Former en jouant, jouer en formant

Cultures légumières
Grandes cultures / Polyculture-élevage
Viticulture
Vigne
Année de publication 2020
  (mis à jour le 13 oct 2021)
Source :  EcophytoPIC
Auteur :  Ph.DELVAL
Réferences : 
Les petits dossiers d'EcophytoPIC n°4 - mars 2020 complété en février et avril 2021
jeu

Pourquoi jouer ?  Le jeu est un moyen d’amener à réfléchir ou à apprendre en groupe ou en solitaire, en compétition ou non.

Qui peut jouer ? des acteurs ou apprenants, animateurs, conseillers, techniciens, enseignants… toute personne amenée à faire de la co-conception de système de culture dans son activité !

Dans quel cadre ? En groupe ou en solo dans le cadre d’accompagnement de groupes d’agriculteurs, formations, interventions scolaires du Bac Pro à l’école d’ingénieurs.

A l’occasion du webinaire "Le jeu, un outil pour accompagner la transition agro-écologique" organisé par Agreenium et l'Acta, ce dossier fait un tour d’horizon de quatre jeux qui peuvent être utilisés dans le cadre de formations ou d’animations de groupe. Le jeu facilite aussi les échanges et le partage d’expérience. Il contribue à faire des choses sérieuses lors d’une activité ludique. 

Un nouveau venu sur le désherbage intégrée

Celui-ci est basé sur l'évolution des adventices en fonction des facteurs climatiques et agronomiques en suivant le cycle des cultures et des rotations. Les joueurs doivent prendre des décisions en fonction de cette évolution. Ils seront répartis en deux équipes ou plus.

Objectif : optimiser une production en évitant la concurrence de 5 groupes d'adventices et en minimisant les impacts santé et environnement.

PIC sur légumes et vigne

Le projet européen EUCLID a produit ce jeu en tant que matériel d'apprentissage en ligne pour former les agriculteurs et les conseillers à la protection des cultures de tomate, de vigne et de laitue contre les ravageurs et les maladies.

Le jeu est basé sur l'évolution de ravageurs et de maladies en fonction de facteurs climatiques et agronomiques en suivant le cycle des cultures. Les acteurs sont des agriculteurs ou des conseillers qui doivent prendre des décisions en fonction de cette évolution. Ils sont répartis en deux équipes ou plus.

A chaque tour, chaque équipe doit choisir des méthodes de lutte afin de maîtriser les bioagresseurs qui se développent en fonction des événements climatiques. Le choix de chaque méthode, préventive ou curative influe sur un certain nombre d’indicateurs de production (qualité et quantité) ainsi que des facteurs toxicologiques et écotoxicologiques

Le gagnant est celui qui sait le mieux allier production et protection de l'environnement et de la santé.

Le dossier zip disponible dans le lien comprend les éléments du jeu à fabriquer soi-même:
•    les règles du jeu
•    le plateau de jeu
•    les cartes de jeu (aide, méthodes, météo)

Le jeu est actuellement disponible en anglais, français et italien.
 

Infrastructures agro-écologiques

Le kit, élaboré par le RMT «Biodiversité et agriculture», a pour objectif de permettre à tout animateur (enseignant, conseiller...) intéressé par les thématiques liées aux Infrastructures Agro-Ecologiques (IAE), de mettre en place une activité pédagogique sur le sujet.

Pour les participants à cette activité pédagogique, le kit permet d’appréhender les enjeux de l’implantation d’IAE sur une exploitation agricole, de prendre conscience des différents points de vue possibles sur un même objet et un même territoire, et d’amorcer une réflexion sur la place des IAE dans la transition agro-écologique. 

Le principe du jeu consiste à implanter des IAE sur un parcellaire agricole, à choisir leur utilisation (valorisation ou non) et à étudier l’équilibre de l’exploitation au niveau de sa production, du temps de travail, de son impact sur l’environnement et du lien social qu’elle crée.

Le jeu de plateau est agrémenté d’un jeu de rôle, permettant à tous les joueurs de s’investir dans le jeu et d’appréhender les principes de médiation. Le mécanisme du jeu est construit de sorte que chaque action soit une décision collective entre tous les acteurs du territoire fictif, et qu'elle soit prise après réflexions et débats.

De plus, toutes les actions du jeu seront les plus fidèles possible à une situation réelle d'aménagement du territoire (même si bien évidemment des simplifications seront faites).

Systèmes de cultures en Grandes cultures - Polyculture-élevage

Mission Ecophyt'Eau est un véritable outil coopératif qui permet de représenter les systèmes de culture et leurs caractéristiques techniques grâce à un ensemble de cartes et de pions :
•    cartes cultures, intercultures, machinismes… pour représenter le système de culture,
•    pions pour positionner les interventions chimiques, minérales et organiques,
•    cartes « ressources » pour identifier les bioagresseurs et mobiliser des leviers agronomiques.

Mobilisé à la suite d’une rencontre avec un agriculteur, l’outil permet de :
•    visualiser et comprendre le système de culture dans son ensemble et dans son contexte,
•    identifier les problématiques agronomiques du système de culture,
•    amener un groupe (d’agriculteurs ou d’élèves) à proposer des pistes d’amélioration du système tenant compte des atouts, des contraintes et des objectifs de l’agriculteur.

Co-construit et testé à plus de 40 reprises avec des animateurs, des agriculteurs et des acteurs de l’enseignement agricole, Mission Ecophyt’Eau® s’adresse autant à des animateurs, qu’à des techniciens et enseignants en formation agricole.  C’est une production du projet Ecoressources, lauréat de l’appel à projet Innovation et Partenariat 2012 du Casdar.

Une formation de deux jours est indispensable pour maîtriser rapidement les différentes possibilités d’utilisation de ce jeu en situation d’accompagnement. Sauf cas particulier, la vente de Mission Ecophyt’Eau® est couplée à cette formation.

Et les abeilles...

L’ITSAP-Institut de l’abeille et ses partenaires (INRA, Chambres d’agriculture,…) ont mis au point un atelier d’échanges entre professionnels des filières apicoles et du végétal dans le but de mettre en commun des connaissances, de confronter différents points de vue et de désamorcer d’éventuels conflits. Cet atelier facilite ainsi l’émergence de pistes d’action en faveur du maintien de ces différentes activités sur un même territoire.  

Le jeu élaboré simule la mise en situation, par une reconstitution simplifiée, de plusieurs années culturales (d’août de l’année n à août de l’année n+i). Cette phase amène les participants à jouer leur propre rôle au sein d’une exploitation fictive et à évoluer sur un territoire commun. Elle retrace les grandes étapes de l’année autant pour les exploitants agricoles (choix d’un assolement, semis des cultures et couverts d’interculture, traitements des cultures, récolte,…) que pour les apiculteurs (choix d’une race d’abeille, préparation des colonies, déplacements des ruchers, récolte,…). La seule contrainte imposée aux apiculteurs est de produire du miel au sein du territoire façonné par les agriculteurs présents.

Un focus thématique vous en apprendra plus sur cet outil. 

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer - F.Nietszche