synOEM : Mieux profiter de la synergie entre réseaux d'observations, expertise et modélisation pour l'élaboration du Bulletin de Santé du Végétal

Vigne
Année de publication 2016
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source : 
synOEM : Mieux profiter de la synergie entre réseaux d'observations, expertise et modélisation pour l'élaboration du Bulletin de Santé du Végétal

2013 - 2016

Le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) fournit une information sur l’évolution de l’état sanitaire des cultures. Des outils de modélisation existent pour certaines maladies ou ravageurs et peuvent apporter une information complémentaire aux observations de terrain et à l’expertise. Pour aboutir au diagnostic complet inclus dans le BSV, les acteurs doivent intégrer ces différentes informations.

L'objectif de ce projet est d'analyser comment s'opère cette intégration dans le cadre du BSV, sur plusieurs cas d'études et faire des propositions concrètes pour améliorer la synergie entre ces sources d'information sur un plan essentiellement méthodologique.

Le projet s’articule autour de trois volets :

1. Analyser les pratiques d'intégration actuelles pour préciser les besoins et les contraintes

2. Proposer des améliorations et les mettre en œuvre sur des cas d’étude

3. Mutualiser et diffuser les résultats

L’analyse de l’existant et des besoins et les propositions et tests d’améliorations se baseront essentiellement sur quelques cas d’étude particuliers autour desquels tous les acteurs concernés seront mobilisés :

Cas d’étude 1. Elaboration du BSV pour le Mildiou de la Vigne en région Midi-Pyrénées.

Cas d’étude 2. Elaboration du BSV pour la Septoriose du Blé en région Champagne Ardenne.

Cas d’étude 3. Elaboration du BSV pour le Sclérotinia du Colza en région Bourgogne.

Cas d’étude 4. Elaboration du BSV pour la Tordeuse de la vigne en région Provence Alpes Côte d'Azur.

La participation dans le projet des différents acteurs du BSV, ingénieurs régionaux, modélisateurs et méthodologistes devrait permettre des avancées significatives pour améliorer la qualité de l’analyse des risques de santé végétale dans le cadre du BSV tout en retenant les solutions compatibles avec les contraintes pratiques et temporelles de rédaction du BSV, qui doivent s'effectuer dans des délais extrêmement brefs.