dephyEXPE

Système M1 - Fontaine - CanécoH V2

Cultures tropicales Canne à sucre
Stratégie de couverture du sol
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d'identité du système de culture
Système conduit en
Conventionnel
Rattaché au projet
CanécoH V2
Rattaché au site expérimental
Site Fontaine
- 75 % IFT total
Objectif de réduction visé
Présentation du système

Conception du système

La maitrise de l'enherbement en canne à sucre est gérée habituellement par la voie chimique, et par le paillis en repousse. Comme pour le système "M2" testé sur le site "P25 Montagne", le levier d'action pour réduire l'utilisation des herbicides est l'implantation d'une couverture végétale sur l'interrang, pour concurrencer les adventices. La gestion de l'enherbement du rang est faite chimiquement, le maintient des rendements restant une priorité. En co-conception avec le planteur, le choix des plantes de services est discuté et validé avec lui. 

Mots clés :
Plantes de services - Cultures intercalaires - Canne à sucre - Désherbage - IFT

 

Caractéristiques du système

Succession culturale de la canne à sucre

La durée d'un cycle de canne est d'environ 12 mois sauf pour une plantation qui peut être de 18 mois selon la date de plantation. Idéalement, la durée entre deux plantations est comprise entre 5 et 7 ans. La replantation permet entre autre de renouveler la souche de canne et de maintenir les rendements. 

Pour ce système, la plante de service utilisée est le Canavalia ensiformis (pois de sabre). Cette plante a donné de très bon résultat en terme de maintient du taux de recouvrement des adventices dans la version 1 du projet CanécoH. Egalement testé sur la P25 montagne, ce système permettra d'obtenir des références dans un contexte pédoclimatique différent. 

A l'avenir, d'autres plantes de servies où mélange de plantes de services à base de légumineuses seront susceptibles d'être utilisées. 

Gestion de l'irrigation : Pluvial.

Fertilisation : Selon la pratique du planteur. La fertilisation est minérale et fractionnée selon l'analyse de sol. Le premier apport répondant à 50 % des besoins de la culture est réalisé à 1 mois après la coupe  ou lors de la plantation. Le second apport est réalisé à 3 mois pour une repousse ou entre 3 et 4 mois pour une plantation.

Gestion du sol/des adventices : La gestion du rang se fait chimiquement ou manuellement selon les adventices présentes. L'interrang est géré par le couvert de plantes de services et pourra être géré mécaniquement, chimiquement ou manuellement selon la maitrise des adventices par le couvert.

Débouché commercial : Sucre, rhum, énergie

 

 

Levée de PDS dans l'interrang de la canne à sucre
Objectifs

Agronomiques

  • Rendement  : avoir un rendement équivalent voir supérieur au système de référence.
  • Qualité  : richesse en sucre équivalente au témoin de référence. Récolte de la canne sans plantes de services à la récolte.

Maîtrise des bioagresseurs

  • Maîtrise des adventices : maintenir le taux de recouvrement du sol par les adventices sous le seuil de nuisibilité ( < 30%).

Environnementaux

  • IFT* : réduction de l'IFT total d'au moins 75 % par rapport au système de référence.
Socio-économiques
  • Résultat économique : parvenir à un système économiquement viable pour les agriculteurs.
  • Temps de travail : ne doit pas être excessivement supérieur au système de référence

*En canne à sucre, la totalité des traitements chimiques appliqués sur la culture sont des herbicides, l'IFT total correspond alors à l'IFTH (Indice de Fréquence de Traitement Herbicides).

Productions associées à ce système de culture