dephyEXPE

Site CA1 - CanécoH V2

Cultures tropicales Canne à sucre
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d'identité du site expérimental
Désherbage mécanique des interrangs
Type de site
Producteur
Rattaché au projet
Projet CanécoH V2
Nombre de systèmes de culture innovants testés
1
Caractéristiques du site

L'essai est implanté chez un agriculteur (EARL Jonas) de la Commune de Saint-Louis (située dans sud-ouest de l'île de la Réunion). Les souches ont été renouvelées en 2019 à cause d'une importante baisse du rendement.

La variété utilisée est la R570. La parcelle est irriguée en aspersion (couverture intégrale).

Contexte pédoclimatique
Climat Sol

Climat tropical

Moyenne 10 ans :

T° min : 19 °C

T° moy :  23 °C

T° max : 29 °C

Pluviométrie annuelle : 898 mm

Brun

Densité : 1,2

pH : 7,04

Sol profond : 1,40 m

Forte réserve utile

Sol déficitaire en azote et potassium, (correction effectuée à la plantation)

Contexte biotique
Niveaux de pression : Adventices
Pression d'adventices

 Légende :

Grandes Graminées : Panicum maximum, Rottboellia cochenchinensis

Lianes : Momordica charentia, Ipomea triloba

Autres monocotylédones : Cyperus rontundus, Cynodon dactylon

Autres dicotylédones : Solanum nigrum, autres ...

Les adventices sont les principales bioagresseurs de la canne à la Réunion. Des essais de nuisibilité ont montré que la canne à sucre est très vulnérable à l'enherbement pendant les premiers mois de son cycle, jusqu'à la fermeture de son couvert. Les pertes de rendement peuvent atteindre 400 à 500 kg/ha/ jours de concurrence (Marion D. et Marnotte P., 1991; Marnotte P.; et al. 2008).

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contexte socio-économique

La superficie consacrée à la canne à sucre est de 23 462 ha, soit 56 % de la SAU à la Réunion. Près de 3 200 exploitants consacrent tout ou une partie de leurs activités à la culture de la canne à sucre.

La filière représente 13 800 emplois (dont 11 800 emplois directs et 2 000 emplois indirects), auxquels s’ajoutent 4 500 emplois induits, soit au total 13,3 % des emplois du secteur privé à La Réunion. La filière canne est la filière historique dite « pivot », elle a permis l’émergence de filières dites « de diversification » animales et végétales.

Les rendements (70 à 80 t/ha en moyenne) restent très hétérogènes sur l'île selon la zone et la campagne. Ils sont liés à la forte diversité agronomique et climatique ainsi qu'au mode de production (irrigué ou pluvial).

Contexte environnemental

A la Réunion, la filière canne à sucre souhaite faire évoluer les pratiques pour s'intégrer dans une démarche plus durable et respectueuse de l'environnement. Les substances actives contenues dans les produits phytosanitaires et les molécules issues de leur dégradation sont susceptibles de se retrouver dans les différents compartiments de l'environnement : air, sol, eau, sédiments, etc.

Les itinéraires techniques innovants permettraient une réduction des quantités d’herbicides utilisées et constituent un ensemble d’atouts sur le plan de la santé humaine et environnemental : Limiter l'exposition des utilisateurs aux herbicides, limiter les risques de pollution des eaux (souterraines ou des eaux de surface), du sol et de l'air.
 

Systèmes testés et dispositif expérimental

Système DEPHY désherbage mécanique          (- 75 % IFT)

Système de référence

  • Années début-fin expérimentation : 2019-2025
  • Espèce : Canne à sucre
  • Conventionnel
  • Débouché commercial : sucre, rhum, énergie
  • 0,4 ha
  • Leviers majeurs :
    • Désherbage chimique localisé sur le rang
    • Désherbage mécanique des interrangs
  • Années début-fin expérimentation : 2019-2025
  • Espèce : Canne à sucre
  • Conventionnel
  • Débouché commercial : sucre, rhum, énergie
  • 0.2 ha

 

 

Cultivateur Traitement chimique

 

 

 Dispositif expérimental

Désherbage chimique

Description du dispositif expérimental

L'essai est disposé en 3 parcelles élémentaires (P1, P2 et P3) où la modalité innovante est répétée deux fois, de part et d'autre du  Tréf (système de référence correspondant à la modalité planteur).

Suivi expérimental

Pour chaque modalité, des observations et mesures sont réalisées telles que :

  • Des notations de recouvrement du sol par les adventices ;
  • Le nombre d'interventions mécaniques, manuelles et chimiques (IFTH) ;
  • Des mesures sur la canne à sucre (rendement et richesse).
Aménagements agroécologiques et éléments paysagers

Aucun aménagement paysager n'a été réalisé.

La parole de l'expérimentateur : 

Témoignage, focus/zoom sur un sujet en particulier... " Les premiers essais ont montré que le désherbage mécanique constituerait un réel atout en terme de gain de temps, de main d'oeuvre et de réduction phytosanitaire "

Productions du site expérimental
Galerie photos
Contact
contact
Frédéric AURE
Pilote d'éxpérimentation - Chambre d'agriculture de la Réunion
0262 24 82 88

Thematique block

Thématiques de travail par système de culture
Système DEPHY - désherbage mécanique - CA1 - CanécoH V2
Désherbage mécanique/thermique