dephyferme

Fermes DEPHY : des pommiers et des poiriers Bio en Rhône-Alpes

Arboriculture Fruits à pépins
Conduite de la vigne et du verger
Fertilité et vie des sols
IAE et lutte biologique par conservation
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Mesures prophylactiques
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Régulation biologique et biocontrôle
Année de publication 2019
  (mis à jour le 25 mai 2021)
Carte d’identité du groupe
Structure de l'ingénieur réseau
ADABIO (Association pour le développement de l'Agriculture Biologique)
Nom de l'ingénieur réseau
Céline VENOT
Date d'entrée dans le réseau
2012
12
Nombre d'agriculteurs dans le groupe.

Suivi des avancées techniques des arboriculteurs bio innovants du groupe DEPHY Fruits à Pépins Bio

Présentation du groupe

Ce noyau d'arboriculteurs bio cultivent des fruits à pépins, pommes et poires, en agriculture biologique.

Ils travaillent ensemble sur la thématique de la biodiversité, les réductions de doses de cuivre, la prophylaxie et l'équilibre des sols.

 

Cultures principales : Pommes et poires

Spécificités du groupe : Groupe 100% bio

Lycées partenaires : Lycée du Valentin (26)

Partenariats locaux : Verger expérimental de Poisy, INRA de Gotheron, SEFRA

 

Le regard de l'ingénieur réseau

Favoriser la biodiversité est primordial en agriculture biologique et entre dans la combinaison des techniques qui permet la réduction de l'usage des produits phytosanitaires et la production de fruits de qualité.

Notamment, la préservation de l'équilibre biologique du verger en AB évite la prolifération des pucerons en été. Elle passe d'abord par l'arrêt de l'utilisation de produits à large spectre d'activité après fleur mais aussi par des aménagements paysagers favorisant l'activité des auxiliaires. Les producteurs sèment des bandes fleuries, équipent leurs vergers de nichoirs à mésanges et abris à chauve-souris, et souhaitent introduire des poules sur les parcelles. Cet équilibre est aussi impulsé par la réduction des doses de cuivre, primordiale en AB, pour limiter la perturbation de la vie du sol.

La modélisation de l'évolution des maladies et la connaissance de la phénologie des ravageurs en fonction des données climatiques, même rudimentaire, permet à l'arboriculteur d'acquérir une autonomie de décision et augmenter l'efficience de ces opérations.

Projet collectif et résultats du groupe

De la biodiversité dans le verger pour assurer un équilibre biologique

 

Principales thématiques du projet collectif

  1. Afin de limiter durablement les populations de chenilles et de rongeurs, installation de nichoirs et d'abris pour leurs prédateurs. Les mésanges nichent ainsi dans le verger et se nourrissent des carpocapses et autres insectes : le gîte et le couvert leur est offert ! Cette régulation naturelle entre en jeu pour limiter l'usage des produits phytosanitaires.

  2. Pour lutter contre les maladies et afin de préserver la vie du sol, limitations dans l’utilisation du cuivre. La réduction des doses de cuivre est importante afin de préserver la fertilité des sols. L'usage de biostimulants, de préparation à base de plante et une meilleure maîtrise du positionnement des traitements concourent à réduire les quantités utilisées. Le sol est préservé et la croissance des arbres améliorée.

  3. Afin d’éviter les pullulations de pucerons en été, pas d’utilisation d’insecticides toxiques pour les auxiliaires après floraison. Ainsi, le cortège d'insectes auxiliaires généralistes régulent les éventuelles arrivées de ravageurs lors de la saison.

 

Autres thématiques travaillées par le groupe et pistes innovantes explorées

  1. Pour mieux positionner les traitements phytosanitaires, utilisation des modélisations disponibles.
  2. Dans le but de réguler les populations de ravageurs, introduction de poules dans le verger qui se nourrissent des insectes et des larves hivernant dans le sol.

 

Résultats du groupe

Ces différents leviers ont conduit à une réduction de 51% en moyenne de l'IFT en 5 ans. Les producteurs maintiennent un niveau d'usage des produits phytosanitaires bas.

IFT

 

Témoignage de la structure

"L'évolution d'un système vers une agriculture peu gourmande en intrants chimiques nécessite un cheminement technique et humain. L'animation de groupes d'échange, l'expérimentation et la démonstration par l'exemple, l'amélioration des techniques sont des moyens pertinents pour permettre aux agriculteurs de se former. La réduction des pesticides est une première étape. La réflexion collective vers une plus grande cohérence des systèmes permet la conversion à une agriculture éco-responsable, voire biologique." Philippe Métral, Président

Autres infos
  • Benjamin Giraud de l'EARL des Vergers du Bengali basée à Sonnay (38) rejoint le groupe DEPHY. Ce sont 17 ha de Pommes/Poires engagés en bio pour certaines variétés depuis 2007. Benjamin teste des couverts végétaux dans l'inter-rang pour enrichir les sols en matières organiques.
  • Le groupe se retrouve le mercredi 15 juillet pour une rencontre Bout de Champs à l'EARL Ninou'n'Co et EARL des Vergers du Bengali en Isère.

Autres ressources :

Suivez-nous sur
Contact
image
Céline Venot
Ingénieure réseau Dephy Fruits à Pépins BIO - ADABio
06 12 92 10 42