pour réaliser ce test, qui aboutira à un indice d’attaque, est décrite : parcelles concernées, prélèvement des échantillons (période, lieu, manière d’opérer), ainsi que les coordonnées des Laboratoires préconisés pour leur analyse, interprétation des résultats. Si l’indice d’attaque est élevé, la culture du pois sera formellement déconseillée. Des recommandations et des préconisations pour limiter les pertes de rendement et/ou de multiplication de l’inoculum sont détaillées.

Lutte biologique contre les charançons des céréales stockées.

Des chercheurs de l’Université de Hohenmein (Stuttgart, Bade-Wurtemberg, Allemagne), qui ont étudié en détail le parasitisme des larves de charançon du blé, souhaitent commercialiser des kits de lutte biologique contenant des insectes hyménoptères Ichneumonidae parasitoïdes, particulièrement efficaces pour lutter contre les larves du charançon du blé qui attaquent les céréales stockées. Ces kits, qui se présentent sous forme de boites, assurent une protection de longue durée pour un coût plus bas que celui des méthodes classiques utilisées comme la fumigation. Les études se poursuivent pour trouver des souches adaptées à des températures plus élevées et pour permettre une livraison rapide par voie postale. Ce projet est soutenu financièrement par les autorités fédérales.

[Lire la suite->http://www.agroparistech.fr/Club-Adalia.html]

------------------------------------------------------------------------------------------
------

Une protection des plantes plus sûre et en évolution rapide (JL Bernard, Académie d’Agriculture)

« Innovations, méthodes alternatives et complémentaires : quelles pistes dans un avenir proche pour protéger les cultures des ravageurs ? » est le titre complet de cette conférence donnée par Jean-Louis Bernard de l’Académie d’Agriculture. Son exposé est centré sur l’action des ravageurs, principalement insectes, et comment y remédier…

[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2014/09/10/une-protection-des-plantes-plus-sure...

La loi d’avenir agricole définitivement adoptée)

La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt a été définitivement adoptée par l’Assemblée Nationale le 11 septembre 2014. « La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de A à Z » est une présentation sous forme d’ABC par le ministère de l’Agriculture à destination du grand public. Cette présentation donne …

[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2014/09/12/la-loi-davenir-agricole-definitiveme...

« Quand les plantes lancent un SOS, les guêpes leur répondent » (Sciences et Avenir))

Sous ce titre, Sciences et Avenir délivre une courte leçon pédagogique. Qu’on se le dise : « L’odeur de l’herbe coupée diffuse une molécule qui attire les guêpes parasites s’attaquant aux insectes ravageurs. 600 molécules de signalisation ont été recensées chez les plantes. »En étudiant ces molécules et la façon dont les plantes les libèrent, les scientifiques cherchent…

[Lire la suite->http://www.forumphyto.fr/2014/09/26/quand-les-plantes-lancent-un-sos-les...

------------------------------------------------------------------------------------------
----

N°676

Expérimentation : Les couverts végétaux des alliés de la viticulture

{Auteur.} E. Fulchin

Page 8

Etats des lieux : Face aux ravageurs, la protection indirecte
{Auteur:} J.-L. Bernard
Page 10

Dossier : Combattre les toxines d'ergot en agissant contre les vulpins et ray-grass

{Auteur:} M.Decoin

Page 26

Surveillance : Le bois noir de la vigne suivi par GPS

{Auteur:} P. Kuntzmann, C. Debord, E. Rocque, J. Attard, F. Roy, C. Renel et S. Villaumé

Page 37

------------------------------------------------------------------------------------------
----

N° 304

EUFRIN, un groupe de travail européen sur fruits : une recherche pour limiter les résidus phytosanitaires

{Auteur:} Zavagli F.

p. 7-11

Sensibilité variétale des fruits à noyau au Xanthomonas : bilan de 12 ans d'expérimentation

{Auteur:} Garcin A., Herreman T

p. 41-47

Agents de biocontôle en cultures légumières : utilisation de micro-organismes antagonistes contre Rhizoctonia solan

{Auteur:} Ade C., Demoisson V., Langlet X

p. 54-62

Le mildiou du melon : biologie, épidémiologie et prévisions des risques

{Auteur:} Torrès M., Vibert J., Herouard C., Blancard D., Roubal C.
p. 63-70

------------------------------------------------------------------------------------------
----

N°283

La fiche adventices : le vulpin des champs
Page 46

------------------------------------------------------------------------------------------
----

LA VIGNE N°267

La chirurgie au secours des ceps atteints d'esca

Page 32

Viti-Pulvé maltraite les idées reçues

Page 34

------------------------------------------------------------------------------------------
----

Recherche agronomique Suisse N°9

Essais de variétés de luzerne (2011-2013)
{Auteur:} Walter A., Grieder Ch., Last L., Keller B., Hund A., Studer B.
5(9), 366-373

Charbon de l’orge: sensibilité variétale et alternatives de lutte

{Auteur:} Krebs H., Kägi A., Bänziger I., Herzog Ch., Hebeisen T., Vogelsang S., Weisskopf L.

5(9), 374-377