Projet SGC Bretagne

Grandes cultures / Polyculture-élevage
Céréales à paille
Colza
Maïs grain / Sorgho
Protéagineux
Année de publication 2019
  (mis à jour le 03 mai 2021)
Source :  EcophytoPIC - Cellule d'Animation Nationale DEPHY
Réferences : 
Projet DEPHY EXPE (2013-2018)
Projet SGC Bretagne

Expérimenter et évaluer des Systèmes « Grandes Cultures » économes en intrants (de l’intégré au biologique) en Bretagne

Appel à projet MAA - DEPHY EXPE - 2012


La Bretagne se caractérise comme une zone d’élevage marquée par des préoccupations sur les nitrates et le phosphore, avec lesquelles il est nécessaire de composer pour construire des systèmes de culture économes en produits phytosanitaires. Par ailleurs, le climat océanique breton et le bocage amènent des questions respectivement sur la maîtrise des maladies (céréales) et la maîtrise des adventices en bordure de champs.

Le projet SGC Bretagne a pour objectif de :

  • réduire le recours aux produits phytosanitaires
  • préserver la qualité des milieux vis à vis des principaux polluants (azote, phosphore, produits phytosanitaires) et la fertilité des sols
  • conserver voire améliorer la rentabilité des systèmes de culture actuels ou historiques (référence agriculteurs)
  • conserver voire améliorer l’efficacité du travail de l'agriculteur (temps de travail au champ)

Deux systèmes de culture intégrés et un système biologique ont été mis en place en Bretagne, sur les stations expérimentales de Crécom (St Nicolas du Pélèm, 22) et de Kerguéhennec (Bignan, 56). Ils permettent de tester et évaluer la complémentarité de différentes stratégies et leviers d’action (durée des rotations, labour vs. non labour, faux semis vs. étouffement, variétés pures ou en mélange, lutte biologique,…) choisis comme alternatives aux intrants (produits phytosanitaires et engrais minéraux).
Parallèlement, des expérimentations sont conduites pour optimiser ces systèmes. Elles portent sur i) les variétés de blé en conduite bas intrants et biologique, ii) les OAD pour déclencher les interventions fongiques, iii) les modes de gestion des bordures de champs visant à limiter la prolifération des adventices dans les parcelles d’une part, et favoriser la lutte biologique d’autre part (révision des seuils d’intervention contre les pucerons en tenant compte des auxiliaires, sans pénaliser le rendement des cultures).

Thèmes abordés : système de culture, IFT, levier agronomique, évaluation pluri-critères

Organisme chef de file : Chambre Régionale d’Agriculture Bretagne

Partenaires : Agrocampus Ouest, Arvalis, Commission agronomie Ecophyto Bretagne, ESA Angers, FD Ceta 35, Initiative Bio Bretagne, INRA, Lycée Bréhoulou, Réseau FERME DEPHY, Réseau Surveillance Biologique, RMT SdCi, Terres Inovia

Montant prévisionnel financé : 450 000 €