dephyEXPE

Site Ctifl Balandran - AGRECOMel

Cultures légumières Légumes fruits - Cucurbitacées
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d'identité du site expérimental
Parcelle système melon AGRECOMel avec bande fleurie
Type de site
Station expérimentale
Rattaché au projet
Projet AGRECOMel
Nombre de systèmes de culture innovants testés
1
Caractéristiques du site

Le site se situe dans le département du Gard, un des principaux bassins de production fruitières et légumière français (dont notamment le melon et la courgette).

Avec 75 ha de surface exploitable, dont 20 pour les essais de légumes de plein champ, le site possède des parcelles maraichères, vergers,  serres, tunnels,  en agriculture conventionnelle et biologique.

Contexte pédoclimatique
Climat Sol

Climat méditerranéen

 

T° mini annuelle : 10,1°C

T° moyenne annuelle : 15,1°C

T° maxi annuelle : 20,2°C

 

Pluviométrie annuelle : 763 mm

ETP annuelle : 1162 mm

Sol de type limono-sablo-argileux (50-30-20)

pH : 6,7 - 7,2

Taux de matière organique : faible

Contexte biotique
Niveaux de pression : Maladies Niveaux de pression : Ravageurs Niveaux de pression : Adventices
Graphique du niveau de pression des maladies

 

Graphique niveau de pression des ravageurs

 

Graphique niveau de pression des adventices

 

 

La culture de melons est sur ce secteur confronté à de nombreux bioagresseurs dont la pression peut varier selon les années. Le principal point de surveillance est celui du mildiou qui nécessite d'être très attentif aux alertes et au contexte bio-climatique de l'année. En 2020, nous avons eu une problématique bactériose, qui bien que cette année n'a pas eu de conséquences importantes sur la culture, est de plus en plus fréquente depuis ces dernières années sur le bassin. Régulièrement, nous avons aussi une problématique sangliers qui abiment les bâches de culture et mangent les fruits. Les phytopathogènes du sol ont aussi tendance a être de plus en plus récurrent en fin de culture.

 

Contexte socio-économique

Le melon est une culture majeure en France, représentant 12 000 hectares répartis dans trois grands bassins de production. Si la tendance est globalement à la baisse (- 10% par rapport à 2015/2019), les surfaces tendent à augmenter dans le Sud-Est de la France.

Contexte environnemental

Le site est situé en zone vulnérable nitrate.

Systèmes testés et dispositif expérimental
Système AGRECOMEL (- 100 % IFT)
  • Années début-fin expérimentation : 2019-2023
  • Espèces : Melon,
  • Conventionnel
  • Plein champ
  • 0.18 ha
  • Circuit commercial : court/long
  • Leviers majeurs :
    • Variété résistante
    • Bande fleurie
    • Plantes relais
    • Plantes sentinelles (détection précoce de maladies/ravageurs)
    • Pièges à phéromones taupins
    • Outil d'Aide à la Décision
    • Règles De Décisions
Parcelle de melon avec bande fleurie

 

 

 Dispositif expérimental

Plan dispositif 2021

 

Description du dispositif expérimental -

Le dispositif s'articule sur 3 parcelles de 600 m². Ces 3 parcelles permettent d'assurer une rotation de melon sur 3 ans, en alternance avec du grandes cultures et intercultures.

La plantation a lieu fin mars en plein champ sous chenilles 500 trous ou bâche thermique selon les conditions météorologiques.

La parcelle de melons de variété résistance pucerons/oïdium est constituée de 6 lignes de culture de 60 mètres linéaires avec une densité de plantation de 10 000 plants/ha.

Aux 2 extrémités de chaque ligne, 1 plant d'une variété sensible à l'oïdium ou plus appétante pour les pucerons est disposée (plante sentinelle).

Dans les lignes de culture, sont disposés 3 plantes relais.

Une bande fleurie composée d'espèces favorisant la biodiversité des auxiliaires de pucerons est installée en bordure de parcelle.

4 pièges à taupins sont enfin disposés aux 4 coins de la parcelle.

Suivi expérimental

Le suivi expérimental porte sur :

  • Un suivi phytosanitaire hebdomadaire précis (présence de ravageurs, maladies, adventices, auxiliaires)
  • Un suivi des besoins en azote de la plante et de la disponibilité dans le sol
  • L'analyse du rendement et la qualité des fruits
  • les temps de travaux relatifs à chaque opération
Aménagements agroécologiques et éléments paysagers

Une bande fleurie est systématiquement mise en place afin d'apporter des ressources pour les auxiliaires au moment de la culture de melon.

Des plantes relais de Gomphocarpus fruticosus infestées de pucerons spécifiques (Aphis nerii) et parasités par Aphidius colemani sont mis en place au centre des lignes de culture. L'objectif est de diffuser des auxiliaires pendant que la culture de melon est protégée par une chenille thermique temporaire.

Des haies entourent les parcelles à l'ouest et à l'est.

Plante relais de Gomphocarpus avec Aphis gosypiiBande fleurie

La parole de l'expérimentateur : 

Les objectifs de notre projet sont ambitieux, et l'attente des producteurs est forte. Heureusement, les techniques agroécologiques existent et leur combinaison pourrait permettre d'assurer la protection des cultures. Le plus gros challenge consistera néanmoins à lutter contre le mildiou en se passant du cuivre.

Productions du site expérimental
Galerie photos
Contact
contact
Marie TORRES
Pilote d'expérimentation -Responsable projet - CTIFL
04.66.01.10.54

Thematique block

Thématiques de travail par système de culture
Système AGRECOMEL - Ctifl Balandran
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Régulation biologique et biocontrôle
Stratégie de couverture du sol
Variétés et matériel végétal