dephyferme

Les Vignerons de la Sainte-Victoire

Viticulture Vigne
Fertilité et vie des sols
IAE et lutte biologique par conservation
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Régulation biologique et biocontrôle
Année de publication 2019
  (mis à jour le 14 oct 2021)
Carte d’identité du groupe
Vignerons de la Sainte-Victoire
Structure de l'ingénieur réseau
Association des Vignerons de la Sainte-Victoire
Nom de l'ingénieur réseau
Eddy BERTRAND
Date d'entrée dans le réseau
2012
11
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Sensibles aux problématiques environnementales et sociétales que traverse la filière viticole, les vignerons de la Sainte-Victoire ont décidé de s'associer pour repenser leurs systèmes de culture avec comme thématique principale la réduction de l'utilisation de produits phytosanitaires.

Le groupe DEPHY Sainte-Victoire est désormais composé de 11 exploitations : 1 exploitation de lycée agricole, 5 exploitations en Agriculture Biologique et 5 exploitations en Agriculture Raisonnée. L'ensemble du groupe est situé sur le versant sud de la montagne Sainte-Victoire, classée Grand Site de France. Par ailleurs, les fermes sont aussi situées sur le bassin versant de l’Arc, classée « zone vulnérable ».
Dans ce contexte, les agriculteurs sont très sensibles aux problèmes environnementaux et ont conscience que leurs pratiques peuvent avoir un impact négatif sur leur environnement et sur leur santé. En outre, dans le contexte actuel, les viticulteurs sont conscients que l’utilisation de produits phytosanitaires pose de plus en plus de problème vis-à-vis de leurs concitoyens.
Les objectifs du groupe sont donc multiples : acquérir des références sur l'utilisation des produits phytosanitaires dans un climat méditerranéen, tendre vers des systèmes plus durables et plus respectueux de l'environnement tout en maintenant une production de qualité.

 

Principaux cépages :

Grenache, Syrah et Carignan


Spécificités du groupe :

  • Vignoble situé en zone classée "Vulnérable"
  • Grande diversité d'exploitations (5 en AB, 5 en raisonnée, dont un lycée agricole)

Les pratiques alternatives expérimentées par le groupe :

  • Méthodes d'agriculture de précision (Utilisation des modèle Pod Mildium, et Optidose) en partenariat avec la CA13 et développement de ces méthodes sur les fermes du réseau
  • Diminution de l'utilisation d'herbicides pour les exploitations concernées en jouant sur les leviers d'enherbement des inter-rangs et de la gestion mécanique de l'enherbement
  • Amélioration de la qualité de pulvérisation avec l'organisation de journées de démonstration de matériels innovants pour permettre aux viticulteurs de réduire leurs IFT
  • Diminution jusqu’à arrêt de l’utilisation de produits classés CMR (Cancérigènes, Mutagènes et Reprotoxiques) par les fermes du réseau, pour préserver la santé des applicateurs et des riverains.

Partenariats :

  • Chambre d'Agriculture des Bouches du Rhône pour l'utilisation des modèles PodMildium et Optidose. Utilisation de l'outil Biodiviti développé par la CA13 pour identifier et suivre l'évolution de la biodiversité au vignoble.
  • Travail avec divers acteurs locaux (GIEE ARGENA, Syndicat d'Aménagement du Bassin de l'Arc) sur les problématiques de biodiversité et de qualité des eaux.

Le regard de l'ingénieur réseau : 

Avec la prise de conscience globale de la filière des problématiques environnementales et sociétales liées à l'utilisation de produits phytosanitaires, il a paru évident pour les Vignerons de la Sainte Victoire de s'inscrire dans une démarche de remise en question de leurs pratiques.

La vallée viticole se trouve à la fois au coeur d'espaces naturels classés "vulnérables" mais elle est également soumise à une pression foncière qui ne fait qu'augmenter d'année en année. 

La création du réseau DEPHY permet de créer un réel dialogue et des retours d'expériences entre les vignerons et les incite à revoir leurs pratiques pour s'adapter à ces contextes particuliers.

L'idée principale étant de réduire au maximum l'utilisation des herbicides, des produits CMR et d'une manière plus générale de réduire les IFT tout en maintenant une production de qualité et des rendements permettant aux vignerons de développer leurs exploitations. 

Projet collectif du groupe

Deux préoccupations majeures :

  • Réduire et optimiser l'usage des produits phytosanitaires 
  • Identifier et favoriser la biodiversité au vignoble

La thématique principale du groupe reste la réduction et l'optimisation de l'utilisation des produits phytosanitaires. Par ailleurs, les viticulteurs se penchent sur d'autres thématiques depuis 2016 compte tenu du contexte particulier de l'appellation (Zone vulnérable classée, bassin versant de l'Arc). Les viticulteurs du réseau fermes DEPHY ont donc choisi un second projet collectif qui les rassemble et pour lequel chacun y trouve un intérêt : « identifier et favoriser la biodiversité dans le vignoble ».

