Cultiver la vigne en limitant son empreinte environnementale

Viticulture
Vigne
Année de publication 2021
  (mis à jour le 24 fév 2021)
Source :  Réseau DEPHY
Auteur :  Sylvia RIBEIRO - Bio en grand Est
Réferences : 
Fiche Trajectoire - DEPHY FERME - Décembre 2020

DEPHY FERME] - Groupe "DEPHY Viticulture Bio Alsace" - Haut-Rhin

Mots-clés : Biodiversité - Agriculture biologique

separateur_vert

Au-delà du cahier des charges bio, Jean-Jacques Muller souhaite limiter au maximum l’impact de ses pratiques sur l’environnement. Pour cela, il cherche à développer la biodiversité dans ses vignes en plantant des arbres aux abords des parcelles, en installant des nichoirs ou en laissant des zones de friches buissonnantes. Il souhaite également avoir un système le plus autonome possible tant sur le plan économique que technique. Il réalise ses propres préparations à base de plantes pour protéger la vigne. Ceci lui permet de réduire considérablement les doses de cuivre et de soufre. La plantation de vignes résistantes a également permis de réduire les traitements phytosanitaires. Pour maîtriser les coûts, des partenariats avec des éleveurs locaux ont été initiés pour l’apport de fumier et des moutons pâturent dans les parcelles en juillet pour effeuiller les vignes et gérer les adventices.

Titre
Lien vers la page du groupe

Voir la page