dephyEXPE

Système E2 - épaillage - CIRAD - CanécoH V2

Cultures tropicales Canne à sucre
Désherbage mécanique/thermique
Année de publication 2019
  (mis à jour le 08 fév 2021)
Carte d'identité du système de culture
Canne épaillée
Système conduit en
Conventionnel
Rattaché au projet
CanécoH V2
Rattaché au site expérimental
Site CIRAD
-75 % de l'IFTH
Objectif de réduction visé
Présentation du système

L’épaillage de la canne, pratique soutenue par une MAE, est une technique traditionnelle réunionnaise adaptée aux petites et moyennes exploitations cannières en coupe manuelle. Cela consiste à arracher les feuilles sèches adhérentes aux tiges de cannes et à les laisser en couverture du sol. L’épaillage permet de lutter contre l’érosion due aux fortes pentes et aux fortes pluies, de maintenir la fertilité des sols et de conserver l’humidité du sol. De plus, les champs régulièrement épaillés sont généralement moins enherbés que la moyenne car l’épaillage est l’occasion d’arracher manuellement simultanément les mauvaises herbes résiduelles. La consommation d’herbicides peut donc y être plus faible.

Conception du système

L’objectif initial (saisons 1 à 3, coupes de 2014 à 2016) était d’évaluer sur une succession de repousses dans un essai pérenne les effets directs et cumulés de l’épaillage sur la production de canne en quantité (tonnage/ha) et en qualité (richesse en sucre).

Les effets de l’épaillage sur l’évolution de l’enherbement, discutés et décidés début 2016 en cours de saison 3, ont été in fine intégrés à l’issue de la troisième campagne (saison 3), c’est-à-dire à partir de la 4ème campagne (saison 4).

L’objectif modifié (saison 4 et suivantes, post coupe 2016) est d’élargir les critères d’évaluation des effets de l’épaillage sur l’enherbement, en incorporant la gestion de l’enherbement, en greffant sur les 3 niveaux d'épaillage (sans épaillage, simple épaillage ou double épaillage) une gestion différentiée des adventices en cohérence avec des pratiques existant déjà en milieu producteur ou à expérimenter pour approcher le ‘zéro herbicide’.

 

Mots clés :
Epaillage - Mauvaises herbes - Herbicides - Canne à sucre 

 

Caractéristiques du système

Succession culturale de la canne à sucre

 

Gestion de l'irrigation : Aspersion

Fertilisation : Fertilisation minérale (15-12-24) à 1 t/ha

Gestion des adventices : Herbicides de postlevée

Débouché commercial : Sucre

 

Epaillage de la canne à sucre
Objectifs

Agronomiques

  • Rendement  : Stabilité du rendement comparé au système de référence
  • Qualité  : Maintien de la richesse en sucre comparé au système de référence
Environnementaux
  • IFT : Réduction de l'IFTH d'au moins 75%

Maîtrise des bioagresseurs

  • Maîtrise des adventices : Maintenir le recouvrement du sol par les adventices sous le seuil de nuisibilité ( < 30 % de recouvrement)
  • Maîtrise ravageurs : Présence des cochenilles : comparaison entre la modalité de référence et les modalités épaillées. Les cochenilles ne sont pas les ravageurs les plus nuisibles de la canne à sucre à La Réunion. Elles ont été choisies par défauts comme sujet de comparaison. Il aurait été plus judicieux de choisir les borers (Chilo sacchariphagus) mais ceux-ci sont absents de la parcelle, efficacement protégée par des bordures d'Erianthus arundinaceum.

Socio-économiques

  • Temps de travail : estimation de l'impact de l'opération d'épaillage sur les temps de travaux.