background dephy HUB

Le dispositif DEPHY FERME

Année de publication 2020
  (mis à jour le 06 mar 2020)
DEPHY FERME : un réseau de fermes engagées dans la réduction des phytos

La finalité du réseau DEPHY est d’éprouver, valoriser et déployer les techniques et systèmes agricoles réduisant l’usage des phytos tout en étant performants sur les plans économique, social et environnemental.

Pour ce faire, le réseau DEPHY FERME est articulé autour de 4 objectifs :

- Favoriser les dynamiques d’apprentissages et de changements ;

- Soutenir les processus d’innovation ;

- Capitaliser et mutualiser les connaissances et ressources sur des techniques et systèmes agricoles économes et multi-performants ;

- Valoriser et transférer ces systèmes.

 

Des groupes présents sur l'ensemble du territoire et dans toutes les filières

3000 agriculteurs et agricultrices sont actuellement engagés au sein du réseau DEPHY FERME dans une démarche volontaire de réduction des produits phytosanitaires.

Réparties sur l’ensemble du territoire national, les fermes DEPHY couvrent l’ensemble des grandes filières de production française : grandes cultures, polyculture-élevage, viticulture, arboriculture, légumes-maraîchage, horticulture et cultures tropicales. Elles se sont constituées en groupes, les groupes DEPHY FERME, qui travaillent sur des thématiques communes, échangent et avancent ensemble, avec l'aide d'un animateur : l'ingénieur réseau DEPHY. Au total, le réseau DEPHY FERME est composé de 250 groupes de 12 agriculteurs en moyenne.

 

La force d'un réseau multi-partenarial

L’une des forces du réseau DEPHY FERME est la diversité des structures d’origine des Ingénieurs Réseau accompagnant les groupes : avec des approches différentes et complémentaires, la majorité des acteurs du conseil prennent part au changement vers des systèmes agricoles moins dépendants aux pesticides.

L’enseignement agricole et les autres acteurs du plan Ecophyto sont également des partenaires de premier choix pour le réseau FERME, à travers notamment :

logo enseignement agricole

 

- 120 exploitations de lycées agricoles membres du réseau

logo BSV

 

- 750 parcelles DEPHY contribuant au réseau d'épidémiosurveillance dans le cadre du Bulletin de Santé du Végétal

L'accompagnement individuel : co-construire le projet avec l'agriculteur

Un objectif : réduire l’utilisation des produits phytosanitaires

Un objet d’étude : le système de culture

Un pas de temps long : 10 ans pour les groupes présents depuis le début de DEPHY

diagnostic

 

1) Analyser le système

Le diagnostic initial des exploitations permet aux Ingénieurs Réseau et aux agriculteurs de partager les éléments contextuels, les pratiques et les facteurs influençant les décisions relatives au système de culture. Il prend en compte les objectifs globaux de l’agriculteur pour identifier les meilleurs leviers de changement de son système.

2) Elaborer un projet d’amélioration

L’Ingénieur Réseau construit avec l’agriculteur un projet d’amélioration du système sur plusieurs années : ils fixent ainsi ensemble un objectif de réduction d’utilisation des produits phytosanitaires. Un cadre de travail sur l’année est également posé pour la conduite des cultures : observer un bioagresseur en particulier, changer certaines pratiques, suivre l’évolution d’auxiliaires des cultures, etc.

projet

 

accompagnement

 

3) Accompagner la mise en œuvre

Au cours de la campagne agricole, l’Ingénieur Réseau suit la mise en œuvre du projet : il aide l’agriculteur à prendre du recul, lui apporte des ressources, l’appuie sur la décision d’intervenir ou pas. C’est aussi pendant la campagne que l’Ingénieur Réseau réalise un suivi détaillé des pratiques et de leur évolution afin de mesurer plus tard leurs effets sur le rendement, le coût du matériel, etc.

