background dephy FERME

FERME DEPHY EST GIRONDE

Désherbage mécanique/thermique
Fertilité et vie des sols
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Stratégie de couverture du sol
Travail du sol simplifié/non labour
Année de publication 2019
  (mis à jour le 23 sep 2020)
Carte d’identité du groupe
Groupe
Structure de l'ingénieur réseau
Chambre d' Agriculture de la Gironde
Nom de l'ingénieur réseau
Aurélie VINCENT
Date d'entrée dans le réseau
2012 (5 fermes) et 2016 (5 fermes)
10
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.
Présentation du groupe

Le groupe Ferme DEPHY Est Gironde est composé de 10 exploitations viticoles. Elles se situent à l’Est de Bordeaux, allant de St Emilion aux Côtes du Marmandais, en passant par l’Entre-Deux-Mers et le Sauternais.Ce qui fait leur force ?
Leur diversité. Ces 10 fermes produisent 13 AOP, 1 IGP et du VSIG, vendus au négoce, en vente directe, CHR, GMD ou en cave coopérative. Leurs vignobles varient de 10 ha à 430 ha et présentent de nombreux types de sols. Les densités varient de 3300 à 7300 pieds/ha. A l’image des appellations produites, les cépages sont nombreux. En plus des classiques de la région, certains ont planté des cépages minoritaires (Petit Verdot, Carménère, Abouriou) et d’autres résistants aux maladies fongiques.Quels recours ont-elles aux phytos ?


A l’entrée dans le réseau DEPHY, les consommations au sein du groupe étaient très variées. Certaines fermes étaient déjà performantes, d'autres non. Cette diversité est une richesse qui alimente les échanges et les points de vue. Aujourd’hui elles ont réduit en moyenne de 30% leurs phytos. Et elles veillent à préserver leur impact sur la santé (0 CMR) et l’environnement (% Biocontrôles).
La thématique qui les rassemble ?


Préférant anticiper plutôt que subir, et voyant le retrait du glyphosate se préciser, ce groupe a décidé en 2016 de travailler collectivement l'arrêt des herbicides. En travaillant ensemble, chaque viticulteur a pu s'enrichir des savoir-faire des uns et des autres, de prendre du recul sur sa propre situation et de se rassurer. Avec le temps ils apprennent à tolérer l'herbe. Et certains ne la voient plus sale mais belle.

 

 

 

Principaux cépages : Merlot, Cabernet Franc, Cabernet sauvignon, Malbec, Sauvignon blanc et gris, Sémillon, Muscadelle

Partenariats locaux : Projet SAVE IT (Chambre d'Agriculture de la Gironde - Gestion des sols viticoles)

Le regard de l'ingénieur réseau :

Créé en 2012, le groupe FERME DEPHY EST GIRONDE a rencontré des difficultés à son démarrage (éloignement géographique, manque de cohésion et de motivation).

En reprenant son animation en 2014, j’ai appris à connaître chaque viticulteur et à construire une relation de confiance avec eux. En écoutant leurs demandes individuelles et collectives, j’ai pu identifier les forces et les faiblesses du groupe. Grâce à ce bilan et à une écoute systématique de leurs attentes, j’ai mis en oeuvre dès 2015 de nombreux changements : départ des exploitations en manque de motivation ou trop éloignées, recrutement de nouvelles fermes motivées par l’enjeu de réduction des phytos et souhaitant appartenir à un groupe, amélioration et adaptation des méthodes d’accompagnement individuel et collectif.


Depuis 2016 ce nouveau groupe dynamique a eu besoin d’apprendre à se connaître. Les viticulteurs aiment y trouver :
- du partage et de l’acquisition de connaissances,
- des échanges sur leurs expériences pour avancer plus vite,
- un cadre (méthode / planning) pour travailler le sujet,
- une meilleure connaissance de leurs impacts sur la santé, la biodiversité et l’environnement en vue de les préserver,
- et une contribution à l’amélioration des pratiques de protection phytos.

Désormais le groupe a cette volonté de transmettre de plus en plus tous ses acquis, tant les réussites que les échecs.

 

Projet collectif et résultats du groupe

Projet collectif : Quelles gestions des sols sans herbicide en Gironde ?

