dephyferme

DEPHY Viticulteurs des Aspres

Viticulture Vigne
Conduite de la vigne et du verger
Désherbage mécanique/thermique
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Réglage et amélioration du matériel
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d’identité du groupe
Parcelle 0 herbicide - station expérimentale de Tresserre
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales
Nom de l'ingénieur réseau
Éric NOEMIE
Date d'entrée dans le réseau
2010
14
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.

 

Optimisation de la qualité des vins, des rendements et préservation du milieu

Il s’agit d’un groupe de viticulteurs homogène, où chacun porte les mêmes objectifs.

Leur outil commun est la cave des Vignobles de Constance et du Terrassous où ils sont tous adhérents et fortement impliqués. C’est au sein de cette structure qu’ils décident ensemble des orientations importantes à prendre sur le vignoble.

Le projet du réseau Dephy a été l’occasion pour les exploitants de formaliser un groupe d’échange technique. L’enjeu est d’améliorer et réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, tout en préservant la rentabilité économique sur les exploitations.

Les cinq premières années ont entre autres permis la mise en œuvre de nouvelles stratégies de lutte contre le mildiou et l’eudémis.

L’intégration en 2016 dans le groupe de la station viti-vinicole de Tresserre est importante sur le point technique.

Le groupe mise beaucoup sur le travail en collectif et le partage. Dans un contexte socio-économique difficile et alors que l'évolution du climat pèse de plus en plus sur les rendements au sein des exploitations, ils tentent ensemble, grâce à une combinaison de solutions techniques, d'évoluer vers des pratiques plus vertueuses.

Pour certains, cette évolution passe par une restructuration progressive du vignoble traditionnel favorisant la mise en oeuvre de ces pratiques.

   


Cultures principales : Vigne

Spécificités du groupe : Combinaison de pratiques en vue de réduire l'utilisation des phytos

Partenariats locaux : Groupes 30000 fermes

 

 

Regard de l'ingénieur réseau :

Le contexte de la filière vin locale est difficile : manque de valorisation, baisse des rendements sur les dernières années, déprise viticole... Cette situation n'est pas forcément favorable aux chanagements de pratiques. Cependant les membres du groupe sont bien disposés çà réagir. Les nouvelles techniques employées nécessitent fortes réflexions, investissements humains et matériels, reconfiguration du vignoble. Avec en plus de possibles plantations de cépages tolérants à venir, les viticulteurs glissent vers un principe de reconception du vignoble traditionnel.

Projet collectif du groupe

Thématiques principales du groupe :

1. Conduite de la vigne : Le vignoble traditionnel ancien en gobelet est progressivement arraché et replanté pour être palissé et plus facilement mécanisé.

Un projet d'irrigation collective est en cours avec pour objectif la mise en oeuvre d'une irrigation pilotée permettant de limiter la baisse des rendements et de favoriser la qualité des vins sur les années difficiles.

2. Développer le désherbage mécanique intégrale : l'enjeu majeur est l'entretien mécanique sous le rang à l'aide d'outils interceps.

3. OAD, analyse du risque et optimisation de la dose : Les objectifs sont de développer encore les temps collectifs d'observation et d'échange sur le terrain et d'utiliser des outils complémentaires d'aide à la décision modélisés.

4. Réglage et amélioration du matériel : Pour de nombreux viticulteurs du groupe, l'investissement dans du matériel haut de gamme type face par face n'est à ce jour pas possible économiquement. L'enjeu est, par des séquences de tests répétés sur le terrain, d'appendre à utiliser de manière la plus efficiente possible les outils à disposition.

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement

1. Variétés et matériel végétal : Durant les dernières années, le cépage marselan a été planté par les producteur. Le choix de ce cépage a été fait de part ses qualités organoleptiques, sa bonne résistance au stress hydrique mais également son bon comportement face aux maladies et à l'eudémis. On déplore toutefois à ce jour des symptômes de flavescence dorée assez fréquents sur ce cépage.

Plusieurs viticulteurs du groupe envisagent de planter dans les années à venir des variétés tolérantes à l'oïdium et au mildiou inscrites au catalogue.

2. Fertilité et vie des sols : Certains viticulteurs du groupe ont entamé un programme d'apport de compost sur leurs parcelles. La pratique des couverts végétaux (engrais verts) commence à être abordée dans le groupe, des viticulteurs sont intéressés.

 

Résultats du groupe 

Durant la première phase, de 2010 à 2015, le groupe a particulièrement travaillé sur le raisonnement de la lutte insecticide contre eudémis, sur l'utilisation de cuivres à doses réduites sur mildiou ainsi que sur l'implantation du cépage marselan au sein du parcellaire.

La phase de 2016 à 2020 a également été expérimentale avec la mise oeuvre de la lutte contre l'eudémis par confusion sexuelle sur des zones tests et l'utilisation d'intercep sur certaines parcelles..

Diverses réflexions portant sur l'utilisation d'OAD modélisés, l'amélioration de la vie des sols, l'implantation de cépages tolérants, la mise en oeuvre d'un projet collectif d'irrigation ont été menées.

A ce stade, les travaux en cours doivent être poursuivis et étendus, les réflexions concrétisées en actions. Les changements à réaliser sont importants et nécessitent en partie restructuration des vignes et investissements. Les baisses de rendements observées au cours des dernières années n'autorisent ces changements que progressivement. Les prises de risque sont également très mesurées.

Sur le graphique ci-dessous on constate ainsi une diminution modérée des IFT au cours de ces dernières années d'expérimentation et de réflexion. On constate une augmentation de l'utilisation de produits biocontrôles représentés principalement par la confusion sexuelle et ainsi une utilisatio moindre d'insecticides. En 2019 , année de faible pression mildiou, l'IFT fongicide a notablement diminué.

Les exploitants sont plus affutés et armés pour aborder une 3ème phase où une nette diminution des IFT est attendue.

Evolution des IFT moyennes du groupe
Productions du groupe

Témoignage de la structure :

Dans le groupe, l'animateur apporte une vision extérieure, suscite la discussion et favorise l'échange. Il permet de donner un rythme au projet et de faire en sorte que le collectif progresse. Les deux fermes issues de la station viti-vinicole de la CA66 apportent des références techniques.

En retour ce groupe apporte des connaissances techniques, qui sont diffusées tout d'abord dans un premier cercle composé des autres viticulteurs de la coopérative, puis dans un cercle plus large, départemental, par le biais de communications diverses. On citera notamment les formations de renouvellement du Certiphyto où des résultats du groupe sont présentés.

La Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales est très satisfaite des avancées techniques et de la motivation de ce groupe.

Autres infos

Une des principale caractéristique du groupe est le fonctionnement collectif. Il n'y a pas d'individualités, le groupe avance ensemble, chacun toutefois avec sa propre acceptation du risque et bien entendu avec ses propres moyens. Le groupe se réuni régulièrement, au minimum une fois par mois, voir plus en saison. Des déplacements d'étude sur d'autres vignobles avec des problématiques ciblées sont organisés chaque année.

Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
Eric Noémie
Eric Noémie
Conseiller ingenierie agricole - Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales
0671571966