DEPHY Viticulture Alsace

Vigne
Viticulture
Année de publication 2015
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  Chambre d'Agriculture Alsace
DEPHY Viticulture Alsace

Trois viticulteurs, accompagnés d'un ingénieur réseau Dephy en Alsace, témoignent de leurs pratiques au sein d’un groupe du réseau Dephy ferme Alsace : optimisation des doses, effeuillage des vignes pour éviter le traitements anti-Botrytis et gestion de l'enherbement des rangs.

Les producteurs alsaciens se sont engagés dans le réseau FERME Dephy, une des actions phare du plan Ecophyto. Ces groupes d'échange réunissent une dizaine d'agriculteurs ou de viticulteurs et ont pour but de tester en grandeur nature des techniques et des systèmes de culture économes en produits phytosanitaires. DEPHY c'est avant tout démontrer, expérimenter et produire des références sur les systèmes plus économes en produits phytosanitaires. 

 

Marc Metz, Pierre-Olivier Baffrey et Jean-Luc Galliath ont intégré le réseau DEPHY pour réduire les produits phytosanitaires sur leurs vignes et pour se répartir les essais puis mettre en commun leurs différentes expériences.

Pour la stratégie de réduction de doses, plusieurs facteurs sont à prendre en compte.

Il est important de traiter dans des conditions optimales. Pour cela, Marc Metz regarde les prévisions météos 2 à 3 jours avant l'échéance du traitement. Il traite en général de bonne heure. La qualité de pulvérisation apporte une bonne efficience du traitement. Pour réduire ces doses, il utilise des modèles du type Optidose® développé par l'IFV.

Pour éviter la réalisation d'un traitement anti-Botrytis, Pierre-Olivier Baffrey réalise, après chute des capuchons floraux, un effeuillage de ces vignes, soit un rang sur deux soit tous les rangs en fonction des cépages. L'effeuillage permet de supprimer une bonne partie des feuilles de plus de 100 jours qui n'apportent plus de sucre et cela évite d'avoir un microclimat humide, favorable aux maladies, dans le pied de vigne.

Pour réduire l'utilisation des herbicides, Jean-Luc Galliath laisse un rang enherbé et sur l'autre réalise un travail du sol avec un outil inter-cep. Son désherbage se limite à un demi cavaillon ce qui lui permet de passer à 2 herbicides foliaires par an.

Jérôme Attard, animateur du groupe de ferme Dephy viticulture, précise que la stratégie pour réduire les intrants n'est pas simple. En effet , il faut cumuler, gérer et analyser plusieurs facteurs afin d'avoir des leviers efficaces pour réduire les intrants. Cela passe par de nombreuses techniques qui peuvent être visées par l'ensemble de la profession viticole alsacienne.