dephyEXPE

Système SYDRA - IFPC

Arboriculture Fruits à pépins
Agriculture de précision et robotique
Désherbage mécanique/thermique
Diversification et allongement de la rotation
IAE et lutte biologique par conservation
Lutte biologique via substances naturelles et microorganismes
Lutte génétique
Mélanges variétaux
OAD, analyse du risque, optimisation de la dose
Régulation biologique et biocontrôle
Variétés et matériel végétal
Année de publication 2019
  (mis à jour le 24 aoû 2021)
Carte d'identité du système de culture
PHOTO
Système conduit en
Conventionnel
Rattaché au projet
SYDRA
Rattaché au site expérimental
Site IFPC
-75% d'IFT
Objectif de réduction visé
Présentation du système

Conception du système

Le dispositif de l'IFPC est le résultat d'ateliers de co-conception, de recherches bibliographiques, d'échanges techniques avec plusieurs expert·es sur divers thématiques (biodiversité, autres cultures fruitières, cultures fourragères, ...). Cette démarche a mobilisé une grande diversité d'acteurs (chercheurs, conseillers, expérimentateurs, producteurs) et différentes filières (cidriculture, arboriculture, viticulture, horticultures, cultures fourragères). Pour atteindre l'objectif d'une forte réduction des IFT, il a été nécessaire de repenser l’agroécosystème cidricole dans son ensemble (sa composition, sa diversité, son architecture, son agencement, son itinéraire technique, etc...) en se reposant en priorité sur les services écosystémiques (comme la régulation biologique des bioagresseurs) et non plus sur les pesticides. L'idée était donc de diversifier le « monosytème » verger cidricole en s'appuyant sur une  association pommiers à cidre/poiriers à poiré, une diversité de couples variétés/porte-greffes, du mélange variétal sur le rang et l’implantation de plantes de service (répulsives ou attractives) dans les rangs ou inter-rangs. L'objectif de cette diversification de l'espace de production cidricole et de l'agencement spatial retenu, est de limiter un maximum l'arrivée des bioagresseurs dans le verger et sa dispersion au sein de la parcelle.

 

Mots clés :
Diversification - Reconception - Mélange variétal - Biodiversité - Régulation naturelle

 

Caractéristiques du système

Espèce Variétés Porte-greffe Mode de conduite Distance de plantation Année d'implantation Valorisation Circuit commercial 
Pommier à jus Florina Querina M116 Axe palissé 6 m x 2,3 m 2021 Industrie Long
Pommier à cidre Locard Vert M116
Rouge Duret M111
Kermerrien M111
Fréquinette M116
Poirier à poiré De ClocPorhe OH11 6 m x 3 m
Fausset OH11

 

Système d’irrigation : Pas d'irrigation

Gestion de la fertilisation : Apports minéraux fractionnés

Infrastructures agro-écologiques : Nombreux nichoirs (rapaces, mésanges et chauves-souris), haies, plantes de service

 

 
Objectifs

Agronomiques

  • Rendement  : Compatible avec la viabilité économique de l'atelier
  • Qualité  : Compatible avec les exigences du marché
  • Régularité de production :
    • Gestion de l’alternance via des solutions mécaniques
    • Interventions complémentaires si nécessaire à l’aide de produits de biocontrôle à action dessicante sur fleurs.
Environnementaux
  • IFT totaux : - 75% à minima
    • IFT fongicides : -75% a minima
    • Réduction des IFT insecticides
    • IFT herbicides=0
    • IFT substances de croissance=0

Maîtrise des bioagresseurs

  • Maîtrise des adventices :
    • Importance de la gestion du précédant cultural et de la préparation du sol avant plantation (semis de luzerne 2 ans avant plantation pour restructurer et améliorer la fertilité du sol).
    • Travail mécanique du sol les 3 premières années avant récolte mécanique au sol, puis semis d’un couvert végétal peu concurrentiel tondu par robot de tonte autonome.
    • Au-delà de l’aspect sensibilité évoqué ci-dessous, choix de combinaison variété/porte-greffe optimisant la dynamique de croissance pour limiter les effets de concurrence liés aux couverts alternatifs implantés sur le rang et/ou l’inter-rang.
  • Maîtrise des maladies  :
    • Mélange variétal sur le rang et d'espèces (pommier à cidre et poirier à poiré)
    • Gestion de la tavelure reposant sur des variétés peu sensibles
    • Implantation de porte-greffes de type semi-vigoureux moins sensibles au phytophthora que le MM106 (M111 et M116)
    • broyage de feuilles.
    • Interventions fongicides contre la tavelure complémentaires si nécessaires en privilégiant les interventions en curatif sur risque avéré et par des produits de biocontrôle.
  • Maîtrise ravageurs :
    • Implantation de plantes de service sur le rang et/ou l’inter-rang : plantes relais, plantes pièges et/ou bandes fleuries pour augmenter le processus de régulation naturelle du puceron cendré
    • Implantation de haies
    • implantation d'un rang de bordure de Florina Querina et aux 2 extrémités de chacun des rangs. Du fait de sa tolérance au puceron cendré, elle vise à entourer le verger "d'une barrière" pour limiter l'entrée du ravageur au sein du verger. 
    • recours en priorité aux produits de biocontrôle.

Socio-économiques

  • Marge brute : Compatible avec la viabilité économique de l'atelier.
  • Temps de travail : En adéquation avec le modèle économique du verger cidricole.

 

Navigation interne
Contact
Contact
Anne GUERIN
Pilote d'expérimentation - IFPC