RESNAVI : Exploitation des résistances naturelles pour une viticulture à faibles intrants phytosanitaires

Vigne
Viticulture
Année de publication 2016
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Source : 
RESNAVI : Exploitation des résistances naturelles pour une viticulture à faibles intrants phytosanitaires

Les cépages européens de l’espèce Vitis vinifera sont très sensibles aux maladies fongiques venues d’Amérique, comme l’oïdium, le mildiou, le black rot et doivent être protégés au moyen de traitements fongicides répétés. Cela aboutit à des indices de fréquence de traitement (IFT) très élevés en viticulture et fait peser des risques de moins en moins acceptés sur l’environnement, les vignerons et les consommateurs.

L’objectif général du projet Resnavi est de créer des variétés de vignes résistantes aux maladies cryptogamiques majeures, afin de réduire l’emploi des produits phytosanitaires et ainsi de favoriser le développement d’une viticulture économe et plus respectueuse de l’environnement et de la santé des applicateurs.

Ces variétés doivent présenter des résistances à la fois efficaces et durables, et être comparables aux variétés traditionnelles des vignobles français pour leurs aptitudes culturales et œnologiques. Une gamme de 10 à 20 variétés nouvelles est attendue, pour les usages «  cuve » et « table », dont les premières devraient être disponibles à partir de 2016.

2009- 2012