Différents leviers d'action ont été mis en place :

Pour la réduction de l'utilisation de produits phytosanitaires :

  • Utilisation de modèles d'amélioration de la qualité de la pulvérisation (PodMildium et Optidose) sur l'ensemble des fermes du réseau
  • Présentation de matériels innovants permettant également d'améliorer la qualité de pulvérisation (panneaux récupérateurs, désherbage sous cloche, etc...)
  • Substitution de produits phytosanitaires chimiques par des produits de bio-contrôles
  • Observations plus fréquentes au vignoble et adaptation des doses appliquées par rapport à la pression cryptogamique

Pour identifier et favoriser la biodiversité dans le Vignoble :

  • Etat des lieux des aménagements favorables à la biodiversité (haies, bandes enherbées, etc...) présents dans l'appellation
  • Identification des apports bénéfiques qu'ont ces aménagements sur la culture de la vigne
  • Mise en place d'aménagements d'infrastructure agro-écologiques (haies, ripisylves, bandes fleuries) sur un maximum de fermes du Réseau

Résultats du groupe 

D'une manière générale, l'ensemble des fermes du réseau DEPHY a réussi à réduire ses IFT par rapport à la première année d'engagement (2012) d'environ 20 à 45% en fonction des exploitations.

L'utilisation de produits de bio-contrôles s'est également démocratisée au sein de l'appellation et notamment lorsque les conditions climatiques du millésime y sont favorables (millésimes à faible pression).

Évolution des IFT du groupe, avec la part de Biocontrôles

Les IFT des exploitations la vallée de la Sainte-Victoire se situent tous en deçà des moyennes régionales et la majorité des exploitations engagées dans le réseau ont réduit, voire arrêter totalement l'utilisation d'herbicides et de produits CMR. Le tout sans affecter la qualité des vins produits qui est en hausse ces dernières années, ainsi que les rendements qui ont également tendance à augmenter.

Les facteurs de réussite sont multiples : la remise en question et l'ouverture d'un dialogue entre les vignerons du réseau, les différentes journées techniques et démonstrations de matériels leur permettant d'avoir une vue globale des leviers agronomiques à leurs disposition pour répondre à leurs problématiques. 

Néanmoins lorsque la pression cryptogamique est élevée dans la vallée, il est difficile d'avoir des IFT bas, l'année 2018 en est un bon exemple (cf graph ci-dessus)

Perspectives pour 2021 : Focus sur la biodiversité

Les freins majeurs à l'installation d'infrastructures agro-écologiques restent les coûts de mise en place et d'entretien que représentent de tels aménagements. 

Un projet de financement est en train de voir le jour sur le bassin versant de l'Arc, piloté par le SABA. Ce projet devrait aboutir en début d'année 2021 et nous espérons y associer un maximum de fermes DEPHY. Les objectifs de ce projet sont simples : valoriser les bonne pratiques agro-écologiques que mettent en place les viticulteurs. Nous espérons ainsi insuffler une nouvelle dynamique et inciter les vignerons à mettre en place des haies, des nichoirs ou tout autre forme d'aménagements favorisant la biodiversité fonctionnelle auxiliaire des cultures.*

Un second projet en collaboration avec le GIEE Argena et l'INRAE d'Avignon est également en train de voir le jour sur notre vallée. Il consiste à comparer la biodiversité du sol entre des parcelles ayant reçu des amendements organiques à des parcelles où les apports sont majoritairement organo-minérales. Les relevés porteront sur la biodiversité fonctionnelle du sol et sur les impacts de la présence de cette dernière sur les performances agronomiques et sur la résilience du système.
 

Témoignage de la structure :

Dans le contexte sociétal actuel il est aujourd'hui capital de renouer le lien entre les agriculteurs et le reste de la société. La création d'un groupe DEPHY dans notre contexte de forte pression foncière et d'un vignoble classé en zone vulnérable et à fort intérêt écologique permet d'acquérir des références sur nos pratiques afin de mieux communiquer.

De nombreux efforts ont été entrepris par les vignerons pour modifier leurs systèmes en profondeur, et il est aujourd'hui capital de valoriser ces données et de pousser les viticulteurs à remettre en question constamment leurs pratiques. 

Autres infos
Suivez-nous sur
Ressources complémentaires
Contact
contact
Eddy Bertrand
Ingénieur Réseau - Association des Vignerons de la Sainte Victoire
06 44 74 77 98