Succession typique de légumes d’hiver (carotte et poireau) avec introduction de cultures céréalières et assainissantes

Légumes bulbes
Légumes racines
Maïs grain / Sorgho
Cultures légumières
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  Cellule d'Animation Nationale DEPHY
Auteur :  Franck VIAL & Noémie DESMOUCEAUX – Sileban
Réferences : 
Fiche système DEPHY EXPE - Septembre 2019 [fsoad]
Picto fiche SYSTEME DEPHY EXPE

[DEPHY EXPE) - Projet DEPHY Carotte - Site SILEBAN Créances - Système Ecophyto+

Mots clés : Rotation - Règles de décision - Cultures assainissantes - Biocontrôle - Fertilisation – Irrigation

separateur_vert

Cet essai a été conduit chez un producteur à  de 2013 à 2017 à Créances (50) par le SILEBAN, dans le cadre du projet DEPHY Carotte. Ce projet vise la construction et l'évaluation de systèmes légumiers à dominante carotte permettant de réduire l'utilisation des pesticides d'au moins 50 %. 

 

Leviers mobilisés

 

Principaux résultats et enseignements

Les résultats à l’échelle du système sont globalement satisfaisants pour la gestion des bioagresseurs.

Concernant la gestion des adventices, après de fortes prises de risque en 2013 puis 2014 ayant entrainé une augmentation du stock semencier, nous avons choisi de limiter les risques et de ne pas pénaliser la parcelle sur le long terme.

Les cultures de maïs et de chanvre ont eu l’effet attendu. Peu exigeantes en produits phytosanitaires dans nos contextes de production, elles sont des cultures non hôtes pour la plupart des bioagresseurs de poireau et carotte. Elles permettent une diversification de familles botaniques ainsi qu’une rupture dans les assolements.

La réduction de l’IFT atteint un niveau très important (-62%) par rapport à l’IFT de référence régional. En revanche, les indicateurs agronomiques et économiques sont peu satisfaisants sur ce système. 

Par ailleurs, le bilan économique global est déficitaire à l’échelle du système. L’effet année est important pour les cultures légumières dû à une forte volatilité des cours des produits. Ceci a un impact direct sur le résultat financier de notre système. Aussi, les cultures de chanvre et maïs introduites, si elles sont valorisables ne peuvent compenser les fortes charges de structure pesant sur un hectare pour ces légumiers fortement spécialisés. 

 

Zoom sur la révision des règles de décision en culture de poireau