Dans des exploitations d’élevage en système prairie/cultures, conforter le système fourrager en reconcevant le système de culture

Céréales à paille
Cultures fourragères / Prairies
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Année de publication 2018
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  CAN DEPHY
Auteur :  I.Felix - Arvalis
Réferences : 
Extrait du document Regroupement de trajectoires DEPHY Ferme GC - Novembre 2018
méteil

Stratégie 12 : Dans des exploitations d’élevage en système prairie/cultures, conforter le système fourrager en reconcevant le système de culture

Exploitations d’élevage. Les systèmes étudiés combinent des prairies temporaires de durée variable (2 à 12 ans) alternant avec des cultures. Le schéma le plus fréquent est une succession prairie/maïs ensilage (1 ou plusieurs)/céréale(s) à paille. Ces systèmes sont, par construction, peu consommateurs en produits phytosanitaires. Tous ne sont cependant pas « très économes » en produits phytosanitaires au regard des références d’IFT pour ces cultures.

La performance de l’élevage est la clé de l’équilibre de ces systèmes.

Thèmes développés : Des céréales pures aux méteils fourragers, un choix doublement gagnant, Pour favoriser l’implantation de la prairie en région sèche, Dans l’ouest, deux cultures fourragères en un an Le labour pour détruire la prairie, Désherbage mécanique : pas encore généralisé, Retarder des dates de semis : efficace et facile à mettre en œuvre !, Vivaces : un risque à anticiper dans la gestion des prairies, Une succession luzerne/maïs ensilage/céréales/maïs en agriculture de conservation

Trajectoires :

- B. Le Floch (22) - Augmenter son autonomie fourragère tout en baissant ses intrants

- B. et C. Gobe (53) - Un système cohérent avec du pâturage pour diminuer les phytos et augmenter l’autonomie alimentaire

- R. Brunet (49) - Trouver la route du zéro pesticide

- A. Carrer (87) - Maintenir les IFT Bas voir les diminuer tout en maintenant son autonomie alimentaire

- P. et F. Cornuau (79) - Diversifier sa rotation pour diminuer les phytosanitaires et augmenter son autonomie alimentaire

- P. Paillisson (36) - Gérer un atelier laitier et des grandes cultures avec des IFT bas et une main-d'œuvre limitée

- C. Lacombe (12) - Garantir l’autonomie fourragère tout en diminuant l’utilisation des phytos

- D. Chaumontet (74) - Réussir le semis direct tout en réduisant les phytos

- Ferme des Sardières (01) - Une rotation basée sur l’herbe, le maïs et les méteils, au service de l’autonomie

La sélection des systèmes de culture mis en avant dans ces fiches s’est appuyée sur une analyse des résultats obtenus en terme d’IFT et sur une appréciation par des experts sur la pertinence et la transférabilité du système retenu. Le système est retenu si un de ces critères ou une combinaison des deux est vérifié une baisse significative de la moyenne des IFT ou un IFT bas et stable (moins de 70% de la référence si elle existe).

Le regroupement des trajectoires par « famille » conduit à simplifier et parfois réduire les spécificités de chaque système, avec le risque de gommer de vraies innovations. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à revenir individuellement sur chaque fiche pour retrouver la richesse de chaque témoignage. Parmi les 92 trajectoires décrites, certaines d’entre elles comportent des traits communs. Ces traits ont été repérés et caractérisés de façon à rassembler, pour un contexte donné, des trajectoires faisant appel à des stratégies proches de réduction des IFT. Au total, ce sont 16 familles de stratégies d’évolution qui ont été décrites.

Accès à la notice méthodologique

Accès au document complet "Réduction de l’usage des produits phytosanitaires : stratégies mises en œuvre dans le réseau DEPHY FERME" ci-contre