dephyferme

Un DEPHY en Oléiculture

Arboriculture Olive
Conduite de la vigne et du verger
Fertilité et vie des sols
Régulation biologique et biocontrôle
Stratégie de couverture du sol
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d’identité du groupe
Réunion du groupe Un DEPHY en Oléiculture (juin 2017)
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d'agriculture du Var
Nom de l'ingénieur réseau
Fanny VERNIER
Date d'entrée dans le réseau
2016
11
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

"Un DEPHY en Oléiculture" a émergé en 2016 lors du réengagement du Plan Ecophyto II. Ayant la volonté de relever le défi de mieux lutter contre la mouche de l'olive, ce collectif d'agriculteurs échange sur les pistes possibles d'améliorations de la lutte, adapte localement des pratiques parfois innovantes et partage ses résultats avec le plus grand nombre lors des journées ou démonstrations techniques.
Animé par la Chambre d'Agriculture du Var, ce groupe rassemble des oléiculteurs professionnels répartis sur l'ensemble de ce département aux multiples facettes. Plus qu'un "quartier général" de lutte contre la mouche de l'olive, ce groupe DEPHY FERMES est un lieu d'émulsion pour tous les aspects d'une production oléicole varoise de qualité, respectueuse des attentes environnementales et sociétales.

 

Production principale : Oléiculture (huile d'olives)

Partenariats locaux : Services Environnement Productions Pérennes et Maraichage de la CA83, CA06, France Olive, Centre Technique de l’Olivier, mouliniers, associations de producteurs...

 

Le regard de l'ingénieur réseau :

Dans le département du Var, les variétés d’oliviers sont historiquement très nombreuses et on compte énormément d’amateurs : cela donne à la profession un caractère atypique où chaque verger est unique. Des ravageurs tels que Bactrocera oleae sont fédérateurs car les moyens de lutte ne sont pas infinis. L’engagement dans le groupe DEPHY est avant tout l’occasion pour les producteurs d’échanger sur les pratiques mises en place. Il est évident que l’observation, celle de la mouche mais aussi celle de ses prédateurs, correspond au premier levier d’une lutte coordonnée à tous niveaux. Les axes de travail choisis vont permettre de conserver l’IFT chimique du groupe très bas tout en approfondissant la gestion agronomique et économique de cette production.

Projet collectif et résultats du groupe

Comment la biodiversité dans les vergers peut elle permettre de réduire la pression de la mouche de l'olive ?

Thématiques principales du groupe

Pour répondre à cette vaste question, les membres du groupe DEPHY FERMES oléicole varois ont choisi d'approfondir les quatre axes suivants :

  • Régulation biologique et biocontrôle :

"Connaitre son ennemi" résume bien cette première thématique.
D'une part, il s'agit de mettre en évidence, par l'observation, la recherche, des alliés potentiels contre ce diptère dont la gravité économique n'est plus à démontrer dans le monde oléicole. Ces prédateurs spécifiques ou généralistes sont parfois connus, parfois plus discrets en verger d'oliviers. Les membres du groupe Un DEPHY en Oléiculture tentent de les mettre en lumière, en faisant quelquefois appel à des spécialistes, pour mieux mesurer leur efficacité.
D'autre part, il s'agit de limiter les conséquences indirectes que peuvent avoir l'emploi d'insecticides sur cette faune utile. La recherche d'alternatives, notamment en biocontrôle, est devenue indispensable tant d'un point de vue environnemental que social. Economiquement parlant des difficultés restent quelquefois à surmonter : verger et/ou matériel inadapté, efficacité relative, coût de la mise en oeuvre. Parmi les alternatives actuelles, l'application de barrière minérale à base de kaolin calciné s'avère être une piste prometteuse pour lutter contre la mouche de l'olive.

  • Fertilité et vie des sols :

Conscients qu'une partie du cycle biologique de la mouche de l'olive se passe à terre, les producteurs du groupe Un DEPHY en Oléiculture souhaitent également approfondir leurs connaissances sur les auxiliaires potentiels qui évoluent au ras et dans les premiers centimètres du sol. D'une efficacité non encore prouvée, il semble logique de penser qu'un sol vivant, actif, attaquera beaucoup plus les éventuels asticots ou pupes qui se présenteront. Ainsi, augmenter et gérer les apports de matière organique est un préalable nécessaire pour redynamiser les sols des vergers d'oliviers. Il s'agit là d'un des axes de travail abordés dans cette thématique.

  • Stratégie de couverture du sol :

Bien évidemment, pour fournir le gîte et le couvert à la biodiversité fonctionnelle en verger d'oliviers, l'aspect couverture du sol se doit d'être réfléchi. D'autant que, selon certaines observations, la tenue d'une végétation haute en saison paraît perturber le comportement de la mouche de l'olive... Savoir piloter l’enherbement (gestion de la fauche, choix et insertion de couverts végétaux) mais aussi réfléchir à la mécanisation nécessaire fait partie des priorités des membres du groupe Un DEPHY en Oléiculture. La recherche du meilleur compromis selon les situations est parfois difficile à trouver mais les possibilités de gestion de la couverture du sol en verger sont heureusement très diversifiées. Testons-les !

