background dephy EXPE

Projet BANABIO

Cultures tropicales Banane
Année de publication 2019
  (mis à jour le 30 sep 2020)
Carte d'identité du projet
Photo de la parcelle expérimentale en jachère de crotalaire fleurie
Titre du projet
Evaluation de systèmes de culture innovants de BANAne BIOlogique
Nombre de sites expérimentaux
1
Nombre de systèmes de culture innovants testés
2
Période
2018-2022
Résumé du projet

L’agriculture biologique est un des niveaux les plus avancés de la transition agro-écologique. L’expérimentation de systèmes de culture de banane co-conçus avec les partenaires dans ce cadre de contraintes permettra d'évaluer leurs performances agronomiques, écologiques et économiques, et d’en étudier la faisabilité dans les conditions des Antilles. Un transfert sur des exploitations pionnières permettra dans un second temps leur évaluation en conditions réelles et leur appropriation par les producteurs de banane.

Présentation du projet

Enjeux et objectifs

La filière banane dessert est une des principales filières agricoles de la Martinique, en terme de production (plus de 50% de la valeur de la production agricole), de surfaces (25% de la SAU) et d’emplois (environ 12 000 personnes dont 4000 emplois directs). Dans un contexte ultra marin insulaire, sa responsabilité écologique et économique est importante pour en faire un modèle d’agriculture durable. Au delà d'une nette réduction des intrants phytosanitaires amorcée depuis 10 ans par la filière, les contextes réglementaire et concurrentiel du marché mondial de la banane export sont aujourd'hui très favorables au développement d'une production dans le cadre de contraintes de l’agriculture biologique (AB).

Cependant la Martinique est une zone tropicale humide où le développement de certains bioagresseurs (cercosporiose, nématodes phytophages, charançon, adventices) peut être important. De fait de fortes craintes existent au sein des organisations professionnelles à évoluer vers ce type de systèmes. Toutefois l’essor d’une filière AB repose souvent sur l’émergence de quelques initiatives qui permettent de démontrer que certains verrous techniques peuvent être levés, ce qui est le principal objectif de ce projet.

Pour cela, le projet BANABIO vise à évaluer de façon expérimentale des prototypes de systèmes de culture innovants de banane dessert relevant de l’agriculture biologique, destinés à la filière export, comme à la filière locale.

 

Stratégies testées 

Deux prototypes de systèmes de culture AB distincts sont évalués en station expérimentale et comparés à une référence conventionnelle :

  • Un système "Bio-intensif" (BI) : un système AB où les intrants conventionnels sont remplacés par des intrants organiques et biologiques.
  • Un système "Bio-Diversifié" (BD) : un système AB en rupture avec une diversité de cultures, et des intrants au maximum locaux.
  • Un système "Conventionnel" de référence (CO) : ce qui se fait en moyenne dans les plantations de banane export en Martinique.

Ces systèmes ont été conçus à dire d’expert et/ou co-conçus suivant le type de système. La co-conception a notamment été privilégiée pour le système très en rupture (BD) à travers l'organisation d'un atelier de conception participative en Novembre 2018 réunissant différents partenaires agriculteurs, techniciens, responsables d'OP, institutionnels et chercheurs.

 

Atelier de co-conception
Plan du dispositif expérimental et atelier de co-conception organisé en novembre 2018

 

La définition des systèmes AB a ainsi été basée à la fois sur de la substitution (intrants conventionnels par biologiques), de l'optimisation des pratiques (timing des traitements, précision des mesures prophylactiques...), et de la reconception pour le système BD.

Les leviers mobilisés visent notamment à maximiser les régulations écologiques pour le contrôle des bioagresseurs (jachère assainissante, favorisation des taux de prédation, introduction de barrières physiques...), mais aussi les restitutions au sein du système (recyclage des ressources azotées). Ces leviers sont pour certains déjà connus, mais de nouveaux verrous seront probablement mis en évidence. En parallèle, le projet visera donc à identifier et caractériser d’autres leviers techniques mobilisables en AB, via des suivis chez des planteurs pionniers, et la mise au point et/ou amélioration de nouveaux leviers clés.

 

      Parcelle expérimentale
      Photos de la parcelle expérimentale : premiers suivis de biodiversité des sols et journée technique de juillet 2019

       

      Résultats attendus

      La mise en oeuvre et l’évaluation de ces prototypes permettront de consolider les connaissances scientifiques et d’en générer de nouvelles sur le fonctionnement de la plante et son interaction avec le milieu dans ce contexte expérimental. Des verrous techniques et manques de connaissances pourront également être mis en évidence et permettront d’alimenter la réflexion sur l’opportunité de nouveaux travaux.

      Une démarche d’évaluation multicritère permettra d’évaluer les performances des prototypes de systèmes de culture innovants. Ces performances seront suivies jusqu'en 2022 au moins, sur un ensemble de critères pertinents afin d'en faire une évaluation dynamique la plus exhaustive possible :

      • Performances agronomiques : IFT, rendements, suivis des populations de bioagresseurs, fertilité minérale et organique du sol, marqueurs isotopiques de l'azote.
      • Performances écologiques : biodiversité des invertébrés, des populations d'arthropodes,  taux de mycorhization, conditions micro-climatiques.
      • Performances technico-économiques : temps de travaux, coûts de production.

      Cette démarche permettra de définir les cadres d’application de ces systèmes et les conditions de transfert chez les agriculteurs (niveau d’investissement, besoin en main d’oeuvre, seuil de rentabilité, etc.).

      Enfin, en associant différents partenaires (recherche, institut technique, agriculteurs), l’objectif est d’assurer le transfert des connaissances scientifiques et techniques permettant de favoriser et d’accompagner la transition ou l’installation d’agriculteurs respectant le cahier des charges AB.

      Suivez-nous sur
      Partenaires du projet
      Navigation interne

      Projet BANABIO

      Site Station Expérimentale CIRAD de Rivière Lézarde

      Contact
      CONTACT
      Claire GUILLERMET
      Porteur de projet - CIRAD
      05 96 42 30 17

      Thematique block

      Thématiques de travail du projet (en vert)
      Agriculture de précision et robotique
      Autonomie alimentaire
      Conduite de la vigne et du verger
      Désherbage mécanique/thermique
      Diversification et allongement de la rotation
      Fertilité et vie des sols
      Gestion paysagère
      IAE et lutte biologique par conservation
      Lutte biologique par introduction
      Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
      Lutte génétique
      Mélanges variétaux
      Mesures prophylactiques
      OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
      Protection/lutte physique
      Réglage et amélioration du matériel
      Régulation biologique et biocontrôle
      Stratégie de couverture du sol
      Toxicité et impacts sur l'environnement
      Travail du sol simplifié/non labour
      Valorisation des filières et qualité produit
      Variétés et matériel végétal