Portail

Bienvenue sur EcophytoPIC :

Vous êtes ici

En région

Découvrez toutes les informations régionales et accédez aux BSV

Participez

EcophytoPIC est ouvert aux contributions. Pour contribuer, prenez connaissance ici de la charte des contributeurs et envoyez vos documents ou liens à l’adresse suivante : ecophytopic@acta.asso.fr

Télécharger la plaquette

Méthodes de lutte

 

La protection intégrée repose en premier lieu sur l’application de combinaisons de méthodes préventives ayant pour but de placer les plantes cultivées dans les meilleures dispositions pour résister à l’ensemble de leurs bio-agresseurs et de limiter l’apparition et le développement de ceux-ci (Rubrique Prévention / Prophylaxie).

 

Dans un certain nombre de situations, il sera cependant nécessaire de mettre en œuvre des méthodes de lutte curatives qui permettront de gérer les bio-agresseurs se développant pendant le cycle de la culture.

 

La directive européenne 2009/128 précise que : « les méthodes biologiques, physiques et autres méthodes non chimiques durables doivent être préférées aux méthodes chimiques si elles permettent un contrôle satisfaisant des ennemis des cultures ».

<expand>

Dans le cas du recours à des méthodes chimiques, elle donne également quelques principes relatifs à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques :

* Les pesticides appliqués sont aussi spécifiques que possible à la cible et ont le minimum d’effets secondaires sur la santé humaine, les organismes non cibles et l’environnement.

* L’utilisateur professionnel devrait maintenir l’utilisation de pesticides et d’autres formes d’intervention aux niveaux nécessaires, par exemple par l’utilisation de doses réduites, la réduction de la fréquence d’application ou en ayant recours à des applications partielles, en tenant compte du fait que le niveau de risque pour la végétation doit être acceptable et que ces interventions n’augmentent pas le risque de développement de résistances dans les populations d’organismes nuisibles.

* Lorsque le risque de résistance à une mesure phytopharmaceutique est connu et lorsque le niveau d’organismes nuisibles exige l’application répétée de pesticides sur les cultures, les stratégies anti-résistance disponibles devraient être appliquées afin de maintenir l’efficacité des produits. Cela peut inclure l’utilisation de plusieurs pesticides ayant différents modes d’action .

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Inra – Cemagref. Pesticides, agriculture et environnement : rapport d’expertise – Chapitre 4 

                                                     +  Références bibliographiques associées

 

Fiches Pratiques

Méthodes alternatives aux produits phytosanitaires

 

 

La lutte biologique est l’ensemble des méthodes de protection des végétaux par l’utilisation de mécanismes naturels. Il vise à la protection des plantes par le recours aux mécanismes et interactions qui régissent les relations entre espèces dans le milieu naturel. Ainsi, le principe de cette lutte est fondé sur la gestion des équilibres des populations d’agresseurs plutôt que sur leur éradication.

 

Dans certains cas, la lutte biologique peut s'appuyer sur des produits dits de "biocontrôle".

Les produits de biocontrôle se classent en 4 familles :

* Les macro-organismes auxiliaires sont des invertébrés, insectes, acariens ou nématodes utilisés de façon raisonnée pour protéger les cultures contre les attaques des bio-agresseurs.

* Les micro-organismes sont des champignons, bactéries et virus utilisés pour protéger les cultures contre les ravageurs et les maladies ou stimuler la vitalité des plantes.

* Les médiateurs chimiques comprennent les phéromones d’insectes et les kairomones. Ils permettent le suivi des vols et le contrôle des populations d’insectes ravageurs par le piégeage et la méthode de confusion sexuelle.

* Les substances naturelles utilisées comme produits de biocontrôle sont composées de substances présentes dans le milieu naturel et peuvent être d’origine végétale, animale ou minérale.

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Liste des produits de biocontrôle (Notes de service DGAL/SDQPV)

 

Facteurs d'efficacité de la protection biologique contre les maladies des plantes - Marc Bardin (Inra Avignon) - AFPP: 11èmeConférence Internationale sur les Maladies des Plantes

 

Le biocontrôle : Qu'est-ce que c'est ? ; L'Homologation d'un produit de biocontrôle; Eviter l'amalgame entre AB et Biocontrôle; Le biocontrôle dans la législation

Posters réalisés dans le cadre du Colloque organisé par l'ENSAIA et l'Université de Lorraine : Le Biocontrôle - concilier respect de l'environnement et agriculture compétitive

 

Guide pour la conception de systèmes de culture tropicaux économes en produits phytopharmaceutiquesFiche technique n°19 Substitution chimique

 

 Développement de la lutte biotechnique, de la lutte biologique et recours aux produits de biocontrôleGuide de l'Agroécologie en Viticulture (INAO, IFV) – 2017 

 

Les ITA au coeur du biocontrôle - Plaquette Acta présentant les différentes actions que les Instituts Techniques Agricoles et organismes associés mènent autour du biocontrôle

Toutes les actualités «Biocontrôle»

Trier les résultats par : Date / Ordre alphabétique

Pages

Voir aussi

  • Document

    Les produits de biocontrôle pour la Protection des cultures

    Publié le 24/04/2017

    Le dernier rapport du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) dresse un état des lieux du biocontrôle. Cinq recommandations pour son développement sont listées.Il résulte d’une mission conduite entre mi-avril 2016 et fin décembre... > Lire la suite
    Source : CGAAER

  • Document

    Focus n°8 : L'utilisation du biocontrôle en protection intégrée des cultures

    Publié le 12/12/2014

    Ce focus s'intéresse à l'utilisation du biocontrôle en protection intégrée. Après avoir donné une définition de ce terme, les trois principes de la protection intégrée relatifs au biocontrôle seront étudiés. La plupart des produits de biocontrôle sont des produits phytopharmaceutiques et... > Lire la suite
    Source : EcophytoPIC

  • Video

    Gérer les équilibres du verger

    Publié le 17/07/2017

    Etienne Benoît , Agriculteur Farre dans la Meuse, nous parle de son approche pour gérer les équilibres naturels, et comment il utilise des solutions de biocontrôle.Il aborde notamment la question de la confusion sexuelle et la carpovirusine sur le carpocapse, de la glu sur forficules, et de la... > Lire la suite
    Source : FARRE