dephyferme

DEPHY ECOPHYTO Loire-Rhône CA42

Légumineuses Grandes cultures / Polyculture-élevage Céréales à paille Colza Cultures fourragères / Prairies Maïs grain / Sorgho Protéagineux
Autonomie alimentaire
Désherbage mécanique/thermique
Diversification et allongement de la rotation
Fertilité et vie des sols
Mélanges variétaux
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Travail du sol simplifié/non labour
Valorisation des filières et qualité produit
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d’identité du groupe
Visite de l'exploitation d'un agriculteur en AB du groupe, présentation du matériel de désherbage mécanique
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d'Agriculture de la Loire
Nom de l'ingénieur réseau
Marie-Françoise FABRE
Date d'entrée dans le réseau
2011
11
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Le groupe DEPHY CA42 Loire-Rhône fait partie des réseaux historiques, avec 7 agriculteurs engagés depuis 2011 et 4 agriculteurs qui ont rejoint le groupe en 2015. Le groupe est localisé principalement dans la Loire sur des zones à enjeux environnementaux et se compose majoritairement de polyculteurs-éleveurs.

Depuis le réengagement, le groupe s'est intéressé aux thématiques d'autonomie alimentaire et protéique du troupeau, de gestion des fertilités biologiques, chimiques et physiques du sol, et de diversification du système avec l'introduction de légumineuses à destination de l'alimentation humaine dans la rotation.


Cultures principales : céréales, blé CRC, maïs ensilage, prairies, olé-protéagineux

Spécificités du groupe : Zones à enjeux environnementaux forts (ZVN, Natura 2000, PAEC), TCS/SD, semis sous couvert

Lycées partenaires : Campus Agronova, site de Précieux

Partenariats locaux : Comités de développement agricoles, GIEE, syndicats de rivière, approvisionnement local

Regard de l'ingénieur réseau :

"Le groupe Loire-Rhône a été constitué en 2011. Il présentait déjà des niveaux d’IFT inférieurs à la moyenne régionale. Le groupe a mis en oeuvre différents leviers qui ont permis de diminuer significativement les IFT : allongement de la rotation avec l’introduction de prairies temporaires, optimisation des conditions de pulvérisation (traiter tôt le matin, viser une application en post-levée), et recours au désherbage mécanique lorsque les conditions sont favorables. Lors de la phase de réengagement, le groupe historique a été rejoint par 4 nouvelles exploitations. Le groupe nouvellement constitué a élargi sa réflexion en travaillant sur l’amélioration de l’autonomie alimentaire et protéique du troupeau, objectif commun aux exploitations d’élevage de la Loire et du Rhône."

Projet collectif du groupe : Atteindre l'autonomie protéique sur l'exploitation, tout en réduisant les phytosanitaires

Principales thématiques du projet collectif :

  1. Introduction de cultures de protéagineux en pur (pois, lentilles, féverole) ou en mélange (méteils) : l’introduction de nouvelles cultures dans l’assolement permet-elle de diminuer l’IFT et de limiter l’achat de compléments azotés ?
  2. Économiser l’azote exogène, notamment sur les exploitations en AB : comment concilier passage en AB et limitation des intrants azotés ?
  3. Diminution du recours aux herbicides : les IFT herbicides peuvent-il être davantage réduits, ou bien le groupe atteint-il un plafond ?

 

Autres thématiques travaillées par le groupe :

  1. Semis direct ou Techniques Culturales Simplifiées
  2. Semis sous couverts de céréales ou de maïs
  3. Amélioration de la qualité de pulvérisation
Champ maïs dans les monts du Lyonnais

Résultats du groupe

 

  • Evolution des IFT herbicides (IFT H) :

Le groupe Loire-Rhône ne présentait pas des IFT de départ très élevés pour des systèmes en polyculture-élevage. La moyenne du groupe a significativement diminué entre 2010 et 2014, pour atteindre un palier dans l'utilisation des herbicides.

Lors de l'arrivée dans le groupe de nouveaux agriculteurs en 2015, la moyenne de l'IFT herbicide a augmenté, ce qui est en lien avec le fait que ces nouveaux agriculteurs n'étaient au départ pas au même niveau de réduction des herbicides que le reste du groupe historique. La diminution de l'IFT herbicide a été encore notable entre 2015 et 2018, pour à nouveau atteindre un palier. La marche suivante dans la réduction de l'utilisation des phytosanitaires à franchir est le passage en AB, que certaines exploitations du groupe ont franchi au cours de leur engagement.

  • Evolution des IFT hors herbicides (IFT HH) :

L'utilisation des fongicides et insecticides est plus rare dans le groupe, sauf sur les cultures sous contrat, comme le blé CRC, pour lequel le cahier des charges définit les traitements fongicides à effectuer dans la saison. Les insecticides sont absents, sauf sur colza, en curatif. La variabilité de l'IFT hors herbicide est du essentiellement à l'effet météorologique, qui conditionne la pression en maladie. A partir de 2016, le traitement de semence est pris en compte dans le calcul de l'IFT, ce qui explique l'augmentation constatée.

 

Evolution de l'IFT du groupe entre 2010 et 2018. Moyenne du groupe avec les agriculteurs en AB et sans les agriculteurs en AB
  • Techniques alternatives mises en oeuvre dans le groupe :

- désherbage à dose réduite, optimisation par l'adjuvantation

- rotations allongées, réintroduction de prairie temporaire en tête de rotation

- tête de rotation à base de légumineuses pour les exploitations en AB

- désherbage de post-levée privilégié, avec un rattrapage en mécanique si nécessaire

- traitement localisé sur le rang pour le désherbage du maïs, et désherbage de l'inter-rang par binage en rattrapage  Kit de traitement localisé sur le rang de maïs

- semis de ray-grass dans l'inter-rang de maïs, pour lutter contre les adventices

- semis de couverts végétaux en inter culture

- mélanges de type méteils, plus couvrants et avec un arrière-effet azote

- colza semé avec des plantes compagnes gélives

Témoignage de la structure :

"La Chambre d’Agriculture de la Loire s’est engagée depuis 2011 dans l’accompagnement d’un réseau DEPHY-Ferme situé dans la plaine du Forez et les monts du Lyonnais, zone à forts enjeux agricoles et environnementaux. L’objectif est de diffuser le plus largement possible les enseignements tirés du réseau DEPHY afin que les agriculteurs du département puissent transposer au sein de leur exploitation les techniques éprouvées par le groupe. Diminuer le recours aux phytosanitaires, même dans un département d’élevage très herbager, c’est avant tout préserver la santé de l’utilisateur, du consommateur et préserver l’environnement."

Raymond Vial, Président

Autres infos
Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
contact
Marie-Françoise FABRE
conseillère agronomie-environnement / conseillère territoriale Plaine du Forez - Chambre d'Agriculture de la Loire
04 77 92 12 12