Fermer
Actualités
Retrouvez ici toute l'actualité de la protection intégrée des cultures et de la réglementation, les événements à venir, les derniers appels à projets de recherche...
Fermer
Thématiques de protection des cultures
Des leviers ou techniques alternatives aux produits phytosanitaires conventionnels et d’autres ressources regroupées en 5 grandes thématiques, pour mettre en oeuvre la protection intégrée des cultures.
Fermer
Focus techniques
Cette rubrique donne accès à des ressources clés et à des bases documentaires, qui utilisent des filtres de recherche plus détaillés et adaptés à la thématique de la base en question.
Auxiliaires & bioagresseurs
Ressources PIC en région et à l'international
Fermer
Réseau DEPHY
Dispositif clé du plan Ecophyto, DEPHY a pour but d'éprouver, valoriser et déployer des techniques et systèmes agricoles, économes en produits phytosanitaires et multiperformants, pour l'ensemble des filières végétales.
Fermer
Décryptage de problématiques
Cet espace a pour vocation de décrypter des problématiques à forts enjeux pour la protection des cultures. Il propose des centres de ressources pour accompagner les acteurs dans l'utilisation des alternatives existantes.
dephyferme

Viticulture durable dans le Muscadet

Viticulture Vigne
Désherbage mécanique/thermique
Fertilité et vie des sols
Mesures prophylactiques
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Réglage et amélioration du matériel
Régulation biologique et biocontrôle
Stratégie de couverture du sol
Variétés et matériel végétal
Année de publication 2019
  (mis à jour le 03 mai 2024)
Carte d’identité du groupe
Engrais Vert
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre Régionale d'Agriculture des Pays de Loire
Nom de l'ingénieur réseau
Célia BREGEON
Date d'entrée dans le réseau
2011
10
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Le groupe Dephy du Muscadet est composé de 10 exploitations viticoles réparties sur l'ensemble du vignoble Nantais. Il est engagé depuis 2011 dans la réduction de l'usage des produits phytosanitaires. Il existe des disparités entre les exploitations du groupe : les surfaces de vignes s'étendent de 13 à 82 hectares, les modes de conduite de la vigne varient entre conventionnelle, agriculture biologique et en conversion et les systèmes de commercialisation sont diversifiés (apport en coopérative, négoce et vente directe). l'intérêt de cette hétérogénéité entre les membres du groupe est de représenter les différents systèmes d'exploitation présents dans le vignoble. Mais les fermes du groupe se rallient par divers point communs : elles sont toutes engagées dans une ou plusieurs démarches de certification environnementale (AB, HVE, TERRA VITIS), et elles ont la volonté d'avoir des systèmes économes en produits phytosanitaires et respectueux de l'environnement.                                                                                                                                                                                                                           
Le groupe travaille sur les alternatives aux herbicides et la biodiversité dans les vignes : travail du sol, gestion de l'enherbement, engrais vert, écopâturage, agroforesterie, plantation de haies.

GROUPE dephy

 

 

Cépages principaux : Melon de Bourgogne

Spécificités du groupe  : travail du sol, biodiversité, écopâturage, cépage résistants

Lycées partenaires : Lycée de Briacé

Le regard de l'ingénieur réseau :

Le groupe existe depuis 10 ans, il y a eu beaucoup de thématiques de travail et d'effort pour réduire les produits phytosanitaires. Avec le renouvellement en 2022, le groupe est désormais composé de 4 exploitations historiques, 3 présentes depuis 2016 et 3 nouvelles, ces changements permettent de garder une dynamique et également d'apporter des idées nouvelles. Le projet s'oriente sur un premier axe, l'arrêt ou la forte diminution des herbicides sur le cavaillon (après avoir arrêter le désherbage en plein), avec la recherche d'alternatives et la mise en place d'itinéraires utilisant moins de travail mécanique pour réduire l'impact bilan carbone et le temps de main d'oeuvre. Un deuxième axe de travail est la reconception des paysages pour augmenter la biodiversité au sein des parcelles afin de permettre une régulation naturelle des ravageurs et de répondre aux problématiques liées au changement climatique. Les thématiques de travail du groupe correspondent aux grands enjeux des vignerons du vignoble Nantais et devraient donc permettre de mettre en avant des systèmes innovants, faible utilisateurs de produits phytosanitaires tout en étant performant économiquement et socialement.

