Soumis par admin_smile le lun 28/11/2016 - 15:49

Crédit photo : PaysanBreton.fr   Le principe : La houe rotative, ou écroûteuse, est un outil de désherbage mécanique en plein, sans système de guidage. Elle a une action mécanique sur les adventices en cours de germination, qui sont arrachées et projetées en l'air avec les deux premiers centimètres de sol. Un tri par densité s'effectue et les plantules d'adventices se retrouvent en surface pour être séchées. Elle est utilisée soit en aveugle en pré-levée, soit en post-levée dès que l’on observe des levées d’adventices (dans ce cas le semis doit être régulier et un peu plus profond). Elle est efficace sur toutes les adventices en cours de germination (voir page 2 La houe rotative, AgroTransfert) mais inefficace sur adventices développées, y compris vivaces. Elle constitue une alternative à l'usage d'herbicide de pré et post-levée. Elle peut aussi être utilisée pour détruire les faux-semis et représente, dans ce cas, une alternative à l'utilisation du glyphosate.   Conditions de réussite : Pour réussir son désherbage avec une houe rotative, le lit de semences doit être suffisamment rappuyé et bien nivelé pour maîtriser la profondeur de travail de l’outil. Il doit être suffisamment ressuyé sans être trop sec, car la présence d’une croûte de battance trop sèche et épaisse réduit la pénétration des cuillères dans le sol et pénalise l'efficacité du désherbage mécanique. Elle est moins efficace au niveau des passages de roues et sur les fourrières. Pour être efficace, il est nécessaire d’intervenir avant le stade deux feuilles vraies des adventices car l'efficacité se réduit lorsque les adventices dépassent le stade « cotylédons ». On réalise en général un, voire deux passages, en fonction du nombre de jours disponibles (voir carte pour le désherbage mécanique du blé à l'automne). Une à deux journées sèches doivent suivre l'intervention pour assurer la dessiccation des adventices. La densité de semis doit être augmentée de 10% pour compenser les pertes de pieds.   Matériel : La houe rotative est composé de nombreuses roues étoilées, fixées sur un bras monté sur ressort et munies de doigts terminés en cuillères. Il existe différents types de matériel (cuillères plus ou moins aplaties, roues fixées de manière indépendante ou en tandem, ressorts et roues de terrage…). Son agressivité est liée à : La vitesse de travail : elle doit être au minimum supérieure à 10 km/h pour bien déchausser et projeter les adventices et les mottes de terre. Elle est estimée optimale à 18 km/h. La profondeur de travail : elle se règle grâce aux roues de jauge et ne doit pas être supérieure à 3 cm pour ne pas générer des relevées d'aventices. La pression des roues étoilées sur le sol : plus elle est élevée, plus la houe est agressive. Sur la plupart des modèles, cette pression est constante. Cependant, certains constructeurs proposent des houes sur lesquelles il est possible de modifier les réglages des ressorts pour exercer une pression plus ou moins forte. Les largeurs proposées sont comprises entre 3 et 12 m. La largeur de 6 m est la plus courante, car elle représente un bon compromis entre le prix, la puissance de traction et la limitation des passages de roues sur la culture.

URL
http://www.geco.ecophytopic.fr/geco/Concept/Pratiquer_Le_Desherbage_Mecanique_-_Houe_Rotative