DEPHY : Des céréales bien protégées avec moins de phyto

Année de publication 2015
  (mis à jour le 03 déc 2019)
Source :  Ecophyto
DEPHY : Des céréales bien protégées avec moins de phyto

Le plan Ecophyto vise à réduire et améliorer l'usage des produits phytosanitaires.

Une des actions phare de ce plan est la mise en place de réseaux d'agriculteurs volontaires pour faire évoluer leurs pratiques agronomiques par de l'appui individuel et des échanges de groupe. En sortant de l'approche globale culture par culture, ils repensent leur stratégie à une échelle globale : celle du système de culture.

Pierre Le Floch et Jean-Jacques Michard ont intégré le réseau DEPHY pour réduire leur consommation de produits phytosanitaires et ainsi préserver l'environnement et la santé mais aussi pour faire des économies. Ils témoignent sur les leviers mobilisés pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires et sur les changements que cela a amené au quotidien. Un travail de prévention est important, pour déterminer la pression de maladies au final, à travers le choix des variétés (peu sensibles aux maladies) et leur densité de semis (plus faible).

Concernant le contrôle sanitaire des céréales, les agriculteurs disposent de plusieurs leviers :

- le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) qui donne une idée du développement des maladies au niveau régional et plus localement la surveillance des parcelles avec le conseiller.

- des outils d'aide à la décision pour le positionnement du 1er fongicide par exemple qui doit avoir lieu le plus tard possible

- l'allongement de la rotation avec introduction de nouvelles cultures comme la luzerne qui casse le cycle de pression sanitaire au niveau des céréales.

Avant, P.Le Floch commandait des produits phytosanitaires à l'aveugle et maintenant il adopte une approche terrain avec une adaptation des doses et des produits aux conditions réelles du développement des maladies. Les agriculteurs gagnent du temps de travail car ils effectuent moins de passage dans leurs parcelles. Depuis qu'ils font partis du réseau Dephy, leurs rendements sont identiques voire meilleurs et ils ont baissé de 50% environ leur consommation de produits phytosanitaires.