dephyferme

Groupe Cultures Economes du Haut Bocage 79

Grandes cultures / Polyculture-élevage Céréales à paille Cultures fourragères / Prairies Maïs grain / Sorgho Protéagineux
Autonomie alimentaire
Diversification et allongement de la rotation
Stratégie de couverture du sol
Travail du sol simplifié/non labour
Année de publication 2019
  (mis à jour le 16 avr 2021)
Carte d’identité du groupe
Groupe discutant dans une parcelle
Structure de l'ingénieur réseau
CIVAM du Haut-Bocage
Nom de l'ingénieur réseau
Lucille PITON
Date d'entrée dans le réseau
2012
11
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Le groupe DEPHY est composé de 11 fermes situées dans le Haut Bocage au Nord-Ouest des Deux-Sèvres. Engagées depuis des années dans une démarche d’économie d’intrants et d’autonomie, 4 des exploitations sont en Agriculture Biologique et 4 autres sont engagés dans la MAEC SPE du Bassin Versant du Longeron. La majorité des fermes étant en polyculture-élevage (3 en monogastriques et 6 en ruminants), le travail réalisé avec DEPHY sur la complémentarité cultures-élevage leur a permis d’augmenter leur autonomie et de diminuer voire de supprimer le recours aux pesticides.

 

 


Cultures principales : Prairies temporaires, céréales à paille, protéagineux, maïs

Lycées partenaires : Lycée agricole des Sicaudières, Bressuire (79)

Spécificités du groupe : Zone d'action centrée sur le Bassin Versant de la Sèvre Nantaise (zone de captage du Longeron)

 

Le regard de l'ingénieur réseau :

Les agriculteurs du groupe DEPHY, engagés depuis longtemps dans le fonctionnement du CIVAM, ne sont pas les derniers quand il s'agit de tester et d'expérimenter de nouvelles pratiques. Leurs fermes sont souvent le support pour des temps collectifs entre agriculteurs et interventions auprès de scolaires ou des journées portes ouvertes au grand public. Travailler à leurs côtés permet non seulement d'acquérir des connaissances techniques mais aussi une vision de l'agriculture sans cesse en mouvement, s'adaptant aux conditions du milieu.

Projet collectif du groupe

Aller toujours plus loin dans la durabilité économique, environnementale et sociale des fermes.

Engagées depuis plusieurs années dans le réseau DEPHY, la majorité des fermes du groupe a un IFT équivalent à ou proche de zéro. Cela ne les empêche pas de continuer à innover au sein de leurs systèmes de cultures avec pour thèmes de travail la vie du sol, l'adaptation aux changements climatiques sans oublier l'objectif primaire de se rémunérer.

Thématiques principales du groupe : 

  • Autonomie alimentaire

Cette thématique est abordée depuis longtemps dans les exploitations en polyculture-élevage du CIVAM et en particulier du groupe DEPHY. Elle prend place dans une volonté plus large d'autonomie en intrants (aliments, pesticides, engrais, semences, etc) et d'autonomie décisionnelle et financière. L'autonomie alimentaire passe notamment par la gestion des prairies : diversité d'espèces, maîtrise du pâturage tournant (dynamique), etc. Autant de leviers qui permettent de réduire ou supprimer l'usage de produits phytosanitaires ou d'engrais chimiques.

  • Diversification et allongement des rotations

Pour répondre à l'objectif d'autonomie alimentaire évoqué plus haut, les agriculteurs.rices ont travaillé sur leurs systèmes de cultures en allongeant la durée de vie des prairies mais également en intégrant de nouvelles cultures fourragères comme le sorgho ou le colza fourrager. Les céréales à paille ne sont quasiment plus cultivées en pures mais en association avec des légumineuses telles que le pois ou la féverole. Les avantages des méteils sont nombreux : les légumineuses captent l'azote de l'air participant à la fertilisation azotée des céréales, un apport protéiné dans la ration des vaches renforçant l'autonomie alimentaire mais aussi une souplesse dans l'utilisation (mené en grain ou utilisé comme fourrage, fauché ou pâturé). Enfin, des cultures de vente sont intégrées aux rotations dont certaines destinées à l'alimentation humaine (blé panifiable, quinoa, pommes de terre, etc).

  • Travail du sol simplifié, non labour

Cette thématique abordée ponctuellement les années passées, avec notamment un voyage d'étude chez les Bios du Gers en 2017, prend plus de place durant les temps collectifs à venir. Au programme, des ateliers de co-conception de système de cultures et des essais en plein champ afin d'implanter des cultures de printemps sans labour ni herbicide. Des temps sont également dédiés au désherbage mécanique.

  • Couverture maximale du sol

Il est difficile d'aborder le travail simplifié du sol sans parler de couverts végétaux. Les membres du groupe DEPHY mettent déjà en place divers couverts estivaux et hivernaux. Ces derniers sont soit restitués au sol soit pâturés ou fauchés. Par la suite, le groupe souhaite approfondir cette pratique afin de l'adapter à l'objectif de réduction du travail du sol sans pesticides, dans un contexte de changement climatique où les couverts peuvent représenter une production fourragère non négligeable. Cela rejoint encore une fois l'objectif d'autonomie alimentaire.

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement

En parallèle des 4 thématiques évoquées plus haut, le groupe travaille sur la fertilité du sol et la gestion de la matière organique (gestion des tas de fumier par exemple) afin de contribuer à l'amélioration de la qualité de l'eau. Egalement, dans le paysage bocagé du Nord des Deux-Sèvres, les haies ont une place importante. Le groupe s'intéresse aux manières de mieux les préserver et les valoriser.

 

Résultats du groupe

Depuis la création du groupe, les agriculteurs.rices ont repensé leur système de production et leurs pratiques culturales. Cela se traduit entre autres par une plus grande autonomie sur leurs fermes et une baisse de l'IFT global, comme en atteste ce graphique réalisé en 2017 :

graphique baisse IFT de 2014 à 2016

 

 

Témoignage de la structure :

"Depuis plusieurs années, le programme Ecophyto nous a permis de conforter des choix et des pratiques déjà engagées au sein du groupe. Par la mise à disposition d’un mi-temps d’animateur, il a été possible d'analyser individuellement nos systèmes pour faire le point sur nos pratiques, nos projets… L’accompagnement individuel et collectif du groupe DEPHY est une clé pour faciliter le transfert de compétences et pour permettre aux agriculteurs de mettre en place les pratiques adaptées à leurs systèmes d’exploitation et ainsi contribuer au développement agricole."

Jérôme Audurier, co-président du CIVAM du Haut Bocage

Suivez-nous sur
Contact
contact
Lucille Piton
Ingénieur Réseau - Civam du Haut Bocage
07 86 76 60 45