  • Conduite du verger :

De manière générale, les membres du groupe Un DEPHY en Oléiculture profitent des échanges et des pistes de réflexion soulevées pour optimiser la conduite de leur verger et limiter la pression de la mouche de l'olive.
Les apports de matière organique influent sur la vie et la fertilité du sol, ce qui modifie la gestion de l'enherbement, celle de l'irrigation et oblige une optimisation de la fertilisation. En lien étroit avec la taille choisie, cela permet de contrôler la charge des arbres.
Aussi, couplée aux bénéfices annexes liés à la biodiversité fonctionnelle et au pilotage de la protection phytosanitaire, cette maîtrise de l'alternance naturelle des oliviers offre au producteur un ensemble de leviers culturaux pour leurrer le ravageur.
Ce constat conforte les membres du groupe dans les différents travaux menés individuellement.

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement :

  1. Observation des vergers (vols et dégâts de mouches) pour mieux positionner les traitements/applications et connaître le ravageur : travail sur les OAD...
  2. Perfectionnement de la qualité d’application pour une protection optimale (barrières minérales, traitements phytosanitaires) : utilisation de papiers hydrosensibles pour le réglage du pulvérisateur, choix des outils...
  3. Etude de l’impact de la présence d'un parcours de volailles sur la population de la mouche de l’olive en verger isolé : retours d'expériences, visites de vergers pâturés...
  4. Observation et déploiement d’actions en faveur des auxiliaires : gestion des aménagements paysagers, plantes hôtes/relais...
  5. Mise en place de pratiques innovantes pour la filière : nichoirs à mésanges, abris à chauves-souris, filets anti-insectes...

 

Résultats du groupe :

Depuis leur entrée dans le réseau national ECOPHYTO II en 2016, les membres du groupe Un DEPHY en Oléiculture ont pour objectif général de maintenir leurs IFT bas tout en garantissant la rentabilité économique de leurs exploitations.

Objectifs IFT 2020 Groupe Un Dephy en Oléiculture
Objectif du groupe Un DEPHY en Oléiculture : maintien d'un IFT chimique bas.

L'IFT chimique en oléiculture est composé des IFT herbicides, fongicides et insecticides. Cet objectif d'un maintien d'un IFT chimique bas s'avère réalisable dans les conditions varoises.

En effet, les différentes pratiques ou techniques abordées individuellement ou collectivement avec Un DEPHY en Oléiculture montrent tout d'abord que les producteurs ont pu, en s'équipant de broyeurs avec satellite, s'affranchir totalement des herbicides. Des retours d'expériences montrent par ailleurs, dans certaines conditions pédoclimatiques et lorsque la pratique est possible (/risque incendie), qu'une couverture végétale haute en saison modifie l'attractivité des olives et limite l'apparition des dégâts.

D'autre part, suite à des essais d'application de barrières minérales contre la mouche de l'olive, il apparaît que certains insecticides jusque là utilisés en oléiculture conventionnelles peuvent être substitués avec une efficacité remarquable par le kaolin calciné (argile blanche) homologué pour cet usage en agriculture biologique. Ces applications nécessitent en revanche plus de passages dans le verger, mais permettent également de protéger les olives contre la dalmaticose, autre problématique d'importance économique.

Les fongicides se révèlent à ce jour en revanche indispensables pour lutter contre les maladies du feuillage (maladie de l'Oeil de Paon et cercosporiose) afin de garantir une alimentation correcte de l'arbre et des fruits. L'efficience des pratiques utilisées à ce jour est réfléchie individuellement par les membres du groupe Un DEPHY en Oléiculture, mais cet aspect n'a pas encore été traité de manière collective. Toutefois, ce dernier sujet est vaste et fait déjà l'objet d'études plus approfondies au niveau national, coordonnées par l'interprofession oléicole.

 

Coté presse :

  • Journée du 21 mai 2019 : Mésange et chauves-souris pour lutter contre la mouche de l'olivier (En Pays Varois, 1er juin 2019)

 

Productions du groupe

Témoignage de la structure :

"L’oléiculture est une filière emblématique de notre département qui bénéficie déjà auprès du grand public d’une image très positive d’un produit sain, naturel et de qualité. L’engagement de la Chambre d’agriculture du Var dans le réseau DEPHY Fermes a pour ambition de conforter cette image, de structurer et sécuriser la filière en améliorant la performance économique, environnementale et sociale des entreprises. La filière doit avoir le souci de développer une agriculture tournée vers l’agro-écologie et des systèmes durables à bas intrants." Alain Baccino, ancien Président de la Chambre d’agriculture du Var
(propos recueillis en 2016)

Autres infos
  • Journée de démonstration 29 juin 2020 14h30-18h TARADEAU :

Stratégies de lutte contre la mouche de l'olive, effets induits du Kaolin calciné, démonstration de matériel de pulvérisation adapté au Kaolin, résultats d'essais et démonstration de matériel adapté aux micro-doses de Synéïs appât

Plus d'infos en cliquant ici

 

Suivez-nous sur
Contact
Résultat exceptionnel du test slip (août 2018)
Fanny VERNIER
Ingénieur réseau - Chambre d'agriculture du Var
04 94 99 74 05