Préserver / aménager des prairies et milieux ouverts (friches, landes…) pour les auxiliaires

Arboriculture
Cultures légumières
Cultures tropicales
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Cultures fourragères / Prairies
Horticulture – PPAM
Vigne
Viticulture
Année de publication 2016
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  M.Gayrard, R.Ulrych et Ph.Delval
Réferences : 
Levier PIC "Infrastructure agroécologique"
Préserver et/ou aménager des prairies et milieux ouverts (friches, landes…) pour les auxiliaires

Levier PIC "Préserver / aménager des prairies et milieux ouverts (friches, landes…) pour les auxiliaires"

Les prairies et milieux ouverts tels que les friches, landes, pelouses et fourrés, sont des milieux pouvant présenter une grande richesse en biodiversité. Ces zones réservoirs doivent être préservées pour les multiples intérêts qu'elles présentent : corridors biologiques, habitats naturels préservés, ressources alimentaires variées, épuration des eaux, etc. Il est également intéressant d'en implanter surtout dans des zones où elles se font rares. 

Ressources associées

autres


Prairies

Qu’elles soient de fauche ou pâturées, humides ou sèches, les prairies sont des milieux qui peuvent présenter une grande diversité. En effet, ces espaces généralement pérennes et faiblement consommateurs d’intrants (phytosanitaires notamment), sont souvent plus riches en biodiversité que des champs cultivés. Peuplées des plantes colorées et diversifiées, elles seront un support d’alimentation pour les pollinisateurs. De nombreuses espèces d’oiseaux sont dépendantes des prairies, hiver comme été, pour leur alimentation et leur nidification. Sur les rares secteurs permettant encore les crues hivernales, les prairies humides assurent un rôle d’épuration des eaux, de recharge de la nappe alluviale, tout en recevant semences végétales et éléments nutritifs.

La gestion du tapis herbacé détermine les potentialités d’accueil pour une flore et une faune diversifiées. La présence d’éléments diversifiant les habitats de la prairie (mare, fossé, haie, murets de pierre) garantie également une diversité faunistique et floristique.

Milieux ouverts

La gestion en pâturage extensif d’une prairie vers un arrêt total de l’exploitation de cette surface peut créer un milieu ouvert non cultivé. En l’absence d’intervention humaine et/ou animale, le milieu ouvert non cultivé peut prendre différentes formes d’habitats, précédent l’installation d’un couvert forestier à strate arborée dominante au final. Ainsi, les pelouses, landes, fourrés, friches herbacées présentent un grand intérêt pour la biodiversité (cortège floristique, avifaune, reptiles, insectes…). Il existe ainsi des milieux ouverts dit remarquables qui font l’objet d’une politique publique de protection du fait du caractère dit patrimonial des espèces et groupements d’espèces hébergés dans un contexte écologique particulier.

 
autres levier pic
Autres ressources
Fiches pratiques issues du projet IBIS (CASDAR 2007)

Fiche HERBEA (Habitats à Entretenir pour la Régulation Biologique dans les Exploitations Agricoles)

Mots clés pour rechercher des contenus liés

#prairie naturelle  ; #prairie permanente#fourré  ;  #friche #milieu ouvert  ;  #pelouse