Fermer
Actualités
Retrouvez ici toute l'actualité de la protection intégrée des cultures et de la réglementation, les événements à venir, les derniers appels à projets de recherche...
Fermer
Thématiques de protection des cultures
Des leviers ou techniques alternatives aux produits phytosanitaires conventionnels et d’autres ressources regroupées en 5 grandes thématiques, pour mettre en oeuvre la protection intégrée des cultures.
Fermer
Focus techniques
Cette rubrique donne accès à des ressources clés et à des bases documentaires, qui utilisent des filtres de recherche plus détaillés et adaptés à la thématique de la base en question.
Auxiliaires & bioagresseurs
Ressources PIC en région et à l'international
Fermer
Réseau DEPHY
Dispositif clé du plan Ecophyto, DEPHY a pour but d'éprouver, valoriser et déployer des techniques et systèmes agricoles, économes en produits phytosanitaires et multiperformants, pour l'ensemble des filières végétales.
Fermer
Décryptage de problématiques
Cet espace a pour vocation de décrypter des problématiques à forts enjeux pour la protection des cultures. Il propose des centres de ressources pour accompagner les acteurs dans l'utilisation des alternatives existantes.
dephyferme

Les DEPHY Gaillacois

Viticulture Vigne
Conduite de la vigne et du verger
Désherbage mécanique/thermique
Fertilité et vie des sols
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Protection/lutte physique
Réglage et amélioration du matériel
Régulation biologique et biocontrôle
Stratégie de couverture du sol
Année de publication 2019
  (mis à jour le 21 fév 2024)
Carte d’identité du groupe
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d' Agriculture du Tarn
Nom de l'ingénieur réseau
Thierry MASSOL
Date d'entrée dans le réseau
2010
12
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

 Le groupe DEPHY GAILLACOIS viticulture (Tarn) a été formé en 2010 à l'initiative d'un groupe de producteurs, appuyé par la Chambre d'agriculture du Tarn. Depuis 11 ans l’axe de travail primordial reste la réduction de la consommation des produits phytosanitaires. Aujourd’hui, 8 vignerons sont déjà économes en produits phytosanitaires et se fixent un maintien ou une baisse de leurs ift pour 2026. Les 4 autres vignerons sont en transition et espèrent arriver au niveau des autres d’ici 2026. Ces objectifs restent la priorité du groupe mais le gain en fertilité des sols est aussi primordial pour le groupe afin d’améliorer leurs sols pour leur garantir des rendements et une qualité leur permettant de donner de la valeur à leur production. Plus le groupe avance dans le temps et plus la thématique de la multi-performance devient prioritaire. Le groupe est constitué de 4 vignerons en bio et 8 en conventionnel qui sont certifiés HVE. Ces différents cahiers des charges et le désir de se fixer de nouveaux challenges les amènent à vouloir travailler sur le bilan carbone de leur exploitation. Les exploitations engagées dans le projet sont spécialisées en viticulture AOP/IGP. Leurs structures sont représentatives de par leurs différentes tailles, systèmes de production, de transformation et de commercialisation des exploitations viticoles du territoire Gaillacois. La taille moyenne de l'atelier viticole est de 42 hectares. Il y a 8 exploitations en indépendant et 4 en coopération. La moyenne d'âge du groupe est de 46 ans.

 

Cépages principaux : Duras, Fer, Gamay, Syrah, Prunelart, Mauzac, Muscadelle, Loin de L'œil...

Spécificités du groupe : couverts végétaux, travail du sol, pulvérisation et bilan carbone

Partenariats locaux : Institut Français de la Vigne et du Vin, V'Innopôle Sud-Ouest, Caves Coopératives de Labastide de Lévis et Vinovalie

Le regard de l'ingénieur réseau :

Depuis 2010, de nombreuses actions ont été mises en place au sein du groupe pour promouvoir des leviers qui abaissent la consommation d'intrants et qui augmentent la fertilité des sols tout en préservant les revenus des exploitations. Aujourd'hui, le groupe est composé en majorité de leaders techniques qui doivent consolider leurs résultats sans prendre trop de risques économiques. L'innovation est toujours présente au sein du groupe avec des vignerons qui testent des techniques peu développées qui répondent à la fois à leurs attentes et à celle de la société. Le partage des expériences positives ou négatives des vignerons du groupe est trés enrichissant pour l'ensemble de la profession viticole. Les différents partenariats avec l'ifv, les autres groupes Dephy, les groupes 30000 apportent un échange et une complémentarité de "savoir" qui permet de progresser ensemble.

