Pratiquer les travaux en vert

Arboriculture
Cultures tropicales
Horticulture – PPAM
Viticulture
Vigne
Année de publication 2018
  (mis à jour le 26 juil 2021)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  M.Gayrard, F.Berger et Ph.Delval
Réferences : 
Levier PIC "Pratiques culturales"
Pratiquer les travaux en vert : effeuillage, ébourgeonnage, épamprage, éclaircissage, rognage, taille

Levier PIC "Pratiquer les travaux en vert : effeuillage, ébourgeonnage, épamprage, éclaircissage, rognage, taille"

Les travaux en vert : effeuillage, ébourgeonnage, épamprage, éclaircissage, rognage, taille, ont avant tout une fonction de régulation de la production et notamment de sa qualité. Néanmoins, bien mené, l’ensemble de ces actions peut également avoir une incidence sur la protection de la culture.

Ressources associées

geco2ceppdephyautres


 

L’effeuillage : en viticulture, il permet l’aération de la grappe et la diminution de l’humidité favorable au développement de certaines maladies ; en cultures sous serre, il a plus vocation d’élimination de foyers visibles de ravageurs ; en cultures tropicales, il permet de créer un tapis de feuilles sur le sol, limitant ainsi le développement d'adventices.

L’ébourgeonnage  : en viticulture, il permet d’éviter les entassements de grappes et crée un microclimat plus aéré défavorable aux maladies.

L’épamprage : en viticulture notamment, la suppression des pampres :

  • bénéficie au développement des rameaux fructifères, en supprimant la concurrence qu’auraient pu exercer les rameaux non productifs sur la ressource en eau et en nutriments ;
  • favorise un meilleur état sanitaire de la culture, en réduisant les contaminations primaires par les maladies cryptogamiques (mildiou notamment) ;
  • facilite le passage des machines agricoles dans les rangs de vigne ;
  • limite les risques de phytotoxicité en cas d’application d’herbicides systémiques sous le rang.

L’épamprage mécanique constitue une alternative compétitive à l’épamprage manuel (pénibilité du travail, lenteur d’exécution) et à l’épamprage chimique (utilisation de défanants). L’élimination mécanique des pampres sur les troncs de vigne se fait par frottement abrasif (brosses, lanières en caoutchouc, etc.) ou par arrachage (boucles métalliques). On notera que les plaies résultant de ce dernier mode d’épamprage ne semblent pas constituer une voie de contamination importante par les champignons responsables des maladies du bois.

L’intervention doit s’effectuer sur les rameaux non lignifiés. Le développement des rameaux étant étalé dans le temps, un deuxième passage est parfois nécessaire afin de supprimer des pampres poussés plus tardivement.

L’éclaircissage : en cultures pérennes, il permet de limiter le volume végétatif exposé aux maladies (moins d’entassement de végétation) et d’éviter que la vigne ne retombe. Tout comme l'épamprage, il est possible de faire de l'éclaircissage mécanique.

Le rognage : en viticulture, il permet d’aérer les grappes pour limiter le développement de maladies et assurer une meilleure pénétration des produits dans la zone à protéger.

geco levier pic
Image
éclaircissage

Titre
Fiche GECO

Résumé
 

Pratiquer l'éclaircissage mécanique en pommier

Objectif : contrôler la charge en fruits

 
Consulter la fiche GECO
cepp levier pic
Contenu
dephy_levier pic
autres levier pic
Autres ressources
 

Fiches Guide ECOPHYTO

Fiches Guide sur les pratiques alternatives aux produits phytosanitaires - Rhône-Alpes

Mots clés pour rechercher des contenus liés

#effeuillage  ;  #ébourgeonnage  ;  #épamprage  ;  #épamprage mécanique  ;  #éclaircissage  ;  #éclaircissage mécanique  #rognage

Retour d'expérience Vidéo Ecophyto (2'40) Bienfaits du travail en vert