BioREco : Méthodologie et expérimentation système pour la réduction de l'utilisation des pesticides en vergers de pommiers

Fruits à pépins
Année de publication 2019
  (mis à jour le 18 mar 2020)
Source :  CAN DEPHY
Auteur :  Simon S. - INRA
Réferences : 
DEPHY EXPE (2011-2017)
BioREco : Méthodologie et expérimentation système pour la réduction de l'utilisation des pesticides en vergers de pommiers

La pomme de table est une des productions de fruits recevant le plus de traitements phytosanitaires.

Dans le cadre du projet BioREco, neuf systèmes en vergers de pommiers sont expérimentés depuis 2005 pour évaluer le potentiel de réduction d’utilisation des pesticides. Ce projet s'inscrit parmi les 41 premiers projets DEPHY EXPE financés dans le cadre du plan Ecophyto.

Les résultats de l’évaluation multicritère de la période d’installation du verger sont à consolider en phase de pleine production et à confronter aux données producteurs.

La démarche développée permet dès à présent de fournir un cadre méthodologique pour l’expérimentation en systèmes de production pérennes bas-intrants.

 

 

Les productions du projet   

 

  Compilation de fiches BioREcoBioreco

  • La compilation des fiches de présentation du projet, des sites et des systèmes de culture testés :

 

 

Autres ressources

    • Un nouveau projet, plus exploratoire, dénommé ALTO, prend la suite. La démarche est basée sur une diversification des espèces fruitières et des plantes associées.

    Le verger est un système de culture pérenne, et cette spécificité a des implications fortes :  Les choix d'implantation doivent être pertinents toute la vie du verger ; La conduite des arbres et les pratiques culturales permettent de préparer et d'assurer une production régulière et de qualité tout en préservant la longévité des arbres. Tout cela est présenté par les partenaires du projet DEPHY EXPE BioREco.

    L'arboriculture fruitière est particulièrement consommatrice d'intrants, et notamment de pesticides.  Les attaques de bioagresseurs sont nombreuses et les erreurs de protection peuvent mettre en péril la récolte et le verger sur plusieurs années.  Il existe cependant un certain nombre de méthodes alternatives aux pesticides qui ont prouvé leur intérêt.  Dans BioREco nous avons cherché à combiner entre elles ces méthodes alternatives et à évaluer leur efficacité et leur faisabilité.

    La recherche agronomique doit répondre à des attentes sociétales en lien avec la durabilité des systèmes agricoles, avec l'environnement, la santé. Ce sont des questions complexes, difficilement traitables dans expérimentations classiques ou analytiques, qui s'intéressent à l'effet d'un facteur sur une production, ou à l'efficacité d'une technique. Pour répondre à des questions telles que "limiter les pesticides en verger" il faut donc repenser la manière d'expérimenter en travaillant dans la durée et en considérant l'ensemble des facteurs impliqués. Dans BioREco nous avons évalué un ensemble de choix techniques pour atteindre l'objectif de réduire l'utilisation des pesticides : c'est ce que l'on appelle l'approche système.

    L'objectif de BioREco est de diminuer l'utilisation des pesticides tout en conservant le potentiel de rendement et la qualité du fruit. Il faut donc évaluer si les vergers atteignent les objectifs fixés à la conception en 2005 et mesurer leurs performances. On peut évaluer de manière spécifique l'efficacité d'une stratégie de protection vis-à-vis d'un bioagresseur et plus globalement les impacts environnementaux de nos pratiques culturales ou la durabilité des vergers expérimentés.