Projet collectif et résultats du groupe

Les DEPHY GAILLACOIS

Le projet du groupe est d'améliorer les performances économiques, environnementales et sociales des exploitations, et l'engagement du groupe dans l'agroécologie porte sur la réduction des intrants par la mise en oeuvre de pratiques innovantes.

 

Thématique principales du groupe

Le projet de groupe DEPHY Tarn comporte 3 axes de travail :

  • en premier lieu, la priorité de travail du groupe reste l’économie de produits phytosanitaires (depuis 2010),
  • le deuxième axe de travail est la fertilité des sols pour maintenir des rendements en adéquation avec leurs objectifs (depuis 2010),
  • et le dernier point que le groupe souhaite approfondir est leur bilan carbone en fonction des différentes techniques choisies (depuis 2022).

Les deux premiers points sont historiques au groupe. les vignerons du groupe ont une bonne expérience sur les leviers qui permettent de réduire leurs intrants phytosanitaires par exemple les leviers utilisés sont :

  • les réductions de doses (Decitrait, Optidose….) en lien avec la qualité de pulvérisation,
  • l’emploi des produits de biocontrôle (50% des anti-oïdium dans le groupe) avec le fort développement de la confusion sexuelle (9 vignerons sur 12 sur le groupe et 50% du vignoble de Gaillac en 2021 soit 3100 hectares) .

L’axe de travail initié en 2016 sur la fertilité des sols, était déjà travaillé par 4 membres du groupe. L'objectif moyen de rendement des vignerons est de 71hl/ha (de 50 à 95hl/ha au sein du groupe). Cet objectif de rendement correspond à l’équilibre économique de leur entreprise d’où la nécessité de l’atteindre ou de s’en rapprocher. La fertilité des sols en vigne s’améliore grâce notamment :

  • au développement des couverts végétaux (10 vignerons sur 12 dans le groupe),
  • à une fertilisation localisée (repérage GPS des zones à fertiliser en fonction des cartes de vigueur),
  • à la maitrise de la concurrence hydrique et azotée en fonction des objectifs (exemple du chiendent).

Le troisième point que souhaite approfondir le groupe est le bilan carbone en fonction de l’itinéraire technique, en effet, certains d’entre eux ont implanté des haies, sèment des couverts végétaux sur la période hivernale, combinent leurs opérations de travail depuis plus de 10 ans pour certains. Cette efficience et ce gain sont intéressants à mesurer pour ces vignerons qui sont désireux d’être multi performants. Leurs souhaits sont de montrer et de communiquer comme ils l’ont fait sur de nombreuses thématiques sur l’économie de produits phytosanitaires, sur la conservation des sols en vigne et le bénéfice que peuvent apporter leurs pratiques à l’environnement et aux futures générations.

 

Résultats du groupe

Vous trouverez les différentes explications sur les méthodes employées dans les vidéos ci-dessous :

Les leviers pour arrêter ou diminuer les désherbants chimiques :

Améliorer sa pulvérisation :

Améliorer la fertilité des sols en améliorant la biodiversité :

 

Parlons rendements du groupe DEPHY CLIQUEZ ICI

Parlons intrants du groupe DEPHY CLIQUEZ ICI

Parlons main d'oeuvre du groupe DEPHY CLIQUEZ ICI

Parlons BIO au sein du groupe DEPHY Tarn "clés de la réussite pour sa conversion en viticulture biologique"

Parlons IFT, si vous voulez avoir des détails sur les IFT du groupe depuis 2010 CLIQUEZ ICI

 

 

Témoignage de la structure :

"Le groupe FERME DEPHY suivi par la Chambre d'agriculture dans le Tarn a été constitué dans la continuité des groupes de lutte raisonnée. L'accompagnement Ecophyto permet, à travers les dynamiques de groupe et les suivis individuels, d'établir des références technico-économiques locales, de mettre en avant les pratiques permettant de diminuer les IFT et de les diffuser à l'ensemble des producteurs. L'objectif est de démontrer les possibilités de baisse d'intrants tout en conservant le revenu" 

HUC Jean-Claude – Président Chambre d’agriculture du Tarn

Autres infos

Retrouvez notre page technique vigne de la Chambre d'Agriculture du Tarn cliquez ici