Une dynamique multi-performante pour assurer un modèle de production durable, économe en produits phytosanitaires et économiquement satisfaisant

Viticulture
Vigne
Année de publication 2021
  (mis à jour le 05 mar 2021)
Source :  Réseau DEPHY
Auteur :  Bérengère THILL - INTERBIO Franche-Comté
Réferences : 
Fiche Trajectoire - DEPHY FERME - Décembre 2020

[DEPHY FERME] - "Collectif de vignerions Bio du Jura" - Doubs

Mots clés : Réduction ou arrêt du Cuivre - Prophylaxie - Gestion des adventices, enherbement - Biocontrôle (substances naturelles, micro-organismes, macro-organismes, auxiliaires)"

 

Objectifs et motivations des agriculteurs :

Valérie et Fabrice ont repris une exploitation de 5 ha en 2008. Tous les deux ingénieurs en agronomie, le couple a souhaité vivre de sa passion pour la viticulture et l’agroécologie. Ils convertissent immédiatement la totalité de l’exploitation en AB et en Biodynamie afin d’avoir un système de production agricole positif socialement et environnementalement. La protection du vignoble s’oriente alors tout naturellement vers l’usage de plantes et de préparations biodynamiques. L’utilisation des produits phytosanitaires est réduite à son plus strict minimum. Notamment le recours au cuivre qui peut être modéré grâce à une approche globale du vignoble (gestion de la taille, prophylaxie, observations régulières, etc…). Pour assurer l’entretien du sol, des investissements de matériel et d’équipement ont été nécessaires. Citons pour exemple l’acquisition de disques émotteurs. Le but n’est pas d’avoir un sol totalement désherbé mécaniquement mais bien de maintenir la pression des adventices à un niveau acceptable en accentuant le travail sur le cavaillon. De plus, il est important de préciser que seul 1 rang sur 2 est travaillé afin de maintenir un rang de passage indépendamment du ressuyage des sols.