Arrêter les herbicides est un enjeu complexe. Même si 4 fermes n'en utilisaient déjà plus en 2016, il rassemble tous les viticulteurs du groupe car il ne s'agit pas seulement de substituer une pratique par une autre.
Arrêter demande de repenser sa gestion des sols (pratiques alternatives, impacts sur la fertilité des sols,…), son organisation globale (concurrence de chantiers en saison, main d'oeuvre et investissements, hausse du temps de travail,...) voire les objectifs mêmes de son exploitation (valorisation de la production, mode de commercialisation, communication,...). Echanges, changements, tests, remises en question, visites sont autant d’actions réalisées ensemble pour que chacun trouve des systèmes adaptés.

 

Thématiques principales du groupe :

1. Co-construction de gestion des sols sans herbicide (combinaisons de pratiques, stratégies 100% couverts végétaux)
2. Suivi des changements de pratiques (réussites/ freins/ perspectives)
3. Analyse des conséquences économiques, organisationnelles et environnementales de ces changements sur les exploitations

 

Exemple de vignes sans herbicide, avec couverts végétaux
Vignes enherbées & travaillées mécaniquement - Château Cormeil-Figeac à St Emilion
le 28 avril 2020

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées collectivement

1. Optimisation de la lutte contre les maladies fongiques :

 

  • Qualité et rapidité des traitements (réglages, pulvérisation confinée, type de pulvérisateur…)
  • Outils d’aides à la décision (Modélisation, Optidose, Mildium et DECITRAIT),
  • Réduction de l’impact sur la santé et l’environnement (AB, 0 CMR, biocontrôle),
  • Echanges sur les stratégies et les décisions (réunions téléphoniques, bilans de campagne individuels et en groupe).


2. Alternatives aux insecticides : argile kaolinite, talc, confusion sexuelle

3. Cépages résistants

 

Résultats du groupe 

Graphique - Objectifs de réduction des phytos du groupe

Depuis leur entrée dans le réseau DEPHY, les fermes du groupe se sont fixées comme objectif de réduire d’au moins 19 % les phytos d’ici 2020. Les consommations initiales étaient très variables d'une ferme à l'autre. Deux fermes utilisaient 2 fois moins de phytos que ce qui se faisait en moyenne en Gironde. Une arrivait à les réduire de 30%. Cinq les réduisaient entre 5 et 20%. Et deux autres en utilisaient autant voire plus que la moyenne régionale.

A partir d'un état des lieux initial (Point zéro), chacune a construit un projet adapté à son contexte, ses objectifs d’exploitation et ses propres motivations.

Ainsi, les deux fermes qui étaient déjà très économes (-50% par rapport à la référence régionale) se sont données comme objectif de maintenir au minimum leur niveau et de modifier d’autres éléments pour gagner en performance : améliorer la qualité de pulvérisation, réduire le temps de traitements pour gagner en réactivité, améliorer la fertilité des sols, etc…

A l’inverse, les deux fermes qui initialement n’étaient pas économes, ont voulu réduire de -30% et -40% leurs IFT en 5 ans, tout en maintenant leurs rendements et en maîtrisant leurs coûts de production.

 

La presse en parle :

Château Cormeil-Figeac - Témoignage de Victor Moreaud à la conversion en AB :

- France bleu : https://www.francebleu.fr/infos/agriculture-peche/chateau-cormeil-figeac-a-saint-emilion-le-choix-de-la-conversion-en-bio-1573396180

- France 5 "la quotidienne" : https://youtu.be/p3YoiuVfD6o

Vignobles Ducourt - Arté Xenius - Cépages Résistants

Château Bois Beaulieu - Test du slip & fertilité des sols

https://www.sudouest.fr/2019/04/17/six-slips-enfouis-au-service-de-la-fertilite-5995921-3755.php

https://www.sudouest.fr/2019/07/17/lot-et-garonne-le-vigneron-deterre-deux-slips-trois-mois-apres-les-avoir-enfouis-6347582-3860.php
 

Témoignage de la structure :

De nombreux efforts ont déjà été faits pour réduire l'usage des phytosanitaires, et les changements de pratiques et de mentalités sont réels. L'usage de témoins non traités et des principes de lutte raisonnée ont été un déclencheur de ce changement. Pour aller encore plus loin, il faut un second souffle. C'est pourquoi l'animation de groupes DEPHY est essentielle pour que les viticulteurs trouvent une écoute, un partage et un échange d'expérience qui puissent renforcer leur confiance et leurs choix, et les aider à trouver de nouvelles solutions collectivement.

Suivez-nous sur
Liens vers les systèmes remarquables
Contact
contact
Aurélie Vincent
Ingénieure Réseau - Chambre d'Agriculture de la Gironde
06 67 66 10 41