background dephy FERME

DEPHY FERME l’exemple de la Canne à sucre en Guadeloupe

Canne à sucre
Désherbage mécanique/thermique
Valorisation des filières et qualité produit
Année de publication 2019
  (mis à jour le 29 mai 2020)
Carte d’identité du groupe
Journée technique sur Les pratiques alternatives pour la réduction des produits phytosanitaires
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d' Agriculture de la Guadeloupe
Nom de l'ingénieur réseau
Michel DESPLAN
Date d'entrée dans le réseau
2012
12
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.

 

 

 

Présentation du groupe

L'une des principales problématiques rencontrées, par ces exploitations en polyculture élevage à dominantes canne à sucre, est la gestion de l'enherbement. La production de la canne à sucre n'y déroge pas. Cette filière représente 13 000 ha soit environ 45 % de la SAU du département.  

Le réseau DEPHY FERME travaille à la réduction de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques, à travers plusieurs thématiques :

  1. (1) Identifier et favoriser l’émergence d’une végétation spontanée qui pourrait être maitrisée dans les inter-rangs ;
  2. (2) Maitriser les associations de cultures, les interactions des plantes et leurs bénéfices (canne à sucre - cucurbitacées) ;
  3. (3) Développer des paillages naturels pour réduire l’enherbement ;
  4. (4) Réduire l’utilisation de fertilisants chimiques au bénéfice des amendements organiques ;
  5. (5) Favoriser la vie microbienne du sol en réduisant le tassement des sols ;
  6. (6) Privilégier les produits phytopharmaceutiques autorisés en agriculture biologique.

En finalité, l'idée est d'aider les agriculteurs à structurer leur exploitation pour répondre aux contraintes des prochaines décennies : produire en quantité et qualité à des coûts maitrisés et en réduisant l'impact environnemental.

 

Cultures principales : Canne à sucre

Spécificités du groupe : Polyculture élevage

Lycées partenaires : EPLEFPA de Guadeloupe

Partenariats locaux : CTCS, INRA

Regard de l'ingénieur réseau : 

En premier abord faire évoluer les pratiques semble très complexe surtout en terme de réduction  des traitements phytosanitaires dans un environnement chaud et humide toute l’année, propice à une végétation dense et à diverses ravageurs et maladies. Cependant, le professionnel doit en permanence construire son système pour s’adapter à son environnement naturel, économique et social, preuve de sa flexibilité plus ou moins forte.

Le réseau DEPHY apporte une dynamique et une opportunité pour réfléchir et expérimenter à l’échelle de l’exploitation des pratiques moins consommatrices d’intrants chimiques faisant évoluer les seuils de tolérances.

La réduction des pesticides devient une variable d’ajustement à maitriser, afin d’obtenir une production  plus bénéfique à l’environnement.’

Projet collectif du groupe

Réduire l’utilisation des produits phytosanitaires en Guadeloupe

Sous les climats tropicaux, l'une des principales problématiques rencontrées est la gestion de l'enherbement. La production de la canne à sucre n'y déroge pas. Cette filière représente 13 000 ha soit environ 45 % de la SAU du département.  


Thématiques principales du groupe 

Comment développer et accroitre une production agricole de haute qualité environnementale et commerciale tout en optimisant les coûts dans le contexte Guadeloupéen ?
Les agriculteurs ont fait le choix de réfléchir sur des stratégies pour développer des productions plus respectueuses de l’environnement bénéficiant d’une reconnaissance financière des efforts de production (par une caractérisation de qualité) et /ou l’accès aux aides agroenvironnementales.
Création d'un GIEE pour le développement d'une filière canne à sucre certifiée en agriculture biologique (5 adhérents dont 3 du réseau Dephy Ferme).

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement : 

Réduire la pénibilité des travaux avec plus d’autonomie par le développement d’une petite mécanisation adaptée aux cultures et à la taille des exploitations tout en privilégiant la biodiversité en alternatif aux molécules de synthèses. 


 
Résultats du groupe

  • Dans le cadre de l’atteinte de l’objectif de -25% de l’IFT demandé dans le plan Ecophyto 2 : le réseau s’est engagé sur une réduction de -25% de l’IFT 2014 (2,22) soit pour 2020 une IFT de 1,66 
  • IFT 2015 du groupe était de 1,71 soit -23% en 4 ans
graphique IFT
Productions du groupe

Témoignage de la structure

La réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques est un enjeu majeur de notre agriculture pour 2020. La Chambre d’Agriculture a l’ambition de contribuer à cet objectif en accompagnant techniquement les exploitants. La culture de la canne à sucre (13 000 ha) qui représente plus de 45 % de la SAU de la Guadeloupe nécessite des volumes importants d’herbicides. A ce titre, l’intérêt de se focaliser d’abord sur cette culture pourrait permettre une baisse généralisée de 20 % avec un impact fort sur la qualité de notre environnement. Ce groupe doit aussi aider à une valorisation qualitative de la production.

Patrick SELLIN – Président de la Chambre d’agriculture de la Guadeloupe

Autres infos

Depuis 2019, des travaux sont en réflexion avec l'Atelier paysan pour développer la compétence travail du métal et de l'auto-construction pour la création d'outil de gestion de l'enherbement adapté au territoire et à la culture de la canne à sucre.

Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
contact
Michel DESPLAN
Chargé de mission - Chambre d'agriculture de Guadeloupe
0690337872