Projet BIODOM

Cultures tropicales
Fruits tropicaux
Légumes tropicaux
Année de publication 2021
  (mis à jour le 12 aoû 2021)
Source :  EcophytoPIC
Réferences : 
Projet Ecophyto (2018-2021)
Projet BIODOM

Développement de nouvelles solutions de plastiques biodégradables pour l’agriculture dans les DOM

Appel à projet National - Ecophyto 2017 - 2018


Pour les agriculteurs des DOM, comme en métropole, l’utilisation de paillages plastiques est une alternative au désherbage chimique qui permet de réduire l’impact des pratiques agricoles sur l’environnement et plus particulièrement la qualité de l’eau. Mais dans les DOM, il est nécessaire pour les agriculteurs d’intégrer la fin de vie des produits dans le choix de leurs intrants dans la mesure où l’insularité et l’étroitesse des marchés ne permettent que rarement de développer des solutions locales de traitement et de recyclage financièrement soutenables et écologiquement acceptables. Les plastiques agricoles, utilisés dans les DOM sur de nombreuses cultures (ananas, melon, pastèque), sont en effet au mieux traités en ISDND voire laissés en bordure de parcelle, brulés et dans certains cas broyés au champ, entrainant pollutions et nuisances.

L’utilisation de plastique biodégradable est donc à promouvoir car, tout en conservant les avantages du plastique conventionnel, le plastique biodégradable est laissé aux champs en fin de cycle de culture. De plus, assimilés par les micro-organismes du sol, ces plastiques contribuent ainsi à la formation d’une nouvelle biomasse. Mais les paillages biodégradables proposés par les industriels du plastique sont peu utilisés dans les DOM car ils sont considérés comme peu résistants aux contraintes climatiques des tropiques et plus couteux.

Le projet BIODOM vise donc à proposer aux agriculteurs des DOM des paillages biodégradables adaptés. En partenariat avec les acteurs locaux de la recherche et du développement, le Comité Français des Plastiques Agricoles (CPA) prévoit :

  • dans un premier temps, de coordonner des expérimentations en Guadeloupe et à La Réunion afin d’identifier les caractéristiques nécessaires des paillages plastiques biodégradables pour que ceux-ci répondent aux attentes des agriculteurs locaux,
  • dans un second temps, de diffuser à l’ensemble des DOM, les résultats obtenus et les recommandations et d’élargir le champ d’application des paillages plastiques biodégradables.

Thèmes abordés : cultures tropicales, Agriculture, Gestion des adventices, Impacts environnementaux, Lutte, Itinéraire technique, Couverture du sol

Organisme chef de file : Comité français des Plastiques en Agriculture

Partenaires : ...

Montant prévisionnel financé : 100 000 €