Projet collectif et résultats du groupe

Alternatives au désherbage chimique et reconquête de la biodiversité au service de la transition agro-écologique

 

Thématiques principales du groupe :

  1. Diminuer ou arrêter l'utilisation des herbicides sous le cavaillon : travail mécanique du sol, implantation de couvert, écopâturage, désherbage électrique.
  2. Reconquête de la biodiversité : plantation de haie, parcelle d'agroforesterie, restructuration du vignoble (plantation à 2m).
  3. Réglage et amélioration du matériel : optimisation de la qualité de pulvérisation et du réglage des outils de travail du sol.
  4. Régulation biologique et biocontrôle : conversion de toutes ou une partie de certaines exploitations en agriculture biologique, utilisation de produits de biocontrôle (confusion sexuelle, soufre, phosphonate...).

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes exploitées collectivement :

  • Plantation de Cépages résistants
  • Restructuration du vignoble : plantation en vigne large (2m) alors que la majorité du vignoble Nantais est conduit en vigne étroite (1m40).
  • Modélisation, optidose, suivi de témoin non traité
  • Qualité de pulvérisation

 

Résultats du groupe :

Entre 2016 et 2021, tous les viticulteurs du groupe ont évolué sur l'utilisation des herbicides : il n'y a plus de désherbage chimique en plein. Selon les exploitations, certaines désherbent chimiquement le cavaillon sur toute ou une partie de leur surface et d'autres n'utilisent plus du tout d'herbicide. Pour parvenir à ces résultats, plusieurs stratégies ont été travaillées et mises en place : 

  • Travail mécanique intégral avec différents outils.
  • Enherbement avec gestion par tonte, broyage ou roulage.
  • Semis d'engrais vert.
  • Ecopâturage.
  • Gestion différenciée un rang sur deux (enherbement et travail mécanique)

Ces progrès en termes de réduction d'herbicide se constate avec la diminution de l'IFT herbicide moyen du groupe de 50% depuis le point zéro (2010-2012). Il y a une disparité selon les exploitations, mais toute les exploitations sont en dessous de l'IFT herbicide régionale.

Evolution de l'IFT herbicide moyen du groupe

Le groupe a également réduit l'utilisation des autres produits phytosanitaires, comme le montre le graphique ci-dessous :

Moyenne des IFT du groupe dephy par année

Le pic de l'IFT en 2016 s'explique par une pression maladie très forte ce millésimé. Les IFT ont toujours une part de corrélation avec les niveaux de pression des maladies selon les années. A travers ces effets millésimes on distingue tout de même une diminution globale de l'IFT moyen du groupe.

On constate une forte diminution de l'IFT chimique entre l'état initial et la moyenne des années 2020-2021-2022 de 45%, qui s'est accompagnée de l'augmentation de l'utilisation des biocontrôles. Ces résultats ont pu être atteints grâce aux leviers suivants :

  • Développement des surfaces en confusion sexuelle pour lutter contre les tordeuses en remplacement des insecticides.
  • Augmentation de l'utilisation des produits de biocontrôle en substitution des fongicides chimiques, modulation des doses, amélioration de la qualité de pulvérisation.

Avec le renouvellement du groupe en 2022, le projet collectif s'articule autour de deux axes majeurs : l'approfondissement du projet de 2016 sur la réduction de l'utilisation des herbicides chimiques et le développement de la biodiversité dans les vignes à travers une reconception des paysages. Dans le but de réduire l'utilisation des insecticides chimiques et de jouer un rôle face au changement climatique.

Graphique des IFT herbicides du nouveau groupe

Le graphique ci-dessus présente l'évolution de l'IFT herbicide du nouveau groupe qui s'est engagé en 2022. La moyenne des années 2019-2020-2021 permet de faire un point zéro notamment pour les nouvelles exploitations du groupe. L'IFT moyen du groupe reste relativement bas sans qu'il y est de diminution. Ces résultats s'expliquent pas plusieurs raisons. La diminution des doses de glyphosate autorisées peut conduire certains viticulteurs à utiliser d'autres herbicides moins efficaces. De plus, les doses homologuées de référence pour le calcul de l'IFT ont diminué pour certains produits, ce qui augmente l'IFT sans augmenter les doses utilisées. Sur le terrain, les efforts sont bien présents, 4 exploitations n'utilisent plus du tout d'herbicides et plusieurs n'en utilisent plus sur toutes leurs parcelles.

Témoignage de la structure :

La stratégie globale de la Chambre d’agriculture des Pays de Loire repose sur la proximité, le travail en groupe et la recherche du juste équilibre entre la production de références et leur diffusion. Les réseaux DEPHY s’intègrent parfaitement dans cette stratégie et permettent de mettre les agriculteurs au cœur du dispositif. L’engagement de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire privilégie l’écoute et la neutralité du conseil. Cela conforte l’approche DEPHY qui ne se veut pas descendante. Il y a un engagement fort à développer l’agro-écologie tout en maintenant une rentabilité économique.

Suivez-nous sur