Préserver / implanter des haies, arbres isolés et lisières boisées pour les auxiliaires

Arboriculture
Cultures légumières
Cultures tropicales
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Horticulture – PPAM
Vigne
Viticulture
Année de publication 2017
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  M.Gayrard et Ph. Delval
Réferences : 
Levier PIC "Infrastructure agroécologique"
Préserver / implanter des haies, arbres isolés et lisières boisées pour les auxiliaires

Levier PIC "Préserver / implanter des haies, arbres isolés et lisières boisées pour les auxiliaires"

Les haies, arbres isolés et bosquets structurent le paysage et permettent de fournir un refuge et de l'alimentation pour de nombreux organismes. Ces zones réservoirs doivent être préservées pour les multiples intérêts qu'elles présentent : corridors biologiques, habitats naturels, ressources alimentaires variées, brise-vent, etc. Il est également intéressant d'en implanter surtout dans des zones où elles se font rares. 

Ressources associées

geco2autres


Les haies, les arbres isolés et les lisières boisées peuvent constituer un habitat favorable au développement et au maintien d’organismes utiles pour l’agriculture. Il est important de préserver ces Infrastructures Agroécologiques mais aussi d'en implanter de nouvelles en tenant compte du parcellaire et des vents dominants ; certaines peuvent être constituées à partir de surfaces non cultivées existantes. Pour mieux préserver ces IAE, il est important de veiller à ne pas compromettre leur état sanitaire, de maintenir un enherbement au pied des arbres, voire d'en replanter.

Leur entretien est un facteur à prendre en compte, même s'il ne pose pas de problème technique particulier. En effet, la plupart du temps, il suffit d'adapter des techniques d'entretien connues. Attention toutefois à ne pas annuler l'effet positif de cette infrastructure en effectuant un entretien inadapté : préférer la taille automnale.  L'entretien des arbres têtards doit permettre de les maintenir dans l'environnement.

 

Les intérêts des haies, arbres isolés et lisières boisées dépendent à la fois de leur positionnement et des caractéristiques de la flore présente : 

  • fonctions de protection des milieux : eau, sol ; zone tampon
  • création de microclimats : brise-vent, ombrage...
  • possibilité d’hivernation, de perchoir et d'alimentation pour la faune
  • corridor biologique pour certains organismes.
  • barrière physique ou filtre pour certains organismes.

Il est difficile de définir les critères les plus favorables pour l’implantation des haies. Ceux-ci dépendent bien entendu d’un triptyque « région – plante cultivée – bio-agresseurs » qui peut, de plus, évoluer au cours du temps. Néanmoins, sans établir une définition précise, on peut évoquer les caractéristiques suivantes :

  • Diversité des espèces (dont essences à feuilles persistantes ET espèces non attractives pour les bio-agresseurs)
  • Diversité des strates
  • Étalement des ressources alimentaires

A noter, toute application ou dérive de produits phytopharmaceutiques doit être évitée sur ces zones car cela pourrait entraîner une incidence sur les populations présentes ; mais elles constituent des zones tampon protégeant l’environnement des flux d’eau (érosion) ou d'intrants.

geco levier pic

Titre
Fiche GECO 1

Résumé

Implanter des haies

 

Objectif : Préserver ou implanter une IAE pour favoriser la biodiversité

 
Image
haies
Consulter la fiche geco 1

Titre
Fiche GECO 2

Résumé

Aménager des habitats pour favoriser les auxiliaires dans un verger et en vigne

Objectif : Aménager des IAE pour la biodiversité

 
Image
haies
consulter la fiche geco 2
autres levier pic
Autres ressources

Fiches Guide ECOPHYTO

Fiches pratiques issues du projet IBIS (CASDAR 2007)

Fiche HERBEA (Habitats à Entretenir pour la Régulation Biologique dans les Exploitations Agricoles)

Mots clés pour rechercher des contenus liés

#haie#arbre isolé#lisière  ;  #bosquet  ;  #alignement d'arbres  ;  #taillis  ;  #haie bocagère  ;  #zone tampon

Composer des haies attractives (OAD)