dephyferme

Groupe Fermes DEPHY Grandes Cultures 68

Grandes cultures / Polyculture-élevage Betterave Céréales à paille Colza Cultures intermédiaires Maïs grain / Sorgho Soja
Désherbage mécanique/thermique
Diversification et allongement de la rotation
Fertilité et vie des sols
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Mélanges variétaux
Régulation biologique et biocontrôle
Année de publication 2019
  (mis à jour le 29 avr 2022)
Carte d’identité du groupe
Séance de co-construction de système de culture
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre Régionale d' Agriculture d'Alsace
Nom de l'ingénieur réseau
Jean-François STREHLER
Date d'entrée dans le réseau
2011
12
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.

Créé en 2011 et renouvelé en 2016, le groupe DEPHY 68 reposait largement -à l’image de l’agriculture départementale - sur la culture du maïs. Les réglementations sanitaires puis administratives, mais également la réflexion personnelle des agriculteurs, ont fait évoluer les systèmes de culture vers davantage de rotation, avec un impact sensible sur l’IFT.

La volonté de limiter le recours aux produits phytosanitaire est bien ancrée dans les choix stratégiques. La réduction de l’IFT trouve encore une marge de manœuvre, et les systèmes très économes doivent prouver leur robustesse.

Pour aller plus loin, le groupe a perçu la nécessité d’une réflexion agronomique. C’est elle qui constitue la trame du projet collectif.

Présentation du groupe

Les normes réglementaires, le constat des évolutions climatiques, la recherche de nouveaux débouchés, la mise en oeuvre de nouvelles façons de cultiver, sont autant de facteurs qui modifient années après années les systèmes de culture.

Même si la monoculture de maïs subsiste sur une partie de la sole, en partie pour mieux gérer l'irrigation le cas échéant, la rotation et ses avantages est acquise pour la grande majorité du groupe.

 

Cultures principales : maïs grain, blé d'hiver, soja, colza

Spécificités du groupe : 2 fermes en Bio, partiel ou total

Lycées partenaires : lycée agricole et viticole de Rouffach

 

Le regard de l'ingénieur réseau :

La plupart des agriculteurs du réseau étaient déjà sensibilisés à la réduction des IFT à leur entrée dans le dispositif : préoccupation environnementale ou de santé humaine, préservation de la ressource en eau, réduction des charges d'intrants, contrats spécifiques. Ils valorisent les principaux leviers de réduction des phytos adaptés à leur contexte.

Les IFT sont réduits mais variables. Ces résultats sont autant le fait d'années plus ou moins propices à la réduction des phytos, que celui de la personnalité de chaque agriculteur, notamment son aptitude à prendre des risques en fonction des expériences passées, de sa disponibilité pour suivre les cultures, de sa réaction face aux risques.Les systèmes à IFT faibles prouvent à l'usage leur robustesse.

Projet collectif et résultats du groupe

Le groupe s'oriente progressivement vers l'agroécologie, en faisant usage des diverses opportunités offertes par la nature, pour se rendre moins dépendant du recours aux produits phytosanitaires.

 

Thématiques principales du groupe :

1. Développer la fertilité du sol pour permette aux cultures de mieux résister aux agresseurs

2. Connaître et favoriser les auxiliaires de cultures

3. Choisir et valoriser ses couverts végétaux

4. Tester et valoriser les outils de biocontrôle

5. s’orienter vers une agriculture de conservation

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement

1. Connaître les systèmes bio et valoriser leurs acquis en agriculture conventionnelle

2. Les haies et l’agroforesterie : quelles valorisations concrètes possibles

3. Introduire une rotation complexe, dans le cadre des MAE 5 cultures

 

Résultats du groupe 

Les IFT systèmes vont de 0 à 4 en 2019. Cette amplitude s'explique par la conversion au Bio, ou la présence de cultures spéciales plus sensibles aux ravageurs, notamment la betterave fourragère. Dans les systèmes à dominante maïs, des IFT systèmes situés entre 1.5 et 2.0 sont devenus réguliers.

Témoignage de la structure :

'La réduction de l’utilisation des pesticides est une évolution de l’agriculture attendue par la société. Pour que cette évolution soit durable, ces systèmes agricoles doivent être performants. Pour mesurer cela, il faut que les indicateurs de qualité, de quantités et de revenu soient au vert. Les indicateurs sociaux doivent aussi être pris en compte dans cette analyse. Grâce à ce groupe de fermes nous pouvons mettre en œuvre de nouveaux systèmes et mesurer leurs performances.’

Christian Schott, élu Chambre d’Agriculture, référent Ecophyto Alsace

Autres infos
Suivez-nous sur
Contact
Jean-François STREHLER, animateur du réseau
Jean-François STREHLER
Animateur du réseau DEPHY GC 68 - Chambre d'agriculture d'Alsace
06 32 24 78 06