Les Substances Minérales contre le mildiou de la vigne

Viticulture
Vigne
Année de publication 2021
  (mis à jour le 30 nov 2021)
Source :  Cellule RIT Cuivre
Auteur :  Chambre d'Agriculture de la Gironde et Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV)
Les Substances Minérales contre le mildiou de la vigne

Les substances d'origines minérales peuvent être utilisées en viticulture selon divers cadres règlementaire :

 

1)   Pour une protection phytosanitaire de la vigne :

 

Elles sont alors exemptes de toute autorisation de mise sur le marché et peuvent être utilisées dans le cadre de la protection du vignoble selon les recommandations de la commission européenne. Pour plus d'information, se référer au site dédié de l'ITAB.

 

Elles sont alors soumises à une Autorisation de Mise sur le Marché française rendant leur production individuelle interdite. Les produits sont à utiliser selon les recommandations de la firme phytopharmaceutique et dans le cadre de l'AMM.

 

 

2)   Hors du cadre de la protection phytosanitaire :

 

De par leur définition, les SNUB peuvent être d'origine minérale. Cependant, aujourd'hui, les textes ne listent que les substances d'origine végétale, il n'y a donc aucun minerai pouvant revendiquer ce statut.

 

  • Les substances définies comme Matière Fertilisante et Support de Culture (MFSC)

Beaucoup d'éléments minéraux sont utilisés comme support de culture : engrais, amendements ou autres pour une amélioration de la résistance des plantes au stress abiotique. Pour une utilisation au champ, les produits sont soumis à l'article L255 du Code rural et de la pêche maritime et doivent disposer d'une Autorisation de Mise sur le Marché française.

 

 

 

Accéder aux fiches sur les Substances Minérales en viticulture :

 

Centre de ressources Cuivre en viticulture
La responsabilité du ministère en charge de l’agriculture ne saurait être engagée.