Implanter des cultures allélopathiques en viticulture

Viticulture
Année de publication 2022
  (mis à jour le 20 juil 2022)
Source :  GECO
Auteur :  Enrichissement collaboratif
  Couvert végétal d’interculture et associé à la vigne  Crédit : Massol T.

Cette technique consiste à implanter des plantes de services ayant des effets allélopathiques défavorisant la présence d'adventices en viticulture.

Les interactions entre les plantes de services ayant des effets allélopathiques et les adventices se font par l’intermédiaire de composés dits allélochimiques, libérés par la plante dans son milieu. Ces composés sont diffusés en culture principale ou en culture intermédiaire :

  • Directement par la volatilisation, les exsudats racinaires ou foliaires des plantes vivantes pendant la culture, 
  • Indirectement par la décomposition des résidus de la plante morte. Il s’agit de la biofumigation qui consiste à broyer « en vert » le couvert d’interculture et l’enfouir dans le sol.

Consultez la fiche Technique Implanter des cultures allélopathiques en viticulture

Pour plus de précisions sur les mécanismes allélopathiques ou la biofumigation, référez-vous à la fiche dédiée Qu’est-ce qu’une culture allélopathique et la biofumigation ?

Centre de ressources Glyphosate / Herbicides