4) Evaluer le système

Le bilan de campagne permet de faire le point et de retracer l’évolution du système de culture suivi dans le contexte particulier de l’année écoulée (spécificités climatiques et de pression des bioagresseurs). Il permet de confronter les objectifs de l’agriculteur avec les résultats obtenus, et d’aider l’agriculteur à définir ses niveaux de tolérance à la présence des bioagresseurs. Il requestionne l’agriculteur sur son projet et identifie les améliorations à réaliser pour l’année suivante dans une boucle de progrès.

bilan de campagne

 

références

 

5) Produire et montrer des références

Après plusieurs années de suivi, il est intéressant de montrer l’évolution des pratiques des systèmes, mais aussi de caractériser finement ceux qui sont économes en pesticides. Ce sont les productions phares du réseau DEPHY FERME que constituent les fiches trajectoires et les fiches SCEP. En plus de ces productions, les groupes FERME communiquent localement sur leurs expériences dans DEPHY auprès des acteurs du monde agricole.

Retrouvez l'ensemble des fiches SCEP et trajectoire en cliquant ici.

 

Le collectif, socle du dispositif DEPHY FERME
groupe

 

Le groupe d'agriculteurs, clé pour faciliter le changement

Changer son système de culture, c’est, pour l’agriculteur, aller vers une destination inconnue qui représente souvent une prise de risque et une remise en cause des apprentissages antérieurs. Cela demande de prendre du recul sur ses manières de travailler, de se rassurer sur celles que l’on change, mais aussi d’aller chercher de nouvelles idées.

Et c’est par l’échange entre pairs que chaque groupe DEPHY a la volonté de faciliter ces changements : un projet collectif est construit par les agriculteurs du groupe afin de partager puis progresser sur les problématiques qui les intéressent. Au fil de l’année, l’Ingénieur Réseau organise des réunions collectives pour y répondre. Ce sont aussi des occasions de partager plus largement sur la conduite des cultures, les actualités, de se connaître entre membres du groupe, de se former et de faire un bilan collectif de la campagne passée. Rendre les agriculteurs acteurs du groupe et de leur changement, c’est la finalité de ces temps d’échange : l’Ingénieur Réseau est un animateur qui organise les échanges, distribue la parole, favorise la réflexion, mais ne donne pas LA solution !

Les thématiques de travail des groupes

Les projets collectifs des groupes FERME abordent des thématiques en lien avec la réduction des produits phytosanitaires, différentes en fonction des filières :

arbo

 

Optimisation de la dose
Régulation biologique et biocontrôle
GCPE
 
Autonomie alimentaire
Travail du sol simplifié/non labour
Stratégie de couverture du sol
Fertilité et vie des sols
Horticulture
 
Valorisation des filières et qualité produit
Cultures tropicales
 
Stratégie de couverture du sol
Valorisation des filières et qualité produit
Légumes
 
Régulation biologique et biocontrôle
Fertilité et vie du sol
Viticulture
 
Fertilité et vie des sols
Stratégie de couverture du sol
Réglage et amélioration du matériel
Toxicité et impacts sur l'environnement
 

 

Le réseau, une ressource pour mieux accompagner les agriculteurs

Si les agriculteurs changent leurs manières de faire, l’Ingénieur Réseau est aussi amené à travailler différemment. Restreindre son avis ‘d’expert’ dans certaines situations, accepter de ne pas pouvoir prévoir l’impact d’un changement de pratiques sur le système, être un facilitateur des échanges du groupe, mais aussi progresser sur la connaissance des techniques durables et communiquer à des publics diversifiés, autant de situations qui peuvent différer de ses missions dans sa structure ou de ses expériences précédentes.

L’appui du réseau aux Ingénieurs Réseau

Pour les accompagner, le groupe est encore l’outil principal ; organisé par filière et au niveau d’un territoire, un groupe d’IR est accompagné par un Ingénieur Territorial (IT), qui facilite l’échange entre pairs IR afin d’apporter prise de recul, aide à la résolution de situation difficiles, apport de ressources, etc., en fonction des besoins du groupe. En plus du travail de groupe, l’IT réalise un suivi individuel de chacun. Un appui national complète cette animation territoriale : session d’accueil aux nouveaux IR et IT, séminaire filières et nationaux, groupes d’échanges et de partage de connaissances.