Soumis par admin_smile le lun 28/11/2016 - 15:49

Date de dernière modification: 22/02/2012 Contributeurs initiaux : Daniel Chicouène Agrobiotech daniel.chicouene(at)orange.f Saint Gilles (35) Jean Roger-Estrade AgroParisTech jean.roger-estrade(at)grignon.inra.fr Paris (75) Fanch Jestin Skol ar C'hleuzioù secretaire(at)talus-bretagne.org Pouldouran(22) Julien Halska INRA julien.halska(at)grignon.inra.fr Epoisses (21) Lutte contre les courriers indésirables : Pour utiliser ces adresses, remplacer (at) par @   Maintenir des talus anciens ou selon la situation, en créer de nouveaux. Les talus sont au même titre que les haies des éléments des paysages bocagers et présentent une hauteur et une largeur variable. En cas de création, choisir la terre la plus pauvre possible en nutriments pour un talus non planté (pour limiter la végétation et favoriser les espèces frugales menacées). Il est question dans cette fiche de talus sans haies, bien que les haies sur talus remplissent mieux encore leurs objectifs que ces deux structures isolément (une terre plus riche peut être utilisée en cas de plantation). Un talus sans haie peut être fauché (en dehors des périodes de reproduction des oiseaux qui nichent au sol), ou sur sol oligotrophe (pauvre en éléments nutritifs), la flore spontannée peut être conservée (fougères, bruyère, etc.). Il est conseillé de laisser une bande enherbée le long du talus pour augmenter la distance des matériels d'épandage d'amendements organiques, minéraux, qui sont projetés sur le talus et l'eutrophise. Photo ci-dessus : tallus effondré jouxtant une parcelle labouré. Exemple de mise en oeuvre : Des talus oligotrophes existent depuis le néolithique en Bretagne.

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Maintenir_Ou_Creer_Des_Talus