Gestion de l’interculture

Cultures légumières
Cultures tropicales
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Horticulture – PPAM
Année de publication 2016
  (mis à jour le 02 avr 2020)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  F.BERGER et Ph.DELVAL
Réferences : 
Levier PIC "Pratiques culturales"
Gestion de l’interculture

La période entre la récolte et le semis de la culture suivante peut être propice à certains travaux superficiels du sol permettant d’éliminer une partie des adventices levées.

Les outils, techniques et périodes devront être soigneusement choisis en fonction des critères agronomiques, pédo-climatiques et suivant les types d’adventices à gérer (annuelles, pluriannuelles, vivaces, adventices spécifiques, repousses de cultures). Cette technique peut ainsi être complémentaire à une lutte mécanique en culture (voir lutte physique) en détruisant une partie des adventices notamment sur la ligne de semis. Cela peut également avoir un effet sur certains agents pathogènes (réservoirs à virus) ou ravageurs (limaces, rongeurs, insectes).

L’interculture peut également permettre d’utiliser la méthode du faux-semis. Dans ce cas, un travail du sol superficiel à l’aide d’outils mécaniques est réalisé avant le semis. Le délai doit être suffisamment important pour provoquer des levées d’adventices dont la destruction est assurée mécaniquement avant le semis ou chimiquement avant la levée.

D’autres travaux peuvent également être menés : broyage des résidus, labour.