Projet HORTIFLOR

Horticulture – PPAM
Fleurs coupées
Année de publication 2016
  (mis à jour le 03 mai 2021)
Source :  EcophytoPIC - Cellule d'Animation Nationale DEPHY
Réferences : 
Projet DEPHY EXPE (2012-2017)
Projet HORTIFLOR

Mise au point d’itinéraires culturaux innovants pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires en production de fleurs coupées sous abri

Appel à projet MAA - DEPHY EXPE - 2011


Ce projet doit permettre de définir et mettre en oeuvre des solutions alternatives au tout chimique en cultures de fleurs coupées sous abri, productions souvent très consommatrices de produits phytosanitaires car soumises à de très nombreux ravageurs/maladies, mais exigeantes car ne pouvant supporter aucun défaut visuel. Si l’enjeu est avant tout économique, avec le risque de mettre en péril la rentabilité des productions, le volet environnemental et surtout le risque sur la santé humaine sont également primordiaux.

L’objectif de ce projet est de sensibiliser les professionnels et promouvoir des stratégies de protection des plantes efficaces et durables, en démontrant la faisabilité technique et économique de méthodes alternatives en production de fleurs coupées.
La baisse de l’IFT sera une conséquence de la mise en place de nouvelles pratiques et apportera un plus au niveau de la santé et du confort des applicateurs, voire un argument commercial supplémentaire.

Les stratégies de protection alternatives recherchées reposent sur un ensemble coordonné de pratiques d’observation, d’intervention avec des solutions robustes dans le temps. Des témoins issus d’itinéraires conventionnels conduits en entreprise sont également présents.
La complémentarité des 3 sites où le programme est réalisé permet de proposer des solutions à la grande diversité des fleurs coupées : pérennes hors sol chauffées, annuelles à cycle court peu ou pas chauffées cultivées en hors sol ou pleine terre.
Les très nombreuses problématiques sont les adventices, les maladies du sol/substrat (Fusarium, Pythium), les maladies (oïdiums, Botrytis) et surtout les ravageurs aériens (dont aleurodes, thrips, pucerons, noctuelles) dont la nuisance est générale. Outre un travail identique sur l’observation des cultures, les solutions envisagées sont communes avec l’usage d’auxiliaires biologiques, de produits alternatifs et de mesures prophylactiques.

Thèmes abordés : qualité des productions, production durable, IFT, équipements, hors-sol, Protection Biologique Intégrée, biocontrôle

Organisme chef de file : Astredhor

Partenaires : CATE, CREAT, SCRADH

Montant prévisionnel financé : 475 000 €

 

documents
Accès aux autres ressources documentaires

Une avancée significative dans la lutte biologique contre l’Aleurode du Tabac sur Gerbera -  Réseau DEPHY Expé Filière Horticulture: Synthèse 2016 - Focus thématique 2