dephyEXPE

Système Rosier fleurs coupées - Site Armeflhor producteur - 2.ZERHO

Horticulture – PPAM
Année de publication 2020
  (mis à jour le 14 sep 2021)
Carte d'identité du système de culture
photos des serres extérieures
Système conduit en
PBI et lutte raisonnée
Rattaché au projet
2.ZERHO
Rattaché au site expérimental
Armeflhor - Producteur
- 70% IFT
Objectif de réduction visé
Présentation du système

Conception du système

Rosiériste de père en fils, M. Aldo GRACE était en stratégie de lutte conventionnelle durant de très nombreuses années, avec des IFT très élevés (IFT=180). Ces mauvaises pratiques ont eu raison du thrips, devenu très résistant aux insecticides : il y a 10 ans de cela, il abandonne définitivement...

Et c'est en 2018, après une visite des rosiers suivis dans le cadre du projet OTELHO à l'ARMEFLHOR, qu'il décide de tenter à nouveau l'aventure. Ce partenariat est une opportunité collatérale pour l'ARMEFLHOR et l'horticulteur :

  1. Horticulteur expérimenté dans son ITK, motivé pour changer ses pratiques
  2. Parcelle jeune sans antécédent cultural
  3. Altitude idéale pour cette production (600m) avec une pression bio-agresseurs modérée
  4. Vitrine de démonstration pour l'ARMEFLHOR dans le cadre d'un transfert

En réduisant progressivement son IFT, ses mauvaises habitudes chimiques bannies, l'ARMEFLHOR a pu dès 2018, installer la PBI avec le phytoséide Amblyseius swirskii. Et jouer ensuite sur une PBI par conservation (nourrissages, plantes-relais). Toutefois, des périodes pluvieuses à répétition provoquent de fortes attaques de mildiou sur la culture, conduisant à sa défoliation. En dehors de ces intempéries, avec une bonne gestion des traitements de biocontrôle et un enherbement spontané, le maintien de swirskii sur la culture s'opère particulièrement bien.

L'objectif dans le cadre de 2.ZERHO est de poursuivre les suivis avec S@M et d'étoffer la gamme d'auxiliaires lâchés sur sa parcelle, notamment des prédateurs et parasitoïdes de pucerons et d'inciter le producteur à plus d'autonomie dans ses suivis avec S@M.

C'est un modèle réussi de transfert dans le cadre de 2.ZERHO.

Cet horticulteur redoute plus l'acarien tétranyque que le thrips dans sa culture. La stratégie de PBI par conservation mise en place fonctionne bien sur ces deux ravageurs toutefois elle peut être perturbée voir anéantie, en raison des conditions pédoclimatiques spécifiques de l'exploitation (microclimat pluvieux ; serre située dans une crevasse ; inondation : aération limitée), qui génèrent et font persister les agents pathogènes tels que l'oïdium, rouille mais surtout le mildiou.

Le mildiou entraîne la défoliation brutale de la culture et avec elle au sens propre comme au sens figuré la chute des phytoséides. Le phénomène est légèrement atténué si une strate adventive existe, devenant le nouvel abri des A.Swirskii. Parmi les nombreux moyens développés pour réduire l'attaque (prophylaxie : aération de la serre, gestion des apports hydriques), certains vont à l'encontre de la PBI de conservation : taille de la culture, applications de fongicides ... et nourrissages impossibles.

Nos prochains objectifs : favoriser l'application de produits de biocontrôle dans la lutte contre les agents pathogènes. Tenter de résoudre d'autres problématiques actuellement sans réponse ou émergentes : charançons et cicadelles.

 

Mots clés : Rose - Auxiliaires - Biocontrôle - PBI - Réduction pesticides

 

Caractéristiques du système

Culture pérenne : Pas de succession culturale

Espèce : Rose

Variétés : MAGIC RED / POLARSTAR (autres variétés et coloris prévus en 2021)

Mode de conduite : Serre bâchée multi-chapelle à pieds droits, culture en pleine terre avec paillage BRF, plants greffés, production sur 5-7 ans

Surface :330m²

Plan d'expérimentation : 6 doubles rangs de 40m (dont 1 rang simple) - 238 plants par rang soit un total de 1300 plants environ

Unité d'observation : 1 tige

Technique d'observation : Observation visuelle sur fleur stade récolte et 5 feuilles vraies sur la tige, pas de battage

Variables d'observation : Notations des ravageurs et maladies par classe d'abondance (1.Absence, 2.Présence, 3.Abondance) ou par classe d'échelle (ex : 1. 0 individu, 2. 1 individu, 3. 3 à 4 individus, 4. 4 à 9 et 5. 10 individus et +) // appréciation de la qualité commerciale du produit.

Bio-agresseurs : Thrips - acariens tétranyques - pucerons - chenilles noctuelles - tarsonèmes - cochenilles farineuses - cochenilles à bouclier - cicadelles

Auxiliaires : Phytoséide Amblyseius swirskii - Auxiliaires tous types (parasitoïdes et prédaateurs de pucerons ; autres) - Araignées prédatrices diverses

Maladies : Oïdium - Mildiou - Rouille

Qualité commerciale : 1. Sans dégâts, 2. Dégâts mineurs - 1er choix ; 3. Dégâts +/- importants - 2nd choix ; 4. Déchets

 

Gestion du cllimat : 

ETE : aération latérales et au faîtage par les demi-lunes (écartement de la bâche) / ombrage si nécessaire // HIVER : abaissement des bâches (maintien de la chaleur et limiter l'impact des alizés => dispersion de spores d'oïdium)

PHOTO

 

Objectifs
Agronomique

Rendement : Optimiser la productivité avec le minimum de pesticides

Qualité : Obtenir une qualité commerciales des fleurs satisfaisante et acceptable notamment en fin d'année (pression thrips en saison estivale)

Environnemental IFT : Réduire progressivement l'IFT fongicide par l'emploi de produits de biocontrôle
Maîtrise sanitaire

Maladies : Lutte prophylactique (taille, aération, irrigation)

Ravageurs : Poursuivre la PBI par conservation pour A. Swirskii (nourriture, plantes relais) // compléter la gamme d'auxiliaires (parasitoïdes et prédateurs de pucerons) // Charaçons : test de techniques de piégeage // Cicadelles : prospection et tests divers (produits de biocontrôle insectifuges, plantes-pièges, pièges,...)

Emploi exclusif de produits chimiques

Climatique

Températures : En été, écrêter les pics de température et limiter les rayonnements nocifs pour la culture en testant des films d'ombrage

Période pluvieuse : Limiter ou réduire l'humidité sous la serre (élagage des haies entre autres)

 

Productions associées à ce système de culture
Contact
photo
Jacques FILLATRE
responsable Pôle horticole - ARMEFLHOR
0692 76 68 40