Fermer
Actualités
Retrouvez ici toute l'actualité de la protection intégrée des cultures et de la réglementation, les événements à venir, les derniers appels à projets de recherche...
Fermer
Thématiques de protection des cultures
Des leviers ou techniques alternatives aux produits phytosanitaires conventionnels et d’autres ressources regroupées en 5 grandes thématiques, pour mettre en oeuvre la protection intégrée des cultures.
Fermer
Focus techniques
Cette rubrique donne accès à des ressources clés et à des bases documentaires, qui utilisent des filtres de recherche plus détaillés et adaptés à la thématique de la base en question.
Auxiliaires & bioagresseurs
Ressources PIC en région et à l'international
Fermer
Réseau DEPHY
Dispositif clé du plan Ecophyto, DEPHY a pour but d'éprouver, valoriser et déployer des techniques et systèmes agricoles, économes en produits phytosanitaires et multiperformants, pour l'ensemble des filières végétales.
Fermer
Décryptage de problématiques
Cet espace a pour vocation de décrypter des problématiques à forts enjeux pour la protection des cultures. Il propose des centres de ressources pour accompagner les acteurs dans l'utilisation des alternatives existantes.
dephyferme

Groupe EcoVitiSol Bourgogne

Viticulture Vigne
Conduite de la vigne et du verger
Désherbage mécanique/thermique
Fertilité et vie des sols
Mesures prophylactiques
Stratégie de couverture du sol
Toxicité et impacts sur l'environnement
Travail du sol simplifié/non labour
Année de publication 2022
  (mis à jour le 26 avr 2023)
Carte d’identité du groupe
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d'agriculture de Côte d'Or
Nom de l'ingénieur réseau
Christophe SUCHAUT
Date d'entrée dans le réseau
2022
12
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Groupe DEPHY EcoVitiSol Bourgogne

Ce groupe Dephy Ferme compte 12 domaines répartis sur les 3 vallées du vignoble Châtillonnais (Seine, Ource et Laigne) et 8 communes.
10 de ces domaines sont gérés par des chefs d’exploitations individuelles et 2, propriétés de maisons de négoces, par des chefs de culture en local et des directeurs de domaines plus vastement sur l’ensemble de la Bourgogne.
La superficie viticole totale exploitée par les membres du groupe est de 120 ha, représentant 30 % du vignoble Châtillonnais. Les parcelles présentent des densités de plantations vignes basses et hautes représentatives des Appellations Crémant de Bourgogne et Bourgogne.
On observe une pluralité d'exploitations en Bio, HVE et conventionnel, en diversification ou en atelier unique viticole. Le groupe est constitué de domaines en ventes directes, ventes « vrac » ou alliant ces deux modes et tous sont adhérents au Syndicat Viticole local ainsi qu’aux deux ODG (Organisme de Défense et de Gestion des AOC) : Union de Producteurs et Elaborateurs de Crémant de Bourgogne (UpecB) et Syndicat des Bourgognes. Les membres ont l’habitude de partager et d’échanger entre eux et plus largement avec leurs collègues régionaux. Ils sont impliqués dans les actions de développement initiées au sein du Syndicat viticole du Châtillonnais en faveur du développement de la viticulture locale.


 

 

 

Principaux cépages : Pinot noir et Chardonnay

Spécificités du groupe : Le groupe est constitué de domaines en Bio, HVE et conventionnel, en diversification ou en atelier unique viticole ; en ventes directes, ventes « vrac » ou alliant ces deux modes.

Lycées partenaires : EPLEFPA de la Barotte

Partenariats locaux : Union de Producteurs et Elaborateurs de Crémant de Bourgogne (UpecB), Syndicat des Bourgognes et Syndicat de défense des intérêts viticoles des coteaux du Châtillonnais

groupe 2

 

carte

groupe dynamique

Regard de l'ingénieur réseau :

Compte-tenu du contexte actuel "d'abandon des herbicides" (notamment actuellement, la réduction d'usage du glyphosate) et du changement climatique, tous sont conscients qu'il leur faut trouver, ensemble, des solutions pour réduire les IFT, limiter l’impact sur la ressource en eau, améliorer la résistance des vignes tant au stress hydrique que, potentiellement, aux gelées de printemps et aux maladies cryptogamiques. Mais, tout aussi prioritairement, il leur faut maintenir un niveau d’EBE (Excédent Brut d'Exploitation) suffisant.

Ainsi, les solutions de re-conceptions agro-écologiques des modes de conduite au vignoble, dans une réalité de plus faible valeur ajoutée en AOC régionales, doivent être facilement adaptables et économiquement viables.

Les viticulteurs engagés dans la démarche sont en réflexion constante sur ces points. La diversité des modes de productions et de taille d’exploitations permettent d’envisager à plus grande échelle des résultats probants en les coordonnant.

 

 

Projet collectif et résultats du groupe

Le projet Dephy EcoVitiSol Bourgogne doit permettre aux viticulteurs de mieux évaluer et comprendre l'impact des pratiques viticoles sur la qualité du sol et de mettre en place des pratiques alternatives de contrôle des adventices.

A partir des divers résultats d’expérimentations menées notamment par l’UMR agroécologie de l’Université de Bourgogne / INRAE, les Chambres d’Agriculture… et des échanges inter-groupes Fermes DEPHY, les différentes actions des membres du groupe visent à valoriser techniquement et économiquement des pratiques synonymes d'une viticulture durable en AOC régionales. Des enjeux pour l'avenir en termes de biodiversité fonctionnelle des sols, de stockage du carbone, d’optimisation des IFT (↘), de quantité et de qualité de la production, de protection de la ressource en eau et de préservation des terroirs

 

Le vignoble du Châtillonnais, au nord de la Côte d’Or, est en tête de bassin de la Seine. Il produit exclusivement des AOC régionales Bourgogne et Crémant de Bourgogne. Conscients de la nécessité de changer de modèle au profit d’une baisse des IFT, les exploitants sont également confrontés, à l’instar des autres exploitations de Bourgogne produisant ces types d’Appellations, à la nécessité de conserver un niveau d’Excédent Brut d'Exploitation (EBE) suffisant pour maintenir la viabilité de la production viticole et des entreprises. De reconstruction relativement récente, ce vignoble a engagé une réflexion pour l’optimisation de ses coûts de production et de ses rendements tout en faisant évoluer son modèle de production vers une moindre consommation de produits phytosanitaires.

 

dephy

 

 

Thématiques principales du groupe

La singularité de la vigne par rapport à d’autres cultures agricoles est son caractère monocultural strict et pérenne dans le temps. L’objectif est de produire un environnement harmonieux, résilient, productif et durable en adéquation avec la raison économique des exploitations et les potentialités de développement de l’activité viticole.

Les pratiques mises en œuvre visent à activer des leviers pour :

  • Entretenir les sols et favoriser leur biodiversité tout en maitrisant les coûts de production et en limitant les phénomènes d’érosion ruissellement,
  • Créer des conditions pédologiques favorisant la pérennité des ceps, le maintien des rendements et à agir, avec d’autres moyens complémentaires, de manière prophylactique sur les gelées de printemps,
  • Maintenir des potentiels et des modes de production efficients, en adéquation avec les exigences des Appellations,
  • Réduire ou à maintenir un niveau bas d’IFT optimisé par rapport aux conditions météorologiques rencontrées.

Pistes innovantes qui seront envisagées collectivement

Les objectifs visés, les moyens et les finalités escomptées, sans baisse de rendement, sont :

  • De réduire fortement ou supprimer de l’itinéraire les IFT herbicides par des couverts ou le travail des sols ;
  • D'adapter le matériel (interceps, charrue vigneronne à oreilles de cochon, canadien, cover-crop, lame dévitalisante, rouleaux...), les périodes de passage et limiter les impacts sur la vie du sol et donc la vigne ;
  • Systèmes mixtes, travail du sol et désherbage chimique via un herbicide défanant et dessicant de biocontôle ;
  • Arrêt du glyphosate ;
  • Enherbement sélectionné (couverts puissants type graminées + légumineuses...) ou spontané ;
  • Semis alternés en automne et au printemps et semis sous couvert, enherbement naturel... ;
  • Roulage de destruction tardif favorisant la séquestration du carbone...

 

La création de conditions pédologiques favorables au développement préférentiel d’endomycorhizes propres à la symbiose arbre/vigne, par variation de l’écotone, avec l’objectif de permettre aux ceps une résistance homéostasique aux maladies et aux aléas climatiques par :

  • L’apport de mulchs ou de fertilisation avec des C/N élevés > à 30 ;
  • L’association avec des arbres fruitiers en vignes hautes (mycorhization) ;
  • L’association avec des arbres ou arbustes en vigne basse ;
  • Intervention recherche INRAe.

 

Résultats escomptés du groupe 

Optimisation des traitements phytosanitaires (fréquence, dose) et IFT réduit par rapport à la moyenne régionale

Objectif de baisse d'IFT
Productions du groupe

Témoignage de la structure :

L’ethos des viticulteurs du Châtillonnais n’est pas différent de leurs homologues en Bourgogne et, les résultats obtenus sont transposables aux mêmes types de productions.

Notre réflexion au sein de la Chambre d'Agriculture de Côte d'Or a été d'identifié des enjeux majeurs pour les viticulteurs et le territoire :

  •     Des enjeux environnementaux qui s’imposent, tel que l’abandon du glyphosate ou le recours aux bio contrôles.
  •    Une production de vins – effervescents ou tranquilles- uniquement en Appellation Régionale. La maîtrise des coûts de production est une donnée essentielle dans l’équilibre économique des entreprises.
  •    Un territoire viticole avec un potentiel de production en devenir et des surfaces de production en constante augmentation.

Ces différentes raisons nous ont conduits à reconsidérer la construction du groupe Dephy, historiquement basé sur le sud du département, en proposant aux viticulteurs du Châtillonnais d’y adhérer. Et en effet, ils ont confirmé leur intérêt en répondant favorablement au projet.

 
Suivez-nous sur
Contact
Christophe SUCHAUT
Ingénieur réseau - Chambre d'Agriculture de Côte d'Or