L'aménagement des haies et des zones enherbées en viticulture

Vigne
Viticulture
Année de publication 2015
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  ITAB
Auteur :  Maarten Van Helden, Damien Decante, D. Papura, B. Chauvin (INRA/ENITA Bordeaux)
Réferences : 
Alter Agri - n°67 - septembre / octobre 2004
viti auxiliaires
Nos études sur la biodiversité en arthropodes des haies entourant le vignoble et de l’enherbement montrent clairement l’intérêt de ce type de “zones écologiques réservoirs” pour la biodiversité générale. Cette biodiversité peut avoir un effet positif pour le viticulteur, s’il s’agit d’une biodiversité fonctionnelle : si elle fait augmenter les populations des insectes ennemis naturels des ravageurs de la culture.
La présence de deux insectes auxiliaires dans la haie et l’enherbement sont démontrées : Anagrus atomus, une guêpe parasitoïde spécialiste des oeufs de cicadelles, et les punaises prédatrices du genre Orius. L’importance des échanges de ces populations entre haie, enherbement et parcelle n’a pas encore été étudiée.