dephyEXPE

Système DiverViti - PRI Montreuil-Bellay

Viticulture Vigne
Conduite de la vigne et du verger
Fertilité et vie des sols
Gestion paysagère
IAE et lutte biologique par conservation
Mesures prophylactiques
Régulation biologique et biocontrôle
Stratégie de couverture du sol
Année de publication 2019
  (mis à jour le 22 juil 2021)
Carte d'identité du système de culture
photo de la parcelle
Système conduit en
Conventionnel
Rattaché au projet
DIVERVITI
Rattaché au site expérimental
PRI Montreuil-Bellay
-75 % d'IFT
Objectif de réduction visé
Présentation du système

Conception du système

On traite d'un vignoble agro-écologique en moyenne Vallée de la Loire. Ce système met en place des leviers identifiés par un groupe de travail composé d'ingénieurs, de techniciens, d'enseignants et de viticulteurs, avec pour clé d'entrée, la diversification des cultures.

La co-conception s'est effectuée en plusieurs étapes, résumées sur la figure ci-dessous.

Etapes de conception du système DiverViti de Montreuil-Bellay

Mots clés :
Agroécologie - Biodiversité - Sol couvert - Diversification - Co-conception

 

Caractéristiques du système

Type de production Cépage Porte-greffe Densité Mode de conduite Hauteur palissage Année d'implantation
Raisin de cuve Chenin 1103 Paulsen 2 273 pieds/ha taille semi-minimale 2m10 2019

 

Gestion de l’irrigation : Pas d'irrigation

Gestion de la fertilisation : Pas de fertilisation, l'implantation de légumineuses dans les couverts doit permettre d'éviter la fertilisation

Gestion du sol : Thyms couvre-sols au pied de chaque cep permettant une couverture totale des cavaillons et interrangs

Infrastructures agro-écologiques :  Haies, lignes arbustives entre les blocs de vigne, chênes truffiers, couverts diversifiés

A l'instar des couverts végétaux, les infrastructures agroécologiques sont composées d'espèces sensibles à l'oidium qui permettront à Ampelomyces Quisqualis, parasite de l'oidium, de perdurer sur ces végétaux plutôt que sur la vigne lors de sa période de repos végétatif.

Blocs de vigne séparés par des lignes arbustives (dont fruitiers)
Objectifs

Agronomiques

  • Rendement : 12 T/ha
  • Qualité : AOP (production en Vin de France, d'un point de vue réglementaire)
Environnementaux
  • IFT : -75%

Maîtrise des bioagresseurs

  • Maîtrise des adventices : Pas d'herbicides ; Roulage des inter-rangs, tonte des cavaillons
  • Maîtrise des maladies : Prophylaxie, biocontrôle, pas de CMR, pas de soufre
  • Maîtrise ravageurs : Pas d'insecticide

Socio-économiques

  • Marge brute : 8 k€/ha
  • Temps de travail : 50 h/ha

Les objectifs ci-dessus sont donnés à titre indicatif, car le système est particulièrement en rupture. Par exemple, au niveau rendement, certains leviers mis en oeuvre devraient favoriser une hausse du rendement (matériel végétal, système de conduite), mais d'autres devraient le réduire (couvert total). Il est donc compliqué d'estimer le niveau final de rendement. Le choix du Chenin nous permet d'envisager une large gamme de produits, en fonction des rendements, ce qui est une des raisons de ce choix.

Concernant la marge, elle dépendra bien évidemment du rendement et de la valorisation, qui est très variable en viticulture. Les évaluations du systèmes reposeront sur des hypothèses relativement plausibles, mais devront